Nicky Henderson, Mister Cheltenham

International / 12.03.2018

Nicky Henderson, Mister Cheltenham

Par Anne-Louise Échevin

Prestbury Park est devenu le royaume de l’homme de Seven Barrows, Nicky Henderson. Avec 58 victoires, il est le recordman des succès lors du meeting de Cheltenham, talonné par un diable d’Irlandais, Willie Mullins, et ses 54 victoires. Les deux hommes ont un point en commun : ils ont tous deux signé des coups de quatre lors d’une journée du Festival : en 2012 pour "Hendo", tel qu’il est parfois surnommé, et en 2016 pour Mullins.

Henderson face à l’Irlande. Nicky Henderson défendra farouchement la place de l’Angleterre face aux Irlandais lors de ce Festival de Cheltenham. Des Irlandais motivés comme jamais, tout comme ils le seront ce samedi à Twickenham face au XV de la Rose pour réaliser le Grand Chelem dans le Tournoi des VI Nations… En 2018, le Festival sera de nouveau le théâtre de la lutte entre Nicky Henderson et Willie Mullins avec, comme possible arbitre, un certain Gordon Elliott. Fort de l’armada Gigginstown, Gordon Elliott a deux chevaux annoncés comme des bankers cette année : Apple’s Jade (Saddler Maker), qui va défendre son titre dans l’OLBG Mares’ Hurdle, et Samcro (Germany) dans le Ballymore Novices’ Hurdle (Grs1).

Côté penaltys, Nicky Henderson n’est pas en reste : Buveur d’Air (Crillon) sera difficile à battre dans le Champion Hurdle (Gr1) et Apple’s Shakira (Saddler Maker) part courue dans le JCB Triumph Hurdle (Gr1). Son principal opposant est, sur le papier, son camarade d’entraînement We Have a Dream (Martaline)… Mais le terrain souple n’est pas sa tasse de thé et Nicky Henderson a annoncé lundi après-midi que le cheval avait connu un contretemps et était très incertain pour Cheltenham.

Cela ne commence pas très bien… Le Festival de Cheltenham débute officiellement ce mardi, mais il commence toujours quelques jours plus tôt. Le lundi, tout s’enflamme et cette édition 2018 en est une bonne illustration. Déjà, il y a l’inconnu du terrain, annoncé souple à lourd, ce qui risque d’en contrarier plus d’un… Et d’en favoriser d’autres ! Surprises en vue.

Ensuite, il y a les chevaux que l’on n’attendait pas ou plus… Enfin, ceux que l’on attendait et qui ne seront peut-être pas là. Pour Nicky Henderson, cela ne commence pas très bien. We Have a Dream est incertain mais l’inquiétude majeure concerne Altior (High Chaparral) dans le Champion Chase (Gr1). Gagnant impressionnant de l’Arkle Trophy Chase (Gr1) l’an dernier, Altior est un cheval assez incroyable et, sur le papier, il était l’un des quatre gagnants de Gr1 en puissance pour Nicky Henderson lors de ce Festival 2018, avec Buveur d’Air, Apple’s Shakira et Might Bite.

Douvan in, Altior… peut-être ! Le Champion Chase 2018 se dispute lors de la journée de mercredi et nous a procuré bon nombre d’émotions depuis plusieurs mois. La faute à deux chevaux : Altior donc, et Douvan (Walk in the Park).

Douvan, entraîné par Willie Mullins, n’a pas couru depuis le Champion Chase 2017, dans lequel il s’est fêlé le bassin. Il est revenu à l’entraînement en début de saison 2017/2018 et était proche de sa rentrée… Avant qu’il ne soit annoncé sur la touche jusqu’à la fin de saison à la mi-décembre. L’histoire ne s’arrête pas là puisque Douvan s’est remis plus vite que prévu : le pensionnaire de Willie Mullins a repris l’entraînement et était annoncé comme possible pour Cheltenham durant le mois de février. Le week-end dernier, on parlait de Douvan pour le Ryanair Chase mais, finalement, il a été déclaré partant pour le Champion Chase. L’ensemble des observateurs s’enthousiasme à l’idée d’un duel Douvan/Altior…

Surprise encore ! Ce lundi en début d’après-midi, Nicky Henderson a annoncé qu’Altior était incertain pour le Champion Chase, après un petit problème au pied…

De quoi devenir fou. Tout ceci a de quoi rendre fous les as de l’antepost betting : avec Douvan hors du circuit, Altior était dès mars 2017 le cheval à battre dans le Champion Chase 2018. Fin novembre, il s’est retrouvé sur la touche pour quelques semaines, après une opération du voile du palais. Opération qui a tellement fait parler et fait débat que cela a certainement contribué à la décision d’indiquer ce genre d’acte chirurgical sur les programmes de course… Nicky Henderson a été accusé d’avoir caché l’état du cheval alors que, quelques jours auparavant, il l’annonçait en pleine forme pour sa rentrée dans le Tingle Creek Chase (Gr1). Plutôt débonnaire et aimable avec la presse, Nicky Henderson s’était fâché tout rouge à ce moment-là, annonçant vouloir boycotter les medias : « Je peux être déçu par les résultats, je peux être déçu par les chevaux. Mais je n’ai jamais été autant déçu par les gens que par les medias et la manière dont ils m’ont traité. »

