THE HONG KONG DERBY - Ping Hai Star, une première pour Ryan Moore

International / 18.03.2018

THE HONG KONG DERBY - Ping Hai Star, une première pour Ryan Moore

SHA TIN (HK), DIMANCHE

 

L’élevage néozélandais a décroché ce dimanche son neuvième succès en deux décennies dans le Hong Kong Derby. C’est mieux que l’Europe. Le lauréat, Ping Hai Star (Nom du Jeu), est aussi une belle réalisation de l’entraîneur John Size. Quand il est arrivé à Hongkong au mois de juin dernier, avec deux succès de petit niveau en Australie à son palmarès, il n’était pas encore un cheval de Derby. Ping Hai Star a ouvert son palmarès lors de sa quatrième sortie à Hongkong, dans un handicap. En l’espace de seulement dix semaines, il a progressé d’une quarantaine des livres. C’est du John Size tout craché. Il y a une dizaine de jours, l’entraîneur n’était pas encore sûr de le courir et il a donné le feu vert après un barrier trial sur 1.700m à Happy Valley. Joao Moreira, qui avait monté Ping Hai Star lors de trois succès, a décidé de rester fidèle à l’autre pensionnaire de John Size, le lauréat du Hong Kong Classic Mile Nothinglikemore (Husson). L’entraîneur a donc trouvé un remplaçant de luxe en Ryan Moore. Le pilote anglais devait aider Ping Hai Star à ne pas bruler son carburant trop tôt… car il faut tenir les 2.000m. Un jeu d’enfant ! Ping Hai Star, endormi en queue du peloton, a attendu et a gagné sur une longue pointe de vitesse. Ryan Moore a ainsi remporté son premier Hong Kong Derby et il a déclaré aux médias locaux : « C’est un cheval de talent, je me suis bien amusé avec lui ». Du pur Ryan…

Pour voir la course :

https://youtu.be/ggCPesg0SfA

The Golden Age, courageux cinquième. Le "FR" The Golden Age (My Risk) a imposé le train, comme d’habitude, sous la pression de Rocketeer, un des trois pensionnaires de John Moore, qui ne lui a pas laissé le temps de souffler. Le pensionnaire de Tony Cruz était encore en tête au poteau des 200 derniers mètres. Mais à cet instant, en pleine piste, Ping Hai Star est arrivé à toute vitesse. Il a parcouru les 400 derniers mètres en 21’’99, un sectional de pur miler, et il a gagné en roue libre, de presque deux longueurs. Ping Hai Star devance le sud-africain Singapore Sling (Philantropist), qui a eu un parcours en or, et l’autre bon finisseur Exultant (Teofilo). The Golden Age, courageux, n’a perdu la quatrième place que dans la dernière foulée, au bénéfice de Ruthven (Domesday). Les cinq premiers portent cinq suffixes différents, dans l’ordre : NZ, SAF, IRE, AUS et FR !

Il a refait onze longueurs. Ping Hai Star avait encore onze longueurs à refaire sur The Golden Age au poteau des 800 derniers mètres. Son entraîneur, John Size, qui a remporté son troisième Derby en sept ans, a dit : « Il est impossible de gagner une course de manière plus autoritaire. Il s’est imposé comme le cheval de classe du lot et a surclassé ses adversaires. C’était un peu risqué de le courir sur 2.000m pour la première fois, mais son barrier trial m’avait rassuré ». Ping Hai Star est le premier gagnant du Hong Kong Derby à n'avoir jamais couru au-delà de 1.600m.

Nom du Jeu, sous le signe de Montjeu. Ping Hai Star n’avait pas atteint son prix de réserve (40.000 dollars de Nouvelle-Zélande soit 23.465 €) à la NZB Select Sale, la deuxième session de la vente de Karaka. Il a ensuite rejoint les écuries de Stuart Kendrick en Australie. Il est issu de la troisième génération de Nom du Jeu (Montjeu), qui avait connu son jour de gloire quand il a gagné sur le terrain lourd l’Australian Derby (Gr1). Son meilleur produit avant Ping Hai Star est la lauréate de Listed Alcaldesa. La mère de Ping Hai Star, l’inédite Vicky (Encosta de Lago), a produit Neo (One Cool Cat), qui a remporté les Wellington Guineas (Gr2).  Vicky a une pouliche de 2ans par Reliable Man (Dalakhani), achetée 70.000 dollars de Nouvelle-Zélande à la NZB Select Sale.