Valanour est mort

Élevage / 19.03.2018

Valanour est mort

L’étalon Valanour (Lomond) nous a récemment quittés. Il faisait jusqu’à récemment la monte au haras de la Folie (62) et le responsable de cette structure, Christian Cannesson, nous a expliqué ce lundi : « Valanour est arrivé chez nous suite à la vente de dispersion de l’effectif des Haras nationaux. Nous avons continué à l’utiliser et il a été soutenu par les éleveurs locaux. Ces derniers jours, le cheval souffrait et nous avons décidé d’abréger ses souffrances. Le haras de la Folie a une double orientation, les courses au galop et l’endurance. Nous avons également des étalons pur-sang arabes dans cet objectif. » Valanour, un élève et représentant de Son Altesse l’Aga Khan, fut le meilleur 3ans français de la saison 1995 sur les distances intermédiaires. Sous la férule d’Alain de Royer Dupré, il avait remporté le Prix de Guiche (Gr3) puis le Grand Prix de Paris (Gr1) en battant Singspiel (In the Wings). L’année suivante, Valanour s’était imposé dans les Prix Ganay (Gr1) et d’Harcourt (Gr2). Il a effectué la majorité de sa carrière au sein des Haras nationaux. En plat, son meilleur produit fut sans aucune discussion possible Voix du Nord. Ce gagnant du Prix Lupin (Gr1) s’est révélé un remarquable père de sauteurs et son sang, très recherché par les Anglo-saxons, se pérennise par l’intermédiaire de Chœur du Nord et Robin du Nord. Valanour est également le père de Valentino (Prix Edmond Blanc et Perth, Grs3), Bayamo (deuxième de l'Eddie Read Handicap et du Charles Whittingham Memorial Handicap, Grs1)…