BREEZE UP OSARUS - La parole aux vendeurs

Institution / Ventes / 23.04.2018

BREEZE UP OSARUS - La parole aux vendeurs

 

Osarus lance sa saison 2018 avec sa breeze up, qui aura lieu ce mercredi à La Teste. Nous avons donné la parole aux vendeurs avant ce rendez-vous.

Philip Prévost Baratte : « Une vente qui continue de se développer, avec une équipe vraiment sympathique »

Philip Prévost Baratte a fait le choix de la diversification. Son activité principale est le préentraînement mais il a choisi de s’intéresser aussi à la préparation aux breeze up. En 2018, il présente quatre lots à La Teste.

Jour de Galop. – Depuis quand venez-vous à la breeze up Osarus et pourquoi faire le choix de préparer des chevaux pour cette vente, ce qui ne constitue pas votre activité principale ?

Philip Prévost Baratte. – Je viens tous les ans à cette breeze up. C’est une diversification appréciable de mon business et cela permet d’apporter une nouvelle activité. Je fais du préentraînement et la plupart des chevaux partent à la fin du mois de janvier et au mois de février. C’est plus un amusement qu’un véritable business. Pour les breeze up, je défends surtout l’intérêt de mes clients. Ils me confient des chevaux et je les présente. Si je trouve que l’objectif est mal défini pour un cheval donné, je conseille mon client, mais c’est lui qui décide.

Qu’est-ce qui vous plaît particulièrement à la breeze up Osarus ?

J’ai toujours préparé dans le respect des chevaux. Osarus est une vente saine où les chevaux sont respectés et où l’on ne va pas chercher les chronos. C’est une vente qui continue de se développer, avec une équipe vraiment sympathique composée de gens compétents. Et dans un cadre idyllique ! Cette vente a de très bons résultats : les chevaux ne réussissent pas seulement qu’en province, mais aussi à Paris et à l’étranger. C’est une vente qui monte en puissance.

Le passage de Pornichet et de sa P.S.F. au gazon de La Teste a-t-il, selon vous, beaucoup contribué à ce développement ?

Complètement. Le cadre est beaucoup plus sympa à La Teste qu’à Pornichet. De plus, il y a beaucoup d’entraîneurs installés à La Teste et dans le Sud-Ouest. Je trouve aussi qu’il est plus facile de juger un cheval sur le gazon que sur la P.S.F., où ils ont tous un peu la même action. Le gazon est plus technique et c’est mieux pour les jambes des chevaux.

Parmi les chevaux que vous avez présentés à Osarus, citons Zouk (Delegator), récente troisième du Prix Zarkava - Fonds Européen de l’Élevage (L)…

Zouk est deux fois placée de Listed. C’est une pouliche que j’avais vendue à l’amiable à Marc-Antoine Berghgracht, avec lequel je travaille en étroite collaboration pour le préentraînement. Je lui avais conseillé la pouliche et il en avait fait l’acquisition.

Comment décririez-vous votre lot cette année ?

C’est un lot de pouliches où on trouve un peu de tout : des sujets prêts à courir tout de suite comme d’autres qui devront attendre un peu plus, et des sujets intéressants pour toutes les catégories de tarifs. Il n’y a pas un cheval similaire à un autre !

Larissa Kneip : « C’est la première année où nous présentons autant de lots de qualité »

Le haras de Saint Arnoult, dirigé par Larissa Kneip, est l’un des vendeurs qui présente le consignment le plus important mercredi à Osarus. Ce sont aussi des fidèles de cette vente, où ils ont notamment vendu Mango Tango (Siyouni).

Jour de Galop. –  Combien de poulains allez-vous présenter à la prochaine breeze up Osarus ?

Larissa Kneip. – Nous avions inscrit dix-huit lots à la breeze up, mais nous n’en présenterons finalement que treize. Parmi mes préférés, il y a bien sûr le demi-frère de Barkaa (Siyouni), par Anodin (Anabaa), et un neveu de Barkaa par Siyouni (Pivotal). Ils sont issus d’un pedigree de grande actualité, puisque Barkaa sera très en vue dans la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1). Ce sont des poulains qui sont très bien dans leur tête, pas forcément précoces, mais ils sont sérieux au travail.

Le lot 94 est un fils de Most Improved (Lawman). C’est un poulain tardif lui aussi. Il a une tête un peu commune, mais il est athlétique et devrait faire un 3ans sympa.

J’aime bien aussi une pouliche par Penny’s Picnic (Kheleyf) qui se montre véloce.

Nos poulains ont tous un dossier vétérinaire, car nous sommes totalement transparents en ce qui concerne leur santé. C’est la première année où nous présentons autant de lots de qualité. Nous en avions déjà eu plusieurs, mais pas en si grande quantité. Par ailleurs, je crois que je n’ai jamais vu un aussi bon catalogue de cette breeze up, au niveau pedigree.

