Tout ce qu’il faut savoir sur le programme des 3ans en 2018

Courses - Institution / Ventes / 01.03.2018

Tout ce qu’il faut savoir sur le programme des 3ans en 2018

Comme l’avait expliqué France Galop lors de sa réunion sur le programme en février, celui des 3ans a évolué cette année. Il se veut plus flexible, afin de permettre aux chevaux gagnants de certaines courses d’inédits ou de maidens d’aller vers les épreuves de niveau Classe 2, et non plus directement vers les Classe 1. Voici un nouveau point.

Concernant les gagnants de courses d’inédits à Paris. En 2018, les épreuves pour inédits de 3ans à Paris seront dotées de 25.000 € (cinq allocations) alors qu'en 2017, certaines étaient dotées de 30.000 € et obligeaient donc les gagnants à aller directement sur les Classe 1. Ainsi, tous les gagnants d’épreuves d’inédits à Paris pourront être dirigés vers les Classe 2.

Concernant les gagnants de courses d’inédits en région. Comme à Paris, toutes les courses pour inédits de 3ans courues en région proposeront un niveau d’allocations qui permettra à leur lauréat de courir une course de Classe 2 régionale ensuite.

Plusieurs niveaux d’allocations pour les maidens de 3ans. Initiée en 2017, cette architecture avec deux niveaux de dotations (et donc de contraintes sur le programme à venir) pour les maidens de 3 ans est conservée en 2018. Elle offre à chacun plus de flexibilité dans la valorisation de son effectif via le programme. Cette architecture s’articule de la manière suivante et est en vigueur du 1er mars jusqu’à la mi-juin :

  1. À Paris :

Des maidens dotés de 30.000 € (7 allocations) qui obligent leur lauréat à courir une Classe 1 ou mieux ensuite ;

Des maidens dotés de 25.000 € (5 allocations) qui permettent à leur lauréat de courir au niveau Classe 2 ensuite.

  1. En région :

Des maidens dotés de 22.000 € (5 allocations) qui obligent leur lauréat à courir une Classe 2 parisienne ou une course de Classe 1 ensuite. Ils sont courus sur les pôles nationaux.

Des maidens dotés de 16.000 € ou moins (5 allocations) qui permettent à leur lauréat de courir au niveau Classe 2 en région ensuite. Ils sont courus sur les pôles régionaux.

Dotation des maidens de 3ans : comment cela est décidé. France Galop l’avait expliqué lors de sa réunion du programme. En 2018, ce sont les hippodromes qui fixent la dotation du maiden, alors qu'en 2017, c’était la période de l’année qui entrait en compte à Paris. En région, le montant de l’allocation dépendait déjà de l’hippodrome en 2017. Voici donc le résultat de ce changement :

À Paris, les maidens de 3ans courus à ParisLongchamp, Chantilly et Saint-Cloud entre le 1er mars et la mi-juin seront dotés de 30.000 €. Ceux courus à Deauville, Maisons-Laffitte, Fontainebleau ou Compiègne seront dotés de 25.000 €.

En région, le principe reste le même qu’en 2017. Les maidens de 3ans sur les pôles nationaux seront mieux dotés que ceux courus sur les pôles régionaux.

Le calendrier des maidens de 3ans à Paris. Les maidens de 3ans à 30.000 € ou 25.000 € à Paris s’enchaîneront toutes les trois semaines environ, du 1er mars à la mi-juin, et vont s’alterner pour permettre aux professionnels de choisir la voie qu’ils souhaitent suivre. Nous vous proposons le tableau détaillé à la fin de l’article.

Les changements sur les Classe 2 pour 3ans. En 2018, à partir du 1er mars, les conditions de Classe 2 de 3ans évoluent, notamment la remise de poids de 1,5 kilo pour les chevaux n’ayant pas reçu 6.000 € (4.000 € en région) depuis trois mois.

Jusqu’à présent, elle s’appliquait :

- aux chevaux gagnant d’un maiden (de tout niveau, même très fort à Paris) à 2ans, n’ayant pas couru de l’hiver et qui effectuaient une rentrée au printemps dans une Classe 2 ;

- aux chevaux qui avaient terminé deuxième en débutant et qui pouvaient retrouver le cheval qui les avait précédé avec un avantage de 3,5 kilos.

Désormais, cette remise de poids de 1,5 kilo s’applique seulement :

- dans les Classe 2 parisiennes, aux chevaux qui n’ont jamais terminé dans les trois premiers d’une course de valeur totale de 16.000 €. Ainsi, les chevaux qui ont terminé sur le podium d’un maiden ou d’une course pour inédits ne bénéficieront plus de cette remise de poids, tout comme les chevaux n’ayant pas couru durant l’hiver.

- dans les Classe 2 régionales, pour les chevaux qui n’ont jamais terminé dans les trois premiers d’une course de valeur totale de 12.000 €.

