LE REGARD TOURNÉ VERS L’AVENIR - Philippe Peltier, un metteur au point hors pair

Courses - Élevage / 24.03.2018

LE REGARD TOURNÉ VERS L’AVENIR - Philippe Peltier, un metteur au point hors pair

LE REGARD TOURNÉ VERS L’AVENIR

 

Philippe Peltier, un metteur au point hors pair

Par Alice Baudrelle

 

Philippe Peltier a réussi une belle année 2017, pointant à la dixième place au classement des entraîneurs d’obstacle avec 36 victoires, 150 places et 1.176.920 € de gains. Basé à La Chapelle-d’Aligné, dans la Sarthe, le professionnel fait partie du top 15 des entraîneurs d’obstacle depuis onze ans. Il est actuellement à la tête d’un effectif de 46 chevaux.

 

Une réussite exemplaire avec les jeunes chevaux. D’une façon générale, Philippe Peltier connaît un bon taux de réussite avec ses 3ans. En 2017, il a notamment remporté le Prix Sagan (Gr3) avec Gold Filly (Martaline), dont il est le copropriétaire en association avec Thierry Cyprès, et le Prix Finot (L) avec Éclipse de Cotte (Anzillero), appartenant à Magalen Bryant.

 

Monoalco, le cheval de cœur de l’écurie. Le nom de Philippe Peltier est intimement lié à celui de Monoalco (Dom Alco). L’élève d’Yves de Soultrait a projeté son propriétaire-entraîneur sous les feux de la rampe en lui apportant un premier succès de Groupe dans le Prix Hypothèse (Gr3) en 2008. Le champion lui a également offert un premier succès au plus haut niveau à l’occasion du Grand Prix d’Automne (Gr1). Il a remporté au total quatre victoires de Groupe.

 

Des succès de prestige sous ses propres couleurs. Outre Monoalco, Philippe Peltier a connu de grandes joies avec ses représentants. Thou In Gold (Gold and Steel) était une formidable jument de cross. Elle a décroché le plus beau titre de sa carrière dans le Prix Gaston de Bataille (L) en 2007. Qocq Corricco (Robin des Champs) s’est imposé dans le Prix Triquerville (L) en 2008 et Mikador (Kadalko) s’est classé deuxième du Prix Héros XII (Gr3) la même année. Royality (Visionary) a triomphé avec brio dans la Grande Course de Haies de Printemps (Gr3) en 2011, et Une Destine (Assessor) s’est octroyé le Prix André Michel (Gr3) en 2013.

 

Miss de Champdoux, la reine d’Enghien. Miss de Champdoux (Voix du Nord) a également marqué la carrière de Philippe Peltier. Lauréate de douze courses en obstacle, elle s’est notamment imposée dans le Grand Steeple-Chase d’Enghien (Gr2) et dans la Grande Course de Haies d’Enghien (Gr3) (deux fois). Elle a pourtant subi bien des mésaventures puisqu’elle a connu dans sa jeunesse des problèmes de santé qui ont interrompu sa carrière à deux reprises. Cela n’a pas empêché la représentante de Marie-Hélène Cassier de se constituer un magnifique palmarès.

 

La confiance de casaques classiques. Ils sont 25 propriétaires à accorder leur confiance à Philippe Peltier. La famille Papot a connu de grandes joies avec Philippe Peltier, au plus haut niveau, grâce à Prince Oui Oui (Poliglote), lauréat du Prix Cambacérès (Gr1) en 2009, ou encore Sleeping Mat (Sleeping Car), vainqueur du Prix de Maisons-Laffitte (Gr3) et deuxième du Prix Renaud du Vivier (Gr1) en 2011. Vladimir (Saint des Saints) a remporté le Prix Mélanos (L) en 2013 et Red Name (Nickname) a gagné le Prix Finot (L) la même année. La belle histoire a continué avec Fleur d’Ainay (Poliglote), qui a apporté à son entraîneur un deuxième succès dans un Gr1 en s’imposant dans le Prix Ferdinand Dufaure en 2014. Valban (Poliglote) avait réussi un véritable tour de force : rester invaincu en sept sorties, dont le Prix James Hennessy (L). Il avait ensuite perdu son invincibilité dans le Prix La Périchole (Gr3), où il n’avait pu faire mieux que septième, mais il avait obtenu par la suite une deuxième place dans le Prix Robert de Clermont-Tonnerre (Gr3) en 2015, l’année où Royal Astarania (Astarabad) a gagné le Prix Murat (Gr2). La famille Papot a confié deux pensionnaires à l’entraîneur, dont El’ban (Poliglote), un propre frère de Valban.

Jacques Détré a confié trois chevaux à Philippe Peltier, parmi lesquels Eldorado Allen (Khalkevi), le frère d’Une Époque (Dom Alco), lauréate du Prix Sytaj (Gr3). Eldorado Allen vient de se classer troisième pour ses débuts en obstacle à Auteuil. Jacques Détré et Philippe Peltier ont connu une certaine réussite ensemble par le biais de Terre Neuve (Alberto Giacometti), lauréate du Prix Christian de Tredern (L) en 2011.

