PRIX LA CAMARGO (L) - L’éclair de classe de Sully

Courses / 22.03.2018

PRIX LA CAMARGO (L) - L’éclair de classe de Sully

FONTAINEBLEAU, JEUDI

Pour sa rentée, Sully (Siyouni) n’a vraiment pas eu un parcours facile dans l’édition 2018 du Prix La Camargo (L). Mais elle a su faire la différence grâce à sa qualité. Après cette deuxième victoire au niveau Listed, acquise avec style, la saison classique lui ouvre les bras. Elle renforce encore le crédit de l’édition du Critérium du Fonds Européen de l’Élevage (L). À Deauville, elle s’était classée troisième derrière Francesco Béré (Peer Gynt), vainqueur du Prix Omnium II (L) ce jeudi, et Stage Magic (Dark Angel), futur lauréat du Prix des Chênes (Gr3).

 

À 200m de l’arrivée, sa victoire était improbable. Vite sur jambe, Princesschope (Panis) a rapidement pris le meilleur, avec Ghazawaat (Siyouni) dans son sillage. À cet instant, la future lauréate galopait à l’arrière-garde. Dans la ligne droite, alors que Herecomesthesun (Invincible Spirit) faiblissait suite à un mauvais parcours à l’extérieur, Sully a eu toutes les peines du monde à trouver le passage. À 200m du but, l’animatrice, Princesschope, semblait d’ailleurs avoir fait le plus dur pour la victoire. Mais c’était sans compter sur Sully qui a enfin trouvé un espace pour progresser. Après une petite claque de Cristian Demuro, la pouliche a changé de vitesse. En une dizaine de foulées, elle a pris le meilleur, avant de filer vers la victoire. La pensionnaire  de Rodolphe Collet passe le poteau en tête avec une longueur d’avance, décontractée, en laissant une réelle impression de facilité en terrain souple. Cristian Demuro, qui a toujours beaucoup aimé cette pouliche, a alors déclaré : « Le passage a mis du temps à venir… mais il est venu et nous avons gagné ! La ligne du Critérium du Fonds Européen de l’Élevage répète et la pouliche a un bon changement de vitesse, une belle accélération. »

Du caractère gras pour Princesschope et Ghazawaat. Princesschope, qui a déjà couru huit fois cette année, décroche son black type. Elle est deuxième à une longueur. Peu expérimentée, Ghazawaat se classe proche troisième. Elle restait sur une deuxième place en novembre, dans une Classe 1, en étant battue de peu par l’espoir classique Infernal Majesty (Siyouni).

Dans les traces de Nova Hawk. Rodolphe Collet, l’entraîneur de la gagnante, a expliqué : « Celle une belle course. J’ai la chance de l’avoir remporté par le passé avec Nova Hawk qui s’était elle aussi imposée dans un bon style, avant de nous procurer de grandes joies. » Après ce succès au niveau Listed, Nova Hawk (Hawk Wing) s’était classée quatrième des Guinées et de la Poule d’Essai des Pouliches avant de décrocher la deuxième place des Coronation Stakes (Gr1). À 4ans, elle s’était classée troisième du Premio Lydia Tesio Longines (Gr1).

Préservée en vue de son année de 3ans. Rodolphe Collet a précisé au sujet de Sully : « Elle a beaucoup de qualité et je pense qu’on peut dire qu’elle est issue d’un étalon absolument exceptionnel, c’est-à-dire Siyouni. Sully n’est pas très impressionnante physiquement. Elle a un peu grandi cet hiver. Nous l’avons arrêté assez tôt, alors qu’elle aurait pu courir le Prix des Réservoirs, afin de préparer 2018. L’année dernière, elle a signé une belle saison. La pouliche a débuté en gagnant. Il faut oublier sa deuxième course qui s’était déroulée sur un déboulé. Elle est ensuite montée sur le podium du Critérium du Fonds Européen de l’Élevage avant de gagner sa Listed à Lyon où elle a prouvé qu’elle tenait 1.600m. À Deauville, elle avait montré sa capacité d’accélération. Sully est engagée dans la Poule, le Diane, le Saint-Alary… Il va falloir discuter de son programme avec ses propriétaires, mais après cette rentrée victorieuse, nous avons un peu plus de pression. »

La nièce d’Oupoukaye. Élevée par Laurent Kling et Alain Dambrines, Sully a été achetée foal par Marc-Antoine Berghgracht (MAB Agency) pour un client suédois qui élève à l’élevage de Tourgéville. Le courtier l’a ensuite rachetée 35.000 € en octobre 2016, à Arqana. Placée à l’entraînement chez Rodolphe Collet, elle devait initialement passer à la breeze up de l’agence Osarus. Mais elle a finalement été acquise à l’amiable, avant cette vacation, par Marc-Antoine Berghgracht, pour le compte de Gérard Augustin-Normand et d'Alain Jathière. Elle fut le premier gagnant de ces associés chez Rodolphe Collet. Sully est une fille de Siyouni . L’étalon du haras de Bonneval passe la barre des 40 black types ce jeudi. Sa mère, Shaama Rose (Verglas), placée une fois en sept sorties, a déjà eu quatre produits en piste, dont trois sont gagnants. La deuxième mère, River Ballade (Irish River), a donné Oupoukaye (Midyan), troisième d’un Prix Thomas Bryon (Gr3), et Kenkaye (Kendor), troisième d’un Prix Saraca (L). Via la troisième mère, Alice en Ballade (Riverman), on retrouve la famille d’Aqua d’Amore (Danehill) qui fut un très bon élément en Australie, où il a remporté les Futurity Stakes (Gr1) et s’est aussi classé deuxième de la Caulfield Cup (Gr1). Cette souche est aussi à l’origine du rapide Kingsgate Native (Mujadil), gagnant des Golden Jubilee Stakes et des Nunthorpe Stakes (Grs1) mais également deuxième du Prix de l’Abbaye de Longchamp (Gr1).

Polar Falcon
Pivotal
Fearless Revival
Siyouni
Danehill
Sichilla
Slipstream Queen
SULLY (F3)
Highest Honor
Verglas
Rahaam
Shaama Rose
Irish River
River Ballade
Alice en Ballade