Qu’est-ce qui vous plaît autant dans cette vente?

Nous faisons partie des vendeurs principaux de la breeze up Osarus depuis plusieurs années. Nous avons vendu de bonnes pouliches telles que Mango Tango (Siyouni), lauréate de Gr3 au Qatar et placée de Groupe à plusieurs reprises en France, ou encore Silvery Sea (Mr Sidney), troisième du Derby de l’Ouest (L). Nous avons également vendu La Valkyrie (Elusive City), gagnante du Grand Prix de Sa Majesté le Roi Mohammed VI (la course principale au Maroc), mais aussi des chevaux utiles tels que Crépusculedesdieux (Honours List), El Cat Béré (Hurricane Cat), ou encore Rockdale (Medecis).

Nous avons une consignation assez importante et un bon relationnel avec les organisateurs des ventes Osarus. Le site de la Teste est sympa et la piste en gazon est de grande qualité. Comme le finish se trouve juste devant les tribunes, nous pouvons bien voir les galops. C’est un cadre idéal ! Nous aimons beaucoup Osarus car c’est davantage une vente d’hommes de chevaux, par rapport à Arqana qui s’apparente plus à une vente de courtiers. Si vous présentez un poulain chez Arqana qui n’est pas issu d’un étalon international, c’est difficile…

Préparer des poulains pour une breeze up, c’est un peu particulier…

J’aime beaucoup les breeze up car j’ai toujours aimé travailler avec les jeunes chevaux. J’ai d’ailleurs commencé par faire du débourrage et du préentraînement, avant de devenir entraîneur. J’aime suivre l’évolution du cheval. Préparer un poulain pour une breeze up, c’est l’éduquer d’une façon un peu spéciale. Il faut le mécaniser afin de lui apprendre à faire 400m de breeze tout seul. À l’inverse, un cheval qui débute doit savoir travailler en progression sur 1.600m, souvent avec un leader.

En général, les chevaux vont à leur rythme à la maison. Nous les préparons physiquement, mais nous ne leur demandons pas plus que ce qu’ils sont capables de faire.

L’écurie du Petit Enjoie surfe sur la vague Magic Bibou

Benjamin Chauvel, installé dans le Gers, a débourré l’espoir classique Magic Bibou (Panis). C’est lui qui a décelé la qualité du poulain et qui a contacté Bruno de Montzey pour lequel le poulain s’est classé deuxième du Prix Djebel (Gr3). Cette année, il présente quatre pouliches à la breeze up Osarus.

Jour de Galop. – Comment Magic Bibou est-il arrivé chez vous ?

Benjamin Chauvel. – Il fait partie des premiers chevaux qui sont passés dans mes nouvelles installations à Séailles. Ce sont ses éleveurs qui me l’ont confié. Il a un bel avenir et Bruno de Montzey a de réelles ambitions avec lui. J’ai la chance de travailler avec les éleveurs de la région, pour le débourrage, le préentraînement ou la préparation aux breeze up. Et je tiens à les remercier pour leur confiance.

 

Quels sont vos coups de cœur ?

Deux clients m’ont confié une enveloppe pour faire du pinhooking. Nous avons notamment acquis le lot 79. C’est la perle de mon effectif. Son père, Wootton Bassett (Iffraaj), est clairement sur la montante. Il faut noter que la moitié des black types de cet étalon sont des femelles. La mère du lot 79 a gagné cinq courses, et compte tenu de son origine maternelle, la pouliche a aussi une valeur au haras. Sans être immense, elle a beaucoup de choses pour elle et notamment le fait qu’elle n’a cessé d’évoluer dans le bon sens. C’est une pouliche véloce. Elle est qualifiée pour le Critérium de la Vente d’Octobre. Enfin nous avons une fille d’Evasive (Elusive Quality), le lot 69, qui se comporte très bien ces derniers jours. Sa mère est une sœur de Liliside (American Post), rétrogradée de sa victoire dans la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1). Elle a du physique et se déplace très bien.

 

Certaines pouliches que vous présentez sont-elles plus précoces ?

Nous essayons vraiment de les respecter, en travaillant le cardiaque, sans les user. Les chevaux que nous présentons sont tous prêts à intégrer l’effectif d’un entraîneur. Certains, les plus avancés, devraient pouvoir aller aux courses sans tarder. Le lot 67, Vertigina (Vertigineux), a tout pour être une 2ans. Elle est très course et a bénéficié d’un bel update. C’est la sœur de Katie Cruel (Myboycharlie), lauréate de son maiden en mars à Naas devant une pensionnaire d’Aidan O'Brien et qui est la propre sœur de la triple gagnante de Gr1 Alice Springs (Galileo). Katie Cruel est estimée et son entourage a des ambitions. Le lot 86, Queen Liberty (Air Chief Marshal) est vraiment très plaisante. Dans mon lot, c’est certainement elle qui pourra aller le plus rapidement aux courses.