DUBAI KAHAYLA CLASSIC (Gr1 PA) - Tallabb Al Khalediah impérial

Courses - International / 31.03.2018

DUBAI KAHAYLA CLASSIC (Gr1 PA) - Tallabb Al Khalediah impérial

DUBAI KAHAYLA CLASSIC (Gr1 PA)

Tallabb Al Khalediah impérial

Sur une distance qu’il abordait pour la première fois, Tallabb Al Khalediah (Jalood Al Khalidiah) s’est montré impérial. Au terme d’une belle ligne droite finale, quoique penchant un peu sur sa droite, il a en effet remporté la Dubai Kahayla Classic (Gr1 PA) dans un temps record. Il devance un surprenant Chaddad (Mared Al Sahra) et le très régulier Barnamaj ((No Risk Al Maury). Venue un temps menacer le lauréat à la corde, Mawahib (Abu Alemarat) termine au pied du podium. Tallabb Al Khalediah est entraîné par Mutlaq bin Mashref pour Son Altesse royale le prince Khalid bin Sultan bin Abdul Aziz Al Saud.

https://youtu.be/Gh4nWspk8mg

Un temps record. Invaincu dans son pays d’origine, l’Arabie Saoudite, Tallabb Al Khalediah n’a donc toujours pas connu la défaite en cinq sorties publiques. Il restait sur un succès de prestige à domicile dans le Prince Sultan bin Abdulaziz Cup, une course dotée de 1 million de dollars où Mawahib avait éjecté son jockey à la sortie des stalles. C’est sa première victoire à ce niveau, tout comme son jockey, le Panaméen Roberto Perez, qui monte à Riyad le reste de l’année. En s’imposant en 2’13’’68, Tallabb Al Khalidiah éclipse le précédent record (2’15’’45) de Af Mathmoon (Af Albahar), réalisé en 2016. Jockey lauréat, Roberto Perez a déclaré : « Je suis si heureux. C’est la deuxième grande victoire de ce cheval auquel j’ai toujours été associé. Quand j’ai pris l’avantage, je savais qu’il fallait que j’en garde un peu sous le coude, car il n’avait jamais dépassé la distance de 1.800m et j’avais 200 mètres de plus à parcourir aujourd’hui. Sa bride s’était détachée la dernière fois, mais j’avais réussi à la récupérer et on avait changé deux ou trois choses aujourd’hui pour que cela n’arrive plus»

Des essais non concluants. Arrivés respectivement septième et huitième, Nafees (Azadi) et Bandar (Munjiz) n’ont pas semblé à leur aise sur ce dirt qu’ils découvraient, avec les projections et un rythme de course élevé. Ils n’ont toutefois pas démérité, mais n’ont pas réalisé leur meilleure valeur. Le favori Ziyadd (Bibi de Carrère) termine à la sixième place et n’a pas semblé le cheval dominant de la préparatoire.

Une souche américaine bien connue en France. Tallabb Al Khalediah est un produit de Siehame (Dormane), qui a fait carrière aux Émirats arabes unis, remportant son maiden à Abu Dhabi. La deuxième mère est l’américaine CR Samborsta (Sambor), qui fut une remarquable compétitrice, remportant sept victoires aux États-Unis, dont les Ajc Delaware Oaks (Gr1 PA). Elle a également été une excellente reproductrice, produisant cinq black types, dont Dariya (Dormane), lauréat de huit courses dont la Coupe de France des Chevaux Arabes (Gr1 PA) à Chantilly, mais également Sahlambo (Munjiz), lauréate de sept courses dont le Critérium des Pouliches (Gr2 PA) à La Teste-de-Buch. Trois propres sœurs de Siehame sont à la reproduction en France, Assrar (chez le cheikh Mansoor Bin Zayed Al Nahyan), Siheme (chez Patrick Saint Martin) et Syrianah (chez Patrick Saint Martin).