Par ailleurs, les courses de Classe 2 à Paris et en province proposent désormais sept allocations.

Les gagnants des meilleurs maidens de 3ans pourront courir les Classe 2… Sous certaines conditions. Ce n’était pas le cas en 2017 et ce sera désormais possible sous condition. Le gagnant d’un maiden doté de 30.000 € à Paris pourra revenir en Classe 2 parisienne dès lors qu’il aura tenté deux fois sa chance au niveau Classe 1 (ou plus haut encore) sans s’imposer.

Le gagnant d’un maiden de 3ans doté de 22.000 € en région (sur un pôle national) pourra également revenir en Classe 2 régionale dès lors qu’il aura couru deux fois au niveau Classe 2 parisienne ou Classe 1 (ou à plus haut niveau encore) sans s’imposer.

Les surcharges dans les Classe 2 de 3ans. Les changements détaillés ci-dessus ont des conséquences sur les niveaux de surcharge dans les Classe 2. Précision : le vainqueur d’un maiden à Paris ne peut pas courir une Classe 2 régionale.

Il y a désormais deux niveaux de surcharge :

  1. À Paris :

- Un gagnant de maiden doté de 30.000 € à Paris qui revient en Classe 2 à Paris porte une surcharge de 2,5 kilos ;

- Un gagnant de maiden doté de 25.000 € à Paris ou de 22.000 € en région qui dispute une Classe 2 à Paris porte une surcharge de 1,5 kilo.

  1. En région :

Le gagnant d’un maiden doté de 22.000 € en région qui revient en Classe 2 régionale porte une surcharge de 2,5 kilos.

Le gagnant d’un maiden doté de 18.000 € ou moins en région qui dispute une Classe 2 régionale porte une surcharge de 1,5 kilo.

Concernant les surcharges dans les Classe 2, l’ensemble des mesures précitées sont récapitulées et expliquées dans le second tableau disponible à la fin de cet article.

Plus de Classe 2 et moins de Classe 1. Quelques contraintes ont été relâchées et les nouvelles conditions de Classe 2 doivent permettre à ces courses de jouer pleinement leur rôle de second échelon. Par rapport à 2017, il est proposé un peu moins de Classe 1 mais un peu plus de Classe 2. Il y aura plus de Classe 2 que de Classe 1 à Paris, alors que c’était le contraire en 2017.

Cheval deuxième d’une Classe 1 ou d’une Classe 2 et la valeur handicap. Depuis le 1er mars 2017, tout cheval ayant couru cinq fois ne voit pas sa valeur réajustée à la hausse s’il réalise une performance dans une course à conditions sans s’imposer. Autrement dit : un cheval qui termine deuxième d’un cheval de Gr1 dans une Classe 1 n’aura pas sa valeur modifiée s’il a couru au moins cinq fois auparavant.

Cette règle s’applique également au programme des chevaux d’âge (pour les chevaux placés des courses à conditions A, B ou D) qui ne voient pas leur valeur réévaluée s’ils ont couru cinq fois.

Handicaps Classe 1 : ça continue en 2018 avec quelques évolutions. Ces courses ont donné satisfaction en 2017 pour leur première année d’existence. Elles ont rempli leur objectif de rassembler 8 partants en moyenne. Il a fallu un peu de temps pour que les professionnels "apprivoisent" ces épreuves, raison pour laquelle les premiers handicaps Classe 1 ont eu un peu plus de mal à se remplir.

Pour rappel, ces handicaps remplacent d’anciennes courses B & D qui avaient très peu de partants.

Pour 2018, les principales évolutions qui concernent les handicaps Classe 1 sont :

- le premier Handicap Classe 1 va débuter un peu plus tard : fin mai contre début mai en 2017 ;

- la référence qui était affichée à + 14 en 2017 va devenir plus flexible et sera proposée entre + 15 & + 17.

Conditions de qualification des handicaps Classe 1 : pas de changement. Il faut avoir couru au moins une fois au niveau Classe 1 (ou à un niveau supérieur) pour être qualifié dans ces handicaps. L’étude du changement de cette condition a été soumise aux professionnels qui ont souhaité conserver au moins un an de plus ces conditions de qualifications afin de ne pas dénaturer l’esprit de ces handicaps.

Handicap optional : maintenu, avec des changements. Concernant le Handicap Optional, il est maintenu en 2018 avec de très nets ajustements : le but est d’en faire un véritable événement :

- Il sera couru le 29 avril, jour de l’inauguration de ParisLongchamp, en deux épreuves : le Grand Optional de ParisLongchamp & le Prix Éclaireur.

- La dotation de la 1re épreuve est de 70.000 €, de la 2e épreuve de 30.000 €, avec sept allocations pour chacune des épreuves ;

- La publication des valeurs de l’ensemble des chevaux qualifiés : vendredi 13 avril ;

- Date des engagements : vendredi 20 avril.

