UAE DERBY - Mendelssohn, une victoire à la Secrétariat avant le Kentucky

Courses - International / 31.03.2018

UAE DERBY - Mendelssohn, une victoire à la Secrétariat avant le Kentucky

UAE DERBY (GR2)

Mendelssohn, une victoire à la Secrétariat avant le Kentucky

Ceux qui étaient à Belmont Park en juin 1973 se souviennent encore des 31 longueurs de Secrétariat (Bold Ruler) dans les Belmont Stakes. Le public de mars 2018 à Meydan gardera en mémoire les 18 longueurs d’avance de Mendelssohn (Scat Daddy) dans l’UAE Derby. Certes, 18 longueurs ce n’est pas 31, mais nous avons eu droit à une véritable démonstration. Le pensionnaire d’Aidan O’Brien a lancé un signal très fort aux 3ans américains : le 5 mai à Churchill Downs, ils seront obligés de galoper très vite pour devancer l’irlandais. Et pour impressionner encore un plus les yankees, Mendelssohn a fait chauffer le chronomètre. Il a bouclé 1.900m en 1’55’’18. C’est le nouveau record sur la distance à Meydan, avec une amélioration de presque une seconde et demie par rapport au temps de référence précédent.

https://youtu.be/LC4aIRzz2-E

Un poulain tout neuf. C’est un cheval tout neuf qu’Aidan O’Brien a sorti dans le désert. Ce poulain, assez fainéant, s’était un peu réveillé avec les œillères dans les Dewhurst Stakes (Gr1). Mais même après son succès de Gr1 dans la Breeders’ Cup Juvenile Turf, on pouvait avoir des doutes, en particulier au sujet de la qualité des adversaires qu’il avait devancés. Il a ensuite fait un galop, sans trop de pression, dans les Patton Stakes (L). C’était tout ce qu’il fallait pour arriver prêt à ce test de Meydan.

Une valeur de 141 ? Mendelssohn faisait ses débuts sur le dirt et il ne faut pas oublier qu’il a été élevé pour cela. Ce samedi, il a gagné en cheval de Kentucky Derby. Pas de doute possible. Pour réussir à Churchill Downs, un cheval doit posséder la vitesse pour se placer en tête ou proche des leaders. Mendelssohn l’a fait. Il doit ensuite avancer, car les autres vont lui mettre la pression. Mendelssohn l’a fait et il a mis K.O. le pauvre Gold Town (Street Cry) qui a cherché à l’attaquer dans le dernier virage. Et il doit, après tout cela, garder des ressources pour finir. Mendelssohn l’a fait avec les derniers 400 mètres en 24’’85, sans être sollicité. C’est très difficile de donner un rating correct quand un cheval gagne de 18 longueurs et demie. Si on prend en repère la valeur de Rayya (105), Mendelssohn a fait 141, du jamais vu sur le dirt, même chez les chevaux d’âge…

Et il peut encore progresser… Les déclarations d’après course de Aidan O’Brien et Ryan Moore n’ajoutent pas beaucoup à ce qu’on a vu. L’entraîneur à dit : « Ryan était heureux de le faire galoper en tête. Il a fait le bon choix et je ne peux pas être plus heureux ». Le pilote a ajouté : « C’est un poulain de grande classe et il progresse à chaque sortie. Il a le pedigree et la forme, c’est très excitant. Je pense qu’il peut continuer à progresser. »

Sa cote pour Churchill Downs a fondu. La cote de Mendelssohn dans le Kentucky Derby a fondu à 7/1. L’idée – ou le rêve – est maintenant une réalité. D’ici cinq semaines, on verra si les Américains ont un cheval pour faire face à l’irlandais. Les courses de préparation n’ont pas encore proposé un vrai leader de la génération. Mendelssohn doit encore affronter deux voyages, le retour à Ballydoyle et l’aller au Kentucky.

Les Kentucky Oaks pour Rayya. La pouliche Rayya (Tiz Wonderful) a eu un bon parcours le long de la corde et elle a pris une bonne deuxième place lors de sa dernière sortie à Meydan. Elle aussi a gagné son ticket pour le Kentucky et les Oaks. Elle restera ensuite chez Bob Baffert. L’américain Reride (Candy Ride) était en quête de points pour le Kentucky Derby, mais la troisième place ne suffit pas. Le pauvre Gold Town a payé pour son courage. Il est quatrième, battu d’une ligne droite.

Le frère de la championne Beholder. Mendelssohn a été acheté trois millions de dollars par Coolmore à Keeneland en septembre 2016. Le groupe irlandais voulait à tout prix les meilleurs Scat Daddy (Johannesburg) et ce poulain était le top. C’est un demi-frère de la championne Beholder (Henny Hughes), gagnante de trois Breeders’ Cup et huit autres Grs1, et de Into Mischief (Harlan’s Holiday), lui aussi lauréat de Gr1 et très bon étalon. Un point faible ? La mère, Leslie’s Lady (Tricky Creek), avait déjà 19ans à la naissance de Mendelssohn. Il était difficile imaginer une pareille réussite pour une bonne jument de course, gagnante de stakes. Son prix à Keeenaland en novembre 2016, alors qu’elle était pleine d’Orientate, ne fut que 100.000 $. Leslie’s Lady a produit à 21ans un mâle, actuellement yearling, par Medaglia d’Oro (El Prado).