Super Saturday - Godolphin attend l’appoint de Chantilly

Courses - International / 10.03.2018

Super Saturday - Godolphin attend l’appoint de Chantilly

Super Saturday : Godolphin attend l’appoint de Chantilly

Godolphin a gagné trois des sept courses du Super Saturday, et pourtant, pour s’assurer au moins un succès dans la nuit de la Dubai World Cup, il faudra l’aide de la cavalerie française et du général André Fabre. Les victoires ont eu pour cadre le Nad Al Shiba Turf Sprint avec Jungle Cat (Iffraaj), le Jebel Hatta (Gr1) avec Blair House (Pivotal) et le Dubai City of Gold (Gr2) avec Hawkbill (Kitten’s Joy). Mais, sauf pour le sprinter, il est difficile de les imaginer compétitifs face aux étrangers qui feront le déplacement dans trois semaines.

Thunder Snow, quelle déception ! Comme c’est souvent le cas pour les grandes équipes, ce sont toujours les défaites qui font le plus parler. Chez les bleus, on s’attendait à une confirmation de Thunder Snow (Helmet) comme cheval pour la World Cup, mais le gagnant de l’UAE Derby (Gr2) a trouvé sur son chemin North America (Dubawi), que Godolphin avait bradé pour 140.000 Dirhams (33.000 € à l’époque) à la vente de chevaux à l’entraînement de Dubaï en avril 2016. Pour rêver d’un dixième succès dans sa course, le cheikh Mohammed doit espérer que Talismanic (Medaglia d’Oro) aime le dirt de Meydan qui était ce samedi très favorable aux chevaux qui ont couru en tête. La journée a mal commencé. Masar (New Approach) était un candidat possible à l’UAE Derby, mais il ne s’est pas adapté à la piste dans le Al Bastakiya (L). Comicas (Distorted Humor) était dans un de ses mauvais jours pour le Mahab al Shimaal (Gr 3), la préparatoire au Golden Shaheen (Gr1).

Quand un Godolphin en cache un autre… Le pensionnaire de Saeed bin Suroor Benbatl (Dubawi) était le grand espoir pour le Dubaï Turf, mais il a dû déposer ses armes face à Blair House, heureux gagnant du Jebel Hatta, qui portait la casaque bleue avec une toque étoilée. Il était le dernier choix parmi les cinq de l’écurie. Hawkbill a eu raison de Frontiersman (Dubawi) dans le City of Gold, mais un vrai cheval de 120 de rating sera difficile à battre pour ces deux-là. Allo André ? Tout va bien pour Cloth of Stars (Sea The Stars) !

Les vétérans du Carnaval. Il ne serait toutefois pas correct de taper sur les doigts d’une écurie qui a remporté trois courses sur sept, mais avec Godolphin, qui fait figure de PSG à Meydan, on s’attend à une victoire de Champions League… Le Super Saturday s’est transformé en une fête pour les propriétaires qui font du Carnaval leur objectif prioritaire. C’est le cas du président de la Tchétchénie, Ramzan Kadyrov, qui sera à nouveau représenté par North America dans la World Cup et du Bahreini Fawzi Naas qui a trouvé pour 90.000 Gns un successeur à son Krypton Factor. Jordan Sport (Dubawi) a gagné de sept grandes longueurs le Mahab al Shimaal (Gr3) et il a battu, en 1’10’’18, le record des 1.200m sur le dirt. Satish Seemar, l’entraîneur indien qui est l’un des vétérans de Dubaï, a sorti aussi un tout bon 3ans pour l’UAE Derby, le très bien né Yulong Warrior (Street Cry).

Et les Godolphin déguisés… Le cheikh Mohammed al Maktoum peut quand même se consoler après avoir contrôlé les origines des chevaux qui ont battu ses représentants. North America et Jordan Sport sont par Dubawi (Dubai Millennium), Yulong Warrior est par le regretté Street Cry (Machiavellian). Cela fait déjà six victoires sur sept courses, la seule sans un peu de Godolphin est celle de Kimbear (Temple City), dans le Burj Nahaar (Gr3), la course qui prépare au… Godolphin Mile.