Retour des forfaits dans les Grs2 et Grs3. En 2018, les forfaits à J-4 sont réintroduits dans les Gr2 & Gr3. Le second engagement, possible à J-8 et qui a été expérimenté en 2017, est maintenu.

Les courses proposant sept allocations. Comme c’est le cas depuis de nombreuses années, les premières et deuxièmes épreuves de handicaps support d’événement proposent sept allocations. Les courses de Classe 1 pour 2ans et 3ans proposent également sept allocations, tout comme les maidens dotés de 30.000 € à Paris.

En 2018, les courses de Classe 2 (à Paris et en région) vont également offrir sept allocations, ainsi que les courses B et D, à Paris et en région. Dans les courses dotées de sept allocations, le gagnant percevra toujours 50 % de l’allocation en 2018.

Tableau récapitulatif : le calendrier des maidens de 3ans à Paris en 2018.

En gras, les maidens de 30.000 €. En italique, les maidens de 25.000 €

SPRINTMILEINTERMÉDIAIRECLASSIQUE
(1.000m – 1.399m)(1.400m – 1.799m)(1.800m – 2.199m)(2.200m & +)
01/03 Deauville P.S.F.
1.900m x 2
02/03 Deauville P.S.F.
1600m x1
08/03 Fontainebleau
2.200m x2
13/03 Chantilly P.S.F.
1.800m x 2
16/03 Fontainebleau 1.200m x 1
17/03 Saint-Cloud
1.600m x 2
29/03 Deauville
1.400m x 2
30/03 Fontainebleau
1.800m x 2
02/04 Saint-Cloud
2.400m x 2
03/04 Chantilly
2.000m x 2
03/04 Chantilly
1.200m x 1
08/04 & 11/04 ParisLongchamp 1.600m x 2
17/04 Maisons-Laffitte
1.400m x 2
21/04 Fontainebleau
2.000m x 2
23/04 Compiègne
2.400m x2
25/04 Maisons-Laffitte 1.200m x 1
27-avr
Chantilly 1.600m x 2
01/05 Saint-Cloud
2.400m x 2
02/05 Chantilly
1.200m x 1
03/05 ParisLongchamp 2.000m x 2
09/05 Maisons-Laffitte
1.600m x 2
16/05 Maisons-Laffitte 2.000m x 2
16/05 Maisons-Laffitte 1.200m x 1
21/05 Saint-Cloud
1.600m x 2
22/05 Maisons-Laffitte 2.500m x 2
27/05 ParisLongchamp 2000m x 2
30/05 Fontainebleau
1.600m x 2
02/06 ParisLongchamp 2.400m x 2

Précision : il faut enlever 1,5 kilo pour les femelles et le poids de base est de 57 kilos

Tableau récapitulatif : quel poids devra porter un 3ans dans une Classe 2 ?

Dans les Classe 2 parisiennes :

59,5 kg58,5 kg57 kg55,5 kg
J’ai gagné un maiden de 3ans doté de 30.000 € et j’ai couru deux fois au niveau supérieur sans gagnerX
J’ai gagné un maiden/inédit de 3ans doté de 25.000 € à ParisX
J’ai gagné un maiden de 3ans doté de 22.000 € en régionX
J’ai gagné un maiden/inédit de 3ans doté de 16.000 € ou moinsX
en région
J’ai gagné à 2ans un maiden ou une course d’inédits à ParisX
J’ai gagné à 2ans un maiden ou une course d’inédits en région sur un pôle nationalX
J’ai gagné à 2ans un maiden ou une course d’inédits en région sur un pôle régionalX
J’ai terminé dans les trois 1ers d’une course d’inédits ou d’un maiden doté d’au moins 16.000 €X
J’ai terminé dans les trois 1ers d’un maiden/inédit doté de moins de 16.000 €X
Je ne compte aucune performance dans les trois 1ersX

Dans les Classe 2 régionales :

59,5 kg58,5 kg57 kg55,5 kg
J’ai gagné un maiden de 3ans doté de 22.000 € en régionX
et j’ai couru deux fois au niveau supérieur sans m’imposer
J’ai gagné un maiden/inédit de 3ans doté de 16.000 € en régionX
J’ai gagné un maiden/inédit de 3ans doté de moins de 16.000 €X
en région
J’ai gagné à 2ans un maiden/inédit en région sur un pôle nationalX
J’ai gagné à 2ans un maiden/inédit en région sur un pôle régional doté de 16.000 €X
J’ai gagné à 2ans un maiden/inédit en région sur un pôle régional doté de moins de 16.000 €X
J’ai terminé dans les trois 1ers d’une course d’inédits ou d’un maiden doté d’au moins 12.000 €X
J’ai terminé dans les trois 1ers d’un maiden doté de moins de 12.000 €X
Je ne compte aucune performance dans les trois 1ersX