LE MAGAZINE -  À quoi s’attendre chez les 2ans cette année ?

Courses / 21.03.2018

LE MAGAZINE - À quoi s’attendre chez les 2ans cette année ?

Par Franco Raimondi

La première gagnante française de la génération née en 2016 s’appelle Sign of the Time (Wootton Bassett). Elle a remporté samedi, sous la neige à Saint-Cloud, le Prix de la Marche pour l’entraînement de Jane Soubagné et la casaque de son coéleveur Didier Bouquil. Elle a été réclamée pour 45.222 €. Elle est désormais entraînée par Fabrice Vermeulen et appartient à Marielle Caron Saadia, associée à Gérard Augustin-Normand. Ce jeudi à Fontainebleau, six 2ans, que des femelles, seront aux prises dans le Prix du Début. La saison des juveniles est donc partie et notre regard tourné vers l’avenir peut enfin s’orienter sur les pistes. On avait hâte de voir ces bébés !

En attendant les breeze up. Tout au long des dernières semaines, nous avons passé en revue les effectifs des entraîneurs qui ont terminé dans les premiers du classement 2017. La liste n’était pas exhaustive mais il est encore temps d’étudier certains effectifs. Celui de Matthieu Palussière notamment. Il avait terminé 2017 à la troisième place du classement par victoires chez les 2ans, à la quatrième par le nombre de gagnants et enfin la troisième par les gains. Le professionnel compte sur une dizaine de juniors en attente des sélections de Con Marnane, qui vend aux breeze up mais peut aussi garder quelques pierres précieuses, comme ce fut le cas avec Different League (Hat Trick).

Soixante-quatorze juniors pour Gérard Augustin-Normand ! Pour avoir un idée plus précise de ce qui nous attend chez les 2ans, nous avons passé en revue les propriétaires qui ont investi le plus sur les jeunes chevaux. Sans surprise, c’est Gérard Augustin-Normand qui compte sur l’équipe la plus puissante. Après la réclamation de Sign of the Time, il pourra s’appuyer sur soixante-quatorze 2ans, répartis chez vingt-six entraîneurs différents. Vingt-quatre de ces juniors sont en association avec d'autres propriétaires. L’entraîneur de référence est bien sûr Jean-Claude Rouget avec seize sujets, dont sept sont en association (cinq avec l’écurie Tepper et deux avec Antonio Caro).

Propriétaires ayant au moins dix 2ans déclarés à l’entraînement

Propriétaire                                                      2ans    Nb d'entraîneurs différents        Entraîneur principal (chez les 2ans)

Gérard Augustin-Normand                              74        26                                              Jean-Claude Rouget (16)

Wertheimer & Frère                                         66        5                                                Carlos Laffon-Parias (19)

S.A. l'Aga Khan                                               62        4                                                Alain de Royer Dupré (33)

Al Shaqab                                                         40        10                                              F. Rohaut & J.-C. Rouget (7)

Godolphin                                                        32        1                                                André Fabre (32)

Alain Chopard                                                  27        4                                                Alain Chopard (21)

Jean-Claude Seroul                                          25        2                                                Patrick Khozian (23)

Khalid Abullah                                                 20        4                                                André Fabre (7)

Pandora Racing                                                20        5                                                François Rohaut (7)

Guy Pariente                                                    20        7                                                Philippe Sogorb & Christophe Ferland (4)

Hamdan Al Maktoum                                      15        4                                                Jean-Claude Rouget (6)

S.A. le cheikh Mohammed bin Khalifa Al Thani        15                                              4    Francis-Henry Graffard (5)

S.A. le cheikh Abdullah bin Khalifa Al Thani 15        6                                                Henri-Alex Pantall (5)

Flaxman Stables                                               13        4                                                Pascal Bary (6)

Jean-Louis Bouchard                                       13        6                                                Stéphane Wattel (5)

Prime Equestrian                                              13        2                                                Xavier Thomas-Demeaulte (7)

Écurie des Charmes                                          12        6                                                Carlos & Yann Lerner (4)

Antonio Caro                                                   12        6                                                Carlos & Yann Lerner (4)

Ballymore Thoroughbred                                 11        2                                                André Fabre (6)

Antoine Gilibert                                               10        2                                                Fabrice Chappet (9)

Haras d'Étreham                                               10        7                                                Fabrice Chappet (3)

Le Havre, Rajsaman et les autres. Fort logiquement, Le Havre (Noverre) et Rajsaman (Linamix) sont les étalons les plus représentés dans la cavalerie Augustin-Normand, avec respectivement vingt-six et dix-huit produits. Parmi les Le Havre figurent une majorité de poulains élevés par le propriétaire (18) alors que pour Rajsaman, la formule Brametot, c’est-à-dire l’achat en vente publique, a été reconduite. Les blanc et violet ne sont pas tous par Le Havre ou Rajsaman et trente-neuf éléments sont passés sur un ring. Rachats et amiables compris, la note dépasse les 2,5 millions d’euros, avec un top price de 180.000 € pour une pouliche par Le Havre de la souche de Style Vendôme (Anabaa) et de Prestige Vendôme (Orpen), et un prix moyen aux alentours de 65.000 €. Chez les étalons, il faut noter que six produits d’Anodin (Anabaa) et cinq de Camelot (Montjeu) figurent dans la liste.