Altior a rassuré ses nombreux preneurs en survolant le Betfair Exchange Chase (Gr2) pour sa rentrée, au début du mois de février. Désormais, ceux qui ont placé un antepost sur le cheval dans le Champion Chase trembleront jusqu’au moment de la course. Quant aux amateurs de sport, ils croiseront les doigts pour assister au duel entre Douvan et Altior à Cheltenham, deux chevaux capables de s’imposer comme les successeurs d’un certain Sprinter Sacré (Network), ancien pensionnaire de… Nicky Henderson.

 

De See you Then à Might Bite, en passant par Long Run et Sprinter Sacré. Nicky Henderson a été jockey amateur et assistant de Fred Winter avant de s’installer comme entraîneur en 1978, à sa base de Seven Barrows.

Son premier cheval marquant a certainement été See you Then (Royal Palace), gagnant du Champion Hurdle de Cheltenham en 1985, 1986 et 1987. Nicky Henderson a eu beaucoup de bons chevaux : Remittance Man (Prince Regent), Punjabi (Komaite), le très populaire Bobs Worth (Bob Back), Simonsig (Fair Mix)… Il faut détacher Long Run (Cadoudal), notamment gagnant en 2011 d’une Gold Cup épique où il devançait Denman (Presenting) et Kauto Star (Village Star), excusez du peu !

Mais Nicky Henderson, c’est surtout l’homme du crack Sprinter Sacré, « la chose la plus proche du paradis qui me soit jamais arrivée… » Sprinter Sacré ou les montagnes russes émotionnelles. Alors qu’il restait sur dix victoires consécutives, dont sept Grs1, Sprinter Sacré est arrêté dans le Desert Orchid Chase (Gr2), le 27 décembre 2013 à Kempton, victime de problèmes cardiaques. Après plus d’un an d’absence, il revient en piste. Il lui faudra attendre la saison 2015/2016 pour retrouver son meilleur niveau. En mars 2016, il remporte le Champion Chase, une victoire sous forme de résurrection qui lui a valu la plus belle ovation du public lors de ce Festival de Cheltenham.

 

Might Bite, Sprinter Sacré en différent. On parle beaucoup d’Altior ou de Douvan comme possibles héritiers de Sprinter Sacré. Il faut dire que ce sont des chasers de deux miles, comme l’était l’élève de Christophe Masle. Mais c’est en regardant Might Bite (Scorpion), favori de la Gold Cup (Gr1), que l’on retrouve l’ombre de "Sprinter". Tous deux grands, avec cette robe presque noire, un port de tête et une expression similaires. Nicky Henderson en parle mieux : « Might Bite est physiquement très beau. C’est là que s’arrête la comparaison entre lui et moi. C’est un cheval vraiment sexy avec un nom sexy. C’est moi qui l’ai nommé parce qu’il m’a appartenu pendant un temps: personne ne voulait l’acheter. Après, nous avons monté un syndicat dans lequel il y a aussi ma sœur et mes amis proches. Sprinter Sacré et lui sont les deux plus beaux chevaux que j’aie jamais vus. Mais ce n’est pas parce que vous êtes beaux que vous êtes bons. Ces chevaux-là, ils savent courir. »

Vendredi, il faudra être devant sa télévision pour voir Might Bite. Fantastique sauteur, avec du rythme, il a tout pour devenir un très grand. C’est d’ailleurs l’avis de Ruby Walsh, qui a récemment déclaré : « Might Bite a attaqué le dernier fence dans les King George et l’a sauté comme Milton le faisait en CSO ! Il l’a survolé ! Ce que je veux dire, c’est que nous ignorons encore ce qu’il a vraiment dans le ventre. Je ne connais pas ses limites. Il pourrait être l’un des plus grands chevaux de tous les temps, il a l’air d’avoir encore tellement de réserves après une course… »

Après de telles déclarations, vous pensez retrouver Might Bite à 6/4 dans la Gold Cup. Que nenni, vous pouvez le jouer à 3/1 ou 4/1. Might Bite a un potentiel énorme mais deux choses peuvent le battre ce vendredi : un terrain trop souple qui ne sera pas idéal… Et lui-même ! Nous vous invitons à revoir son RSA Novices’ Chase (Gr1) : Might Bite a gagné d’un nez alors qu’il aurait dû s’imposer de vingt longueurs ! La raison ? Il a complètement biaisé sur sa droite après le dernier fence, allant chercher le chemin des écuries plutôt que celui du poteau. Si vous cherchez Nicky Henderson juste avant et pendant la Gold Cup, vous le retrouverez d’ailleurs devant l’entrée et la sortie de piste : « Il sait où est la sortie après le dernier fence. Alors vous me trouverez à ce niveau, en train d’agiter les bras ! » Pour ensuite, peut-être, soulever le trophée de la Gold Cup sur le podium.