Prix Duc d’Anjou (Gr3) - Au bonheur des dames

Courses / 10.03.2018

Prix Duc d’Anjou (Gr3) - Au bonheur des dames

Au bonheur des dames

Six jours après la démonstration de De Bon Cœur (Vision d’État), c’est une autre femelle qui a fait le spectacle ce samedi à Auteuil. Whetstone (Saint des Saints) a survolé le Prix Duc d’Anjou (Gr3) pour sa deuxième sortie sur le steeple, et sa rentrée. Même si elle n’a pas couru le Prix Cambacérès (Gr1), son entourage préférant la laisser face aux femelles dans le Prix Bournosienne (Gr3), Whetstone pouvait être considérée comme la meilleure de sa génération sur les haies. Elle prend désormais le leadership sur les gros obstacles, et sera la grande favorite du prochain Prix Ferdinand Dufaure (Gr1). Whetstone est une fille de l’une des poulinières les plus influentes à Auteuil ces dernières années, puisque Westonne (Mansonnien) a déjà produit So French (Poliglote), double lauréat du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) et Device (Poliglote), l’un des meilleurs hurdlers actuels… derrière De Bon Cœur.

Disparue en septembre 2016, Westonne a laissé trois femelles : Whetstone donc, Makewish (Kapgarde), une 3ans qui n’a pas encore débuté, et Want of a Nail (Kapgarde), âgée de 2ans.

Cette réunion à Auteuil a aussi été marquée par le succès d’Argentier (High Rock) dans le Prix Hubert d’Aillères (L). Ce grand spécialiste de Pau a devancé le rentrant Roi Mage (Poliglote), que l’on reverra dans le Prix Murat (Gr2), avant une participation dans le Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1). Alain Couétil a signé un doublé avec deux AQPS prometteurs, Dellyson (Spanish Moon) et El Martel (Martaline). Gabriel Leenders, quant à lui, a connu le pire avec la perte d’Enfant du Pays (Coastal Path).