Soixante-six Wertheimer. Les Wertheimer sont la deuxième force du point de vue des 2ans à l’entraînement. Ils comptent soixante-six juniors, répartis chez cinq entraîneurs. Carlos Laffon-Parias peut compter sur dix-neuf jeunes, soit un de plus que Freddy Head. Les 2ans représentent presque la moitié des cent trente-six chevaux à l’entraînement pour la casaque Wertheimer qui, l’année dernière, avait couru cent un sujets, dont trente-trois 2ans. Douze parmi eux ont gagné dix-huit courses.

L’escadron Aga Khan. Son Altesse l’Aga Khan complète le tiercé avec soixante-deux poulains et pouliches, dont trois sous la casaque de la princesse Zahra. Alain de Royer Dupré est maître à bord avec trente-trois juniors, alors que Jean-Claude Rouget en a treize et Mikel Delzangles douze.

Les stratégies d’Al Shaqab et de Godolphin France sont aux antipodes. La cavalerie de Son Excellence le cheikh Joaan Al Thani compte quarante juniors, répartis entre dix entraîneurs avec François Rohaut et Jean-Claude Rouget qui en ont sept chacun. Les 2ans des bleus sont au nombre de trente-deux et tous sous les ordres du général André Fabre.

Un peu moins d’Abdullah. Après le départ à la retraite de Criquette Head-Mareek, le prince Abdullah compte quatre entraîneurs et ils se partagent vingt produits de 2ans : c’est André Fabre qui en a le plus (7) et il est suivi par Pascal Bary (5) alors que Henri-François Devin et David Smaga en ont quatre. L’année dernière, la casaque du prince a terminé tête de liste des propriétaires, avec les gains d'Enable (Nathaniel) dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe, et avait aligné quarante et un chevaux, dont quatorze juniors et vingt-quatre sujets de 3ans. Il faut noter quand même que les naissances Juddmonte sont en légère baisse et plusieurs 2ans sont encore au préentraînement.

Chopard et Seroul, bien fournis. Dans la liste des propriétaires qui ont le plus de 2ans à l’entraînement, Alain Chopard et Jean-Claude Seroul s’intercalent entre Khalid Abdullah et Godolphin France, soit les deux qui se sont disputé le titre en 2017, avec respectivement vingt-sept et vingt-cinq sujets. L’écurie provençale a confié vingt-trois juniors à Patrick Khozian et deux à Jean-Paul Gavin, c’est-à-dire presque 40 % des effectifs d’une écurie qui a eu l’année dernière cinquante et un partants, dont onze de 2ans et vingt-sept de 3ans. Pandora Racing, l’écurie de Tony Forde, compte sur vingt juniors chez cinq entraîneurs et il est associé sur plusieurs avec Ahmed Mouknass et Isabelle Corbani. Guy Pariente a aussi vingt 2ans chez sept entraîneurs.

La nouvelle vague des étalons. La nouvelle vague des étalons français est bien visible dans le créneau des 2ans. Rajsaman est celui le plus représentés (148 sujets) et il est suivi par Le Havre (138). Entre les deux sires du haras de Montfort et Préaux, le gris compte aussi plus de produits déjà enregistrés à l’entraînement : soixante-sept chez quarante-sept professionnels différents, alors que Le Havre en a soixante-trois chez trente entraîneurs. Ces chiffres sont susceptibles de connaître de nombreuses modifications parce que plusieurs 2ans sont encore au préentraînement, partis à l’étranger ou en préparation pour les breeze up. En troisième place arrive Siyouni, avec cent quinze dont cinquante-cinq qui sont déjà l’entraînement, et Kendargent (Kendor) avec cent huit, dont cinquante-six à l’entraînement. Parmi les étalons avec leurs premiers 2ans, on trouve à la lutte Olympic Glory (Choisir) et Anodin. Le sire du haras de Bouquetot est en tête au niveau des 2ans à l’entraînement (48) alors que celui du Quesnay a le plus de produits référence : quatre-vingt-seize, dont quarante-cinq déjà associés à un entraîneur.

Les étalons les plus représentés chez les 2ans

Étalon                         Père                            2ans           Dont déclarés à l’entraînement        Entraîneurs

Rajsaman                    Linamix                      148             67                                                     47

Le Havre                     Noverre                       138             63                                                     30

Kendargent                 Kendor                       108             56                                                     32

Siyouni                       Pivotal                        115             55                                                     28

Olympic Glory            Choisir                        92               48                                                     26

Anodin                       Anabaa                       96               45                                                     30

Makfi                          Dubawi                       74               33                                                     30

Motivator                    Montjeu                      68               32                                                     20

Darbisim                     Hat Trick                    52               22                                                     16

Style Vendôme           Anabaa                       54               21                                                     16

Elusive City                Elusive Quality           52               20                                                     19

Wootton Bassett         Iffraaj                         43               20                                                     18

Les femelles gagnent plus. Douze étalons comptent plus de vingt sujets déjà à l’entraînement, pour un total de 482 juniors. Chez les propriétaires, vingt et un peuvent s’appuyer avec plus de dix 2ans à l’entraînement, en pleine propriété ou en association. Cela représente 525 sujets. En 2017, 1.682 chevaux de 2ans ont couru en France, dont 428 qui ont gagné au moins une course et 1.116 qui ont décroché une allocation. Les pouliches sont en majorité au niveau des partants (929 contre 853) et des gagnants (221 contre 207). Ce jeudi, après un Prix du Début complètement féminin, elles mèneront déjà, au score de 2 - 0.