Aujourd’hui aux courses

Courses / 14.04.2018

Aujourd’hui aux courses

Aujourd’hui aux courses

14 H 35 • PARISLONGCHAMP • PRIX DE FONTAINEBLEAU (Gr3)

Gr3 • Plat • 3ans • mâles • 1.600m

Quatre espoirs et autant de possibilités

Faute de quantité, il y a de la qualité dans le Prix de Fontainebleau (Gr3). On retrouve au départ trois poulains français ayant fait impression à 2ans. Wootton (Wootton Bassett) s’était imposé de toute une classe pour ses débuts à Deauville, en faisant preuve d’une certaine folie. Acheté par Godolphin après ce succès, le pensionnaire d’Henri-Alex Pantall a confirmé en survolant le Prix Isonomy (L) et en allant droit cette fois. Il est monté par Mickaël Barzalona. Mind Mapping (Medaglia d’Oro), l’autre Godolphin au départ, est entraîné par André Fabre et est monté par Pierre-Charles Boudot. Battu d’une tête par Intellogent (Intello) pour ses débuts, les deux poulains laissant leur plus proche adversaire à douze longueurs, Mind Mapping a ensuite survolé son maiden en terrain très souple, s’imposant par six longueurs. Il n’a pas les titres de Wootton, mais ses limites sont difficiles à cerner. Olmedo (Declaration of War) n’a pas été revu depuis sa deuxième place dans le Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1). C’est un sujet de classe qui peut s’imposer ce dimanche. Aidan O’Brien aligne Rostropovich (Frankel). Ce n’est probablement pas le meilleur 3ans de Ballydoyle. Gagnant des Debutante Stakes (Gr2), il a ensuite été nettement battu dans les National Stakes (Gr1). C’est une rentrée, mais il peut profiter de la défaillance d’un des français qui font aussi leur retour en piste et auront certainement besoin de courir. Quant à Louis d’Or (Intello), il sera le gros outsider de l’épreuve, mais a pour lui d’avoir fait une rentrée. Un chèque lui est promis.

Le palmarès (Année / Lauréat / Entraîneur). 2017 : Brameto (J.-C. Rouget). 2016 : Dicton (G. Bietolini). 2015 : Territories (A. Fabre). 2014 : Ectot (É. Lellouche). 2013 : Gengis (G. Doleuze).

15 H 50 • PARISLONGCHAMP • PRIX DE LA GROTTE (Gr3)

Gr3 • Plat • Femelles • 1.600m

L’autre option de Wind Chimes

Elles sont huit au départ du Prix de la Grotte (Gr3), dont Wind Chimes (Mastercraftsman). La représentante de Coolmore était prévue pour le Prix Imprudence (Gr3), mais André Fabre a fait le choix de faire l’impasse sur cette épreuve disputée en terrain lourd à Deauville. Invaincue en deux sorties et impressionnante dans le Prix Herod (L), Wind Chimes peut gagner son ticket pour les Guinées ce dimanche. Face à elle, il y a Mission Impassible (Galileo), pas revue depuis sa troisième place dans le Total Prix Marcel Boussac (Gr1). Elle a des moyens et est à surveiller pour sa rentrée. Coolmore aura deux pouliches au départ puisque Aidan O’Brien vient en repérage avec Magical (Galileo) qui a déçu dans le Boussac où elle n’a pu faire mieux que quatrième. Elle est déclarée avec les œillères. Comme pour toutes les pouliches au départ, c’est une rentrée, mais si elle est prête, c’est une candidate au succès.

Les autres pouliches au départ vont devoir franchir un palier. Sweety Dream (Dream Ahead), gagnante du Prix Miesque (Gr3) en terrain très souple, a son mot à dire. La ligne de cette épreuve n’a cependant pas confirmé en 2018. Latita (Silver Frost), entraînée par Jean-Claude Rouget, a remporté le Critérium du Languedoc (L) et est invaincue en trois sorties. Le terrain souple ne devrait pas la déranger. Armoricaine (Kendargent), gagnante du Grand Critérium du Languedoc (L), devrait aussi se sortir du terrain. Musis Amica (Dawn Approach) est invaincue, mais n’a couru qu’une fois. Il faudra la voir dans ce lot. Quant à Sea Prose (Lope de Vega), estimée par Freddy Head, elle a remporté son maiden pour sa deuxième sortie. C’était en terrain très souple.

