PRIX HYPOTHÈSE (GR3) - De Bon Cœur rend hommage à son père Vision d’État

Courses / 26.03.2018

PRIX HYPOTHÈSE (GR3) - De Bon Cœur rend hommage à son père Vision d’État

AUTEUIL, DIMANCHE

 

Quelques heures après la disparition de son père Vision d’État, De Bon Cœur a rendu hommage à ce dernier en gagnant en toute quiétude le Prix Hypothèse (Gr3). Jacques Détré, copropriétaire des deux chevaux, est donc passé par toutes les émotions. Mais De Bon Cœur a redonné le sourire a tout son entourage et même plus. En effet, comme l’a avoué Jacques Détré : « De Bon Cœur fait du bien à Auteuil et aux courses d’obstacle ! » C’est la meilleure ambassadrice de la discipline, celle sur laquelle il faut capitaliser pour faire déplacer du monde en promettant de voir quelque chose d’exceptionnel. Car De Bon Cœur est exceptionnelle. Même si elle recevait six kilos d’un Alex de Larredya (Crillon) qui faisait sa rentrée, elle a dominé aisément son compagnon d’entraînement, contrôlant la course d’un bout à l’autre pour l’emporter dans un canter. Le tout sous les applaudissements du public qui avait fait le déplacement pour cette réunion des Dimanches au Galop. Le prochain match entre De Bon Cœur et Alex de Larredya aura lieu dans le Prix Léon Rambaud (Gr2, 28/04), si tout se passe bien. Encore un beau moment de sport en perspective !

 

Huitième succès de Groupe. De Bon Cœur a décroché sa huitième course de Groupe dans ce Prix Hypothèse, sa dixième victoire en onze sorties : des statistiques qui donnent le tournis. Partie à sa main, elle s’est rapprochée pour prendre la tête avant la première haie. Relayée par Izzo (Tertullian) devant les tribunes, elle a repris le meilleur au début de la ligne d’en face. Appliquée sur chacun de ses sauts, De Bon Cœur s’est montrée très fluide. Mais à l’entrée de la ligne droite, on a pu croire que son compagnon d’entraînement Alex de Larredya allait la chatouiller, d’autant que ce dernier l’avait pistée sans faire d’efforts. Mais Thomas Gueguen n’a jamais bougé sur De Bon Cœur et, bien que le sauteur de Simon Munir soit venu à sa hauteur pour franchir la dernière haie, elle s’est envolée sur le plat. D’elle-même ! Sans effort. Elle a passé le poteau avec six longueurs d’avance sur Alex de Larredya, fautif sur l’ultime haie, transformant la course en un simple entraînement.

Entraîneur des deux premiers, François Nicolle nous a déclaré : « Elle a très bien gagné mais j’aurais bien aimé qu’il durcisse plus en face parce que, si elle avait fait une faute à la dernière haie, elle aurait pu être battue. Mais dans la Grande Course de Haies, il ne faudra pas que son jockey s’endorme. Thomas [Gueguen, ndlr] a été très patient, mais j’aurais préféré autre chose. Car sur mon banc, je grattais du pied ! La jument a une classe de plus que les autres. Bravo à toute l’équipe ! Alex de Larredya a fait une très bonne rentrée. J’avais dit à son jockey de le monter pour la deuxième place. Malgré sa faute à la dernière haie, il est à sa place. Lorsque les deux chevaux seront au top, sur plus long, je pense qu’Alex pourra, peut-être, battre De Bon Cœur. Je tiens à remercier Jacques Détré et Nicolas de Lageneste qui ont eu des offres mirobolantes mais qui ont gardé la jument à l’entraînement ! »

En toute confiance. Thomas Gueguen était associé à De Bon Cœur pour la troisième fois en compétition. Mais il la monte tous les matins et, ce dimanche, il est encore revenu au rond du vainqueur avec un grand sourire, après avoir monté sa championne en grande confiance. Il nous a dit : « Elle a deux ou trois vitesses de plus que les autres. Même lorsqu’elle est attaquée, on n’est jamais inquiet. Elle n’a pas consommé de tout le parcours et dans ce cas, elle est capable de finir bien plus vite que les autres. »

Le Château bon troisième. Le Château (Enrique) vaut bien mieux qu’un gros handicap, catégorie dans laquelle il a brillé à plusieurs reprises. En particulier sur des pistes bien assouplies. Vite bien placé, il a fait très bonne contenance d’un bout à l’autre. Son entraîneur, Christian Scandella, nous a dit : « Ce n'est pas un simple faire-valoir! Il y avait deux courses en une aujourd'hui et il a gagné la deuxième. Les gens l'ont trop vite oublié... Je l'ai amené ici aujourd'hui car c'est un vrai adepte du terrain lourd. Il devrait courir une Listed dans quinze jours, sauf si le terrain sèche. » Ci Blue (Blue Brésil) a conclu quatrième devant Izzo (Tertullian) qui effectuait sa réapparition.

Pedigree : http://jourdegalop.com/wp-content/uploads/2018/03/De-Bon-Coeur.pdf

Une fille de Santa Bamba. Coélevée par le haras de Saint-Voir et Jacques Détré, De Bon Cœur est une fille de Vision d’État et de Santa Bamba (Saint des Saints), lauréate des Prix Jean Stern (Gr2), Duc d’Anjou (Gr3) et deuxième du Prix Congress (Gr2). Son grand frère, Saint Path (Coastal Path), a gagné par deux fois sur les haies de Lyon-Parilly. Son petit frère, Envoyé Spécial XX (Coastal Path), avait quant à lui impressionné pour ses débuts en compétition sur les haies de Compiègne. Mais il semble être plus véloce que tenace. De Bon Cœur a eu une propre sœur dans la nuit du 23 mars. Santa Bamba a aussi un 3ans, Fondateur (Vision d’État) et un 2ans par Samum, nommé Gai Luron. Santa Bamba est la sœur de Pentacle (Anabaa Blue), vainqueur de cinq courses en obstacle.

Smadoun
Chichicastenango
Smala
Vision d’État
Garde Royale
Uberaba
Île d’Amour
DE BON CŒUR (F5)
Cadoudal
Saint des Saints
Chamisène
Santa Bamba
Pistolet Bleu
Bumble
Largesse