Mikel Delzangles a quatre produits de gagnante de Gr1 parmi ses 2ans

Courses / 17.03.2018

Mikel Delzangles a quatre produits de gagnante de Gr1 parmi ses 2ans

Mikel Delzangles a quatre produits de gagnante de Gr1 parmi ses 2ans

Il y a dix ans, en 2008, Mikel Delzangles a sellé son premier partant pour la casaque de Son Altesse l’Aga Khan. La saison suivante, Shalanaya (Lomitas) a remporté le Prix de l’Opéra (Gr1). C’est en 2010 qu’il est devenu "classique" avec Makfi (Dubawi), lauréat des 2.000 Guinées. Cette année-là, ses pensionnaires ont pour la première fois dépassé le million d’euros de gains dans l’Hexagone. Mikel Delzangles a aligné six saisons au-delà du million. La meilleure fut 2011 avec 2.194.630 €. En 2016 et en 2017, le Cantilien a eu deux campagnes presque identiques selon les statistiques : même nombre de victoires (47), un peu moins d’un million de gains (985.425 € en 2016, 961 € de plus l’année dernière), un Groupe et deux autres succès black types. La réussite à la gagne des Delzangles, lors de ces deux saisons moins brillantes, est proche des 15 %. C’est tout à fait correct en France.

Pour accéder à la liste des 2ans de Mikel Delzangles en 2018, cliquer ici

http://jourdegalop.com/2018/03/2ans-de-mikel-delzangles-2018/

Trente et un Groupes en dix saisons. En dix-sept saisons complètes, Mikel Delzangles a positionné la barre très haut. Il compte 37 victoires de Groupe, dont les premières sont arrivées avec Chineur (Fasliyev). À cette époque, il n’avait que 18 chevaux à l’entraînement. Depuis cette date, l’écurie Delzangles a eu 31 gagnants de Groupe et s’est imposée au niveau Gr1 dans cinq pays et quatre continents différents : Dunaden (Nicobar) a conquis l’Australie et Hongkong, Flotilla (Mizzen Mast) a triomphé aux États-Unis.

Et les 2ans ? Flotilla est la seule lauréate de Gr1 à 2ans de l’écurie. D’ailleurs, seulement quatre des 54 succès black types ont été décrochés avec les juniors. La précocité est une caractéristique que l’on ne peut pas améliorer. Même en portant une chemise rouge, Mikel Delzangles ne deviendra jamais Jack Berry, celui qui a inventé la profession d’entraîneur des 2ans. Chez Delzangles, la saison de 2ans, c’est l’apprentissage du métier. Lors des cinq dernières années, il a sorti 88 poulains et pouliches de 2ans, dont 19 ont gagné leur course. Parmi ses 7 lauréats de Gr1, 4 n’ont pas couru à 2ans, deux — Dunaden et Makfi — ont fait leurs débuts avec d’autres entraîneurs. La seule 100 % Delzangles qui s’est imposée au top niveau après avoir découvert la compétition à 2ans reste Flotilla.

Un entraîneur d’éleveurs. La précocité dépend donc des chevaux eux-mêmes. Et Mikel Delzangles est le type même de l’entraîneur d’éleveurs. Ce n’est pas un hasard si parmi ses 29 poulains et pouliches de 2ans, 26 ont été élevés par leur propriétaire. Bref, pour lui, les ventes ne sont pas un souci ! Les trois juniors qui sont passés sur un ring sont une pouliche par Authorized (Montjeu), achetée 56.000 € à Baden-Baden par les Australiens d’OTI Management, une Dunaden du cheikh Fahad al Thani (10.000 GNs foal à Tattersalls December) et une Dark Angel (Acclamation) payée 90.000 € chez Goffs November Foal et enregistrée sous la propriété chinoise de Jie Wu.

Il connaît déjà les mères. Mikel Delzangles a reçu douze 2ans de Son Altesse l’Aga Khan et de la princesse Zahra. Ces derniers ont aussi quatre inédits de 3ans chez Mikel Delzangles, dont Shalla (Redoute’s Choice), une fille de Shalanaya qui est engagée dans le The Gurkha Coolmore Prix Saint-Alary et le Prix de Diane Longines. Le cheikh Mohammed bin Khalifa al Thani a confié à Mikel Delzangles les produits de Flotilla et de la gagnante de Gr3 What a Name (Mr Greeley), deux mâles par Oasis Dream (Green Desert) et Galileo (Sadler’s Wells). Leurs aînés, un poulain par Galiléo et Flotilla, ainsi qu’une pouliche par Frankel (Galiléo) et What a Name, sont aussi dans les boxes de Delzangles. Ils n’ont pas encore débuté. C’est un bon lot de 2ans — quatre sont issus de gagnantes de Gr1, dont trois made in Delzangles — même s’il n’ont pas des origines hyper-précoces. Nous ne sommes pas pressés, car en France, les bonnes courses sont à 3ans…