Le palmarès (Année / Lauréate / Entraîneur) : 2017 : Senga (P. Bary). 2016 : Qemah (J.-C. Rouget). 2015 : Mexican Gold (A. Fabre). 2014 : Lesstalk in Paris (J.-C. Rouget). 2013 : Kenhope (H.-A. Pantall).

16 H 25 • PARISLONGCHAMP • PRIX NOAILLES (Gr3)

Gr3 • Plat • 3ans • 2.100m

Flag of Honour, le plus titré

Ils sont huit au départ du Prix Noailles (Gr3) Aidan O’Brien a une bonne chance avec Flag of Honour (Galileo). Le poulain fait une rentrée, lui qui n’a pas couru depuis son facile succès dans les Eyrefield Stakes (Gr3) à Leopardstown, en terrain très souple. Il est le plus titré du lot et peut s’imposer. Face à lui, il y a des poulains ayant montré leur forme, comme Gyllen (Medaglia d’Oro). Ce pensionnaire d’André Fabre, qui n’est pas engagé dans les classiques, reste sur un succès dans le Prix François Mathet (L). Le terrain souple ne va pas lui poser de problème. Il retrouvera Nobokhov (Iffraaj) qu’il a battu dans une Classe 2 en mars. Plaisant gagnant de sa course à 2ans, Nobokhov a le droit d’avoir progressé sur cette rentrée. Freddy Head a supplémenté Young Fire (Fuissé), invaincu en deux sorties à 2ans. Il s’est imposé en terrain très souple comme sur la P.S.F. et peut tirer son épingle du jeu. Alhadab (Camelot) a certainement quelques moyens et a les origines pour bien faire dans ce type de terrain. Pharell (Manduro) fait une rentrée ce dimanche. Il devra franchir plusieurs marches d’un coup, tout comme Vicopisano (Elusive City) qui tentera de profiter de sa forme. Quant à Barade (Havana Gold), champion en Scandinavie, il a remporté le Prix Maurice Caillault (L) pour ses débuts français. Il peut bien faire ce dimanche, d’autant plus que ce Prix Noailles sera son classique.

Le palmarès (Année / Lauréat / Entraîneur) : 2017 : Soleil Marin (A. Fabre). 2016 : Raseed (F. Head). 2015 : Karaktar (A. de Royer Dupré). 2014 : Gailo Chop (A. de Watrigant). 2013 : Tableaux (A. Fabre).

17 H 05 • PARISLONGCHAMP • PRIX LORD SEYMOUR (L)

L • Plat • 4ans et plus • 2.400m

Smart Whip après une année 2017 sans faute

Smart Whip (Whipper) fait sa rentrée dans ce Prix Lord Seymour (L). Le pensionnaire de Christophe Lotoux a réalisé une année 2017 sans faute, ne faisant que monter en puissance. Ce dimanche, en terrain souple, il peut entamer 2018 de la meilleure des manières. Face à lui, il y a l’allemand Sirius (Dashing Blade), lequel trouve un engagement parfait, mais fait une grande rentrée, n’ayant pas couru depuis le mois de septembre 2017. Il est difficile de savoir où il en est, mais il court bien sur la fraîcheur. Sur sa meilleure valeur, il doit s’imposer. Gagnant du Prix Vulcain (L) en octobre, Casterton (Fastnet Rock) a des moyens et va tenter de franchir un cap en 2018. Adepte des terrains pénibles, Caravaggio (American Post) est en forme, mais doit franchir un nouveau palier dans cette Listed. André Fabre aligne aussi Galipad (Galileo), pour lequel le terrain est un point d’interrogation. Le régulier Spirit’s Revench (Spirit One) peut viser une place.