Philippe Peltier veille actuellement sur trois représentants de Simon Munir, pour lequel il a déjà entraîné Kyalco (Falco), lauréat du Prix Violon II (L) en 2016.

Mme Henri Devin possède en ce début d’année deux chevaux à l’entraînement chez Philippe Peltier. Leur association s’est déjà montrée fructueuse puisque Mount Gabriel (Kaldounévées) a gagné le Prix Ketch (L) en 2011 et Ladytown (Turgeon) s’est imposée dans le Prix Prince d’Écouen (L) l’année suivante.

 

Nos cinq coups de cœur

 

  • FORTUNA BELLA (F3)

Soldier of Fortune & Kostroma, par Lost World

Propriétaire : P. Peltier

Éleveurs : R. Boucret & B. Mazure

Fortuna Bella est issue de Soldier of Fortune, père de nombreux vainqueurs black types en obstacle, dont Mega Fortune, Early Doors, Slowmotion, ou encore Carlita du Berlais. C’est une sœur de Caprika Bella (Poliglote), gagnante en plat et en haies à Auteuil.

La deuxième mère de Fortuna Bella, Kapricia Speed (Vertical Speed), est une sœur du top étalon d’obstacle Kapgarde (Garde Royale), qui est lui-même un frère de Cyborsun (Cyborg), troisième du Prix Renaud du Vivier (Gr1), et de Geos (Pistolet Bleu), placé de Gr1 en Angleterre. Fortuna Bella est donc née pour réussir à Auteuil.

 

  • Raya Succes (H3)

Al Namix & Four Roses Succes, par Malinas

Propriétaires : S. Munir & I. Souede

Éleveurs : S. Munir & A. Bromley

Raya Succes est bien né puisque son père, Al Namix (Linamix), a fait ses preuves en tant qu’étalon d’obstacle. Il a produit plusieurs vainqueurs de Groupe tels que Petit Mouchoir, Solix, Ballyhill, Grandouet… La mère de Raya Succes, Four Roses Succes (Malinas), est une sœur du regretté Balder Succes (Goldneyev), vainqueur des Betfair Ascot Chase et des Maghull Novices’ Chase (Grs1). Ce dernier avait d’ailleurs gagné le Prix Emilius à Auteuil pour son unique sortie en France, sous l’entraînement de Philippe Peltier.

 

  • FACE À FACE (F3)

Network & Une Deux Trois, par Robin des Champs

Propriétaire : D. Galt

Éleveurs : L. Thibault & Haras de Saint-Voir

Cette pouliche AQPS est une fille de Network (Monsun), étalon confirmé puisqu’il est le père de Sprinter Sacré, Rubi Ball, Rubi Light, Ball d’Arc et de beaucoup d’autres sauteurs réputés. La mère de Face à Face, Une Deux Trois (Robin des Champs), est la sœur de Bon Papa (Network), troisième des Neville Hotels Novice Chase (Gr1). La deuxième mère, Gibelotte (Royal Charter), est une sœur d’Ability (Olmeto), qui a donné les champions Homme du Jour (Vidéo Rock), lauréat du Prix Renaud du Vivier (Gr1), et Rendons Grâce (Vidéo Rock), vainqueur du Prix Alain du Breil (Gr1), tous les deux déjà élevés par le Haras de Saint-Voir.

 

  • MARTINA (F3)

Montmartre & Cosavita, par Comte du Bourg

Propriétaire : A.-M. Doyle

Éleveur : Écurie Biraben

Martina est une fille de Montmartre (Montjeu), qui s’affirme de plus en plus en tant que reproducteur de chevaux d’obstacle. Il a déjà produit Labaik, Capitaine, Kalifko, Titi de Montmartre et Elimay, entre autres. La mère de Martina, Cosavita (Comte du Bourg), a gagné deux courses sur les haies, dont une à Auteuil, et s’est classée deuxième du Prix d’Iéna (L). Elle est la sœur d’Irish Boy (Irish Wells), lauréat d’un Gr3 à Merano.

 

  • FERET (H3)

Coastal Path & Rhumerie, par Shaanmer

Propriétaires : H. Justeau & P. Peltier

Éleveur : H. d’Armaillé

Feret est un fils du populaire Coastal Path (Halling), lequel est bien connu pour avoir donné Bacardys, Bosseur, Concerto d’Allen et Coastal Beach, pour ne citer qu’eux. Feret est le deuxième produit de Rhumerie (Shaanmer), gagnante à Auteuil. La mère de Rhumerie, Irish Cofee (Vidéo Rock), a mené une jolie carrière dans les courses plates pour AQPS. Elle a donné Pommerol (Subotica), lauréat de cinq courses en obstacle et deuxième du Prix Général de Saint-Didier (Gr3), et Soft Drink (Dark Moondancer), gagnante de neuf courses, dont cinq en obstacle.