NOS CINQ COUPS DE CŒUR

N. (M2)

Siyouni & Daryaba, par Night Shift

Propriétaire et éleveur : Son Altesse l’Aga Khan

Sa mère Daryaba (Night Shift) a gagné le Prix de Diane en 1999 et elle avait 20ans quand elle a produit ce Siyouni (Pivotal). Tous les produits précédents de Daryaba ont été entraînés par Alain de Royer Dupré et il faut noter parmi eux Daryakana (Selkirk), qui a remporté le Hong Kong Vase (Gr1) et a donné le lauréat de Gr1 et étalon Dariyan (Shamardal). Daryaba a également donné le gagnant de Gr2 Daramsar (Rainbow’s Quest) et Daraybi (Street Cry), placé de Groupe à 2ans.

N. (M2)

Nathaniel & Shalanaya, par Lomitas

Propriétaire et éleveur : Son Altesse l’Aga Khan

Shalanaya (Lomitas) a fait ses débuts en mai à 3ans pour Mikel Delzangles et elle a ouvert son palmarès le 18 juin. Son succès dans le Prix de l’Opéra est arrivé à la cinquième sortie. Shalanaya a donné deux gagnants sur ses trois premiers produits. Ce poulain a un pedigree classique, peut-être trop pour les obsédés de la vitesse à tout prix. Et pourtant, le meilleur produit de Nathaniel (Galileo), la championne Enable, possède une origine sans concessions à la mode.

N. (F2)

Mizzen Mast & Ridasiyna, par Motivator

Propriétaire et éleveur : Son Altesse l’Aga Khan

Mikel Delzangles avait attendu la mi-mai de ses 3ans pour sortir Ridasiyna (Motivator), future gagnante du Prix de l’Opéra. Elle avait affiché une valeur très importante (54,5) le jour de son triomphe au niveau Gr1. Son Altesse l’Aga Khan l’a envoyée aux États-Unis à la recherche de vitesse et de sang neuf. Le premier produit, un 3ans par War Front (Danzig), s’est malheureusement tué à 2ans. Cette pouliche est le deuxième produit de Ridasiyna et elle est suivie par un American Pharoah (Pioneerof the Nile). Le père Mizzen Mast (Cozzene) a donné 22 gagnants de Groupe, dont neuf de Gr1. Deux parmi eux : Full Mast et Flotilla ont brillé en France à 2ans.

N. (M2)

Oasis Dream & Flotilla, par Mizzen Mast

Propriétaire : Cheikh Mohammen bin Khalifa al Thani

Éleveur : Al Shahania Stud

Flotilla avait fait ses débuts en juin à Chantilly et elle a gagné fin juillet de ses 2ans à Clairefontaine. Elle n’avait pas aimé le terrain collant dans le Prix Marcel Boussac, mais a remis la pendule à l’heure en remportant la Breeders’ Cup Juvenile Fillies’ Turf (Gr1) et la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1), lors de sa course de rentrée à 3ans. Son premier produit Offset Guilt (Galiléo) est encore inédit, et le troisième est un yearling par Dubawi (Dubai Millennium). Le croisement Oasis Dream / Mizzen Mast — peu fréquent — a déjà bien marché avec la lauréate de Gr3 Flying Jib.

DREADNAUGHT (M2)

Dabirsim & Miss Kruk, par Soldier of Fortune

Propriétaire : Valentin Bukhtoyarov

Éleveur : Valentin Bukhtoyarov & Evgeni Kappushev

Il faut aussi gagner avec les 2ans et Dabirsim (Hat Trick) a fait des débuts très intéressants avec des sujets vites et précoces. La mère de ce poulain, Miss Kruk (Soldier of Fortune) a gagné en République tchèque, mais ensuite elle a reçu un bon boost grâce à son frère Brametot (Rajsaman), double gagnant classique l’année dernière et étalon au Haras de Bouquetot. Mikel Delzangles a déjà bien réussi avec cette souche, celle de Monsun (Konigsstuhl) bien sûr, mais aussi de Molly Malone (Lomitas) qui a gagné pour lui le Prix du Cadran (Gr1).