PRIX DE LA FRANCILIENNE (Classe 1) - Alba Power impressionne pour ses débuts sous pavillon français

Courses / 31.03.2018

PRIX DE LA FRANCILIENNE (Classe 1) - Alba Power impressionne pour ses débuts sous pavillon français

PRIX DE LA FRANCILIENNE (Classe 1)

Alba Power impressionne pour ses débuts sous pavillon français

Pour ses débuts sous l’entraînement de Fabrice Chappet, après un début de carrière chez Hugo Palmer en Angleterre, Alba Power (Fast Company) n’a pas fait dans la dentelle dans le Prix de la Francilienne (Classe 1). Le représentant de Fiona Jean Carmichael s’est imposé de six longueurs, un écart rare sur 1.200m, même en terrain collant. Bien parti, Alba Power a rapidement galopé dans le sillage de son compagnon d’entraînement Ken Colt (Kendargent). Toute la course, il a eu beaucoup de gaz. Au passage devant les tribunes, Arecibo (Invincible Spirit) a pris l’avantage, mais peu après, Alba Power a accéléré côté corde et il ne lui a laissé aucune chance ensuite. Dans les cent derniers mètres, il s’est détaché irrésistiblement pour l’emporter aisément.

Direction le Prix Sigy (Gr3). Alba Power a été endurci en Angleterre à 2ans et nous avait déjà rendu visite pour conclure deuxième du Prix Thomas Bryon (Gr3). Dès lors, il était logique qu’il s’impose dans cette Classe 1. Ce qu’il a fait avec la manière. Il devrait maintenant retourner dans les Groupes comme nous l’a dit son entraîneur Fabrice Chappet : « C’est un très bon cheval. Il a réalisé une bonne performance et sera sûrement mieux sur ce genre de distance. Il va aller sur le Prix Sigy (Gr3). C’est un poulain qui a été endurci en début de carrière, il a un très bon tempérament. » Arecibo a conclu deuxième devant Moses (Dabirsim) qui a réalisé une bonne rentrée. Après avoir paru en difficulté, il s’est bien ressaisi à la fin.

La famille de Shemaka. Élevé par Shehila Partnership, Alba Power est un fils de Fast Company et de Shehila (Zamindar) qui n’a pu s’illustrer lors de sa seule sortie en compétition sous les couleurs Aga Khan. C’est la famille de Shediak (Selkirk), troisième du Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1) et un peu plus loin de Shemaka (Nishapour), sa quatrième mère, lauréate du Prix de Diane (Gr1) et génitrice des bonnes Shemima (Dalakhani), Shemala (Danehill) et Shemaya (Darshaan).

Danehill

Danehill Dancer

Mira Adonde

Fast Company

Zafonic

Sheezalady

Canadian Mill

ALBA POWER (M3)

Gone West

Zamindar

Zaizafon

Shehila

Sendawar

Shehira

Shemissa

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 13’’47

1.000m à 600m : 23’’96

600m à 400m : 12’’66

400m à 200m : 12’’98

200m à l’arrivée : 13’’88

Temps total : 1’16’’95