FASIG-TIPTON GULFSTREAM SALE - Trois millionnaires mais un chiffre d’affaires en baisse

Institution / Ventes - International / 29.03.2018

FASIG-TIPTON GULFSTREAM SALE - Trois millionnaires mais un chiffre d’affaires en baisse

 

La croissance du marché des 2ans aux États-Unis marque un temps d’arrêt. Tout comme chez OBS il y a deux semaines, le chiffre d’affaires de la Fasig-Tipton Gulfstream Sale a reculé de 6,9 % en passant de 25,11 à 23,49 millions de dollars. Le prix moyen a en revanche progressé de 13,5 % pour s’établir à 385.164  $. Le médian est monté de 9,3 % et il s’est fixé à 295.000 $. L’indicateur le plus significatif, et qui donne des soucis pour l’avenir, n’est autre que celui des rachats : 33 % des 2ans proposés n’ont pas été vendus. L’année dernière, 85,1 % des juniors passés sur le ring avaient trouvé preneur. En fin de session, 61 sujets ont changé de propriétés sur 166 catalogués.

Un marché sélectif. Comme toujours dans les breeze up aux États-Unis, beaucoup de vendeurs ont préféré retirer leurs chevaux avant les galops. D’autres sont rentrés à la maison après avoir constaté un manque d’activité. Et d’autres encore n’ont tout simplement pas atteint leur prix de réserve. Il faut considérer que le cumul de 121 des 166 sujets du catalogue correspondait à un chiffre d’affaires de 19,16 millions de dollars. Trois juveniles ont été adjugés à plus d’un million, tout comme en 2017, et ceux vendus à plus de 500.000 $ sont passés de 16 à 19. Résultat de la vente : quelques blessés mais heureusement pas de morts. Il s’agit d’un marché à deux vitesses. Hyper-sélectif, il va peser sur les futures ventes de yearlings. Quand un pinhooker vend bien, il est plus allant dans ses investissements…

Deux jolis investissements. Les deux top prices – adjugés 1,2 million – ont affiché un excellent retour sur investissement. Hades Stable avait déboursé 200.000 $ en septembre, à Keeneland, pour une pouliche par Medaglia d’Oro (El Prado). La 2ans, élevée par Don Alberto Corporation, est issue de Mi Vida (Distorted Humor), une jeune poulinière qui avait coûté 350.000 $. C’est à 1.200.000 $ que Barbara Banke a posé l’enchère gagnante. Larry Best, d'OXO Equine, très actif sur le haut de gamme des breeze up, est monté à 1.200.000 $ pour décrocher un mâle par Into Mischief (Harlan’s Holiday) qui sera entraîné en Californie par Jerry Hollendorfer. Le pinhooker Eddie Woods avait payé le poulain 190.000 $ à Fasig-Tipton July. Les deux top prices, cela va sans dire, faisaient partie des onze 2ans les plus rapides lors de leur breeze.

Coolmore mise encore sur Scat Daddy. Tout comme les deux top prices, le troisième millionnaire avait galopé un furlong en 10’’. Ce mâle par Scat Daddy (Johannesburg) passait pour la première fois sur un ring. Son éleveur, Sanford Bacon, a reçu une belle récompense pour sa patience. Le poulain sera entraîné par Todd Pletcher pour le groupe Coolmore. Une des meilleures impressions des galops, une pouliche par Orb (Malibu Moon), a offert un beau retour sur investissement aux pinhookers Billy Koch et Gary Fenton. Elle est passée en sept mois de 130.000 $ à 900.000 $. Son nouveau propriétaire, Donato Lanni, va la confier à Bob Baffert. Les deux pouliches issues des œuvres d’étalons stationnés en Europe n’ont pas été appréciées par les américains. La fille de Dansili (Danzig), qui avait fait son breeze sur le gazon, a été rachetée 145.000 $. Une Mukhadram (Shamardal) n’a pas atteint les 70.000 $ de sa réserve.