MON CARNET DE VOYAGE EN AUSTRALIE (PAR CHARLOTTE RIMAUD) - Premier épisode : un jour de Championships à Royal Randwick

International / 17.04.2018

MON CARNET DE VOYAGE EN AUSTRALIE (PAR CHARLOTTE RIMAUD) - Premier épisode : un jour de Championships à Royal Randwick

Les voyages forment la jeunesse : Charlotte Rimaud, l’une de nos plus jeunes recrues, est partie à la découverte de l’Australie. Pas ses plages ou ses déserts, non ! Ses courses, ses ventes de yearlings, ses haras démesurés… Dans ce premier épisode, elle raconte une journée de Gr1 à Royal Randwick…

Aller à la découverte de l’Australie, c’est d’abord ne pas avoir peur des heures de vol ! Deux avions pour parcourir les 16.950 kilomètres qui nous séparent de ce pays et 8 heures de décalage horaire à l’arrivée : me voici down under, comme ils disent là-bas. Entre les Championships et la vente de yearlings d’Inglis, la planète hippique a de quoi s’occuper ! Sydney, c’est un peu notre Deauville, mais sur une période plus courte. Tout ce que le monde des courses compte de personnalités importantes s’y retrouve… On croise Harry Herbert dans le hall de l’hôtel, Gary King et Kelsey Riley du TDN au petit-déjeuner, Richard Henry revenant de son footing matinal ou encore John Ferguson dans l’ascenseur.

Winx, as usual. Samedi 7 avril, direction l’hippodrome de Royal Randwick pour le premier jour des Championships. L’attraction du jour, c’était le Derby australien, remporté par Levendi (Pierro). La course était magnifique, mais ce dont me je me rappelle le plus, c’est le galop public de la grande championne australienne, Winx (Street Cry). Son entourage a annoncé il y a peu de temps qu’elle ne viendrait pas courir en Europe. Je mesure d’autant plus ma chance de la voir galoper à quelques mètres de moi ! Une femme à mes côtés a grommelé : « Elle n’a pas trop forcé. » Petite européenne et jeune journaliste que je suis, j’étais émerveillée, même si apparemment, le galop n’était pas fantastique… J’ai surtout trouvé que c’était une superbe opportunité pour tous les passionnés de courses de voir travailler cette championne ! Chez nous, les galops sur les hippodromes existent évidemment, mais ils ont souvent lieu avant les courses ou le matin... Winx, elle, s’est exhibée en plein après-midi après la première course de la journée ! Les panneaux publicitaires faisaient monter la sauce : « Will Winx make it to 25 ? » [Winx va-t-elle remporter son 25e succès ? ndlr] Nous connaissons maintenant la réponse...

Des enquêtes rendues publiques. Il n’y a pas que ce galop public qui m’a étonnée. Le jockey arrivé deuxième du Derby a porté réclamation contre le vainqueur. Pourquoi ? Car le cheval gagnant a penché sur sa droite et l’aurait poussé dans la phase finale. Rien que de très normal, me direz-vous. Oui, sauf que l’enquête des commissaires était diffusée en direct sur l’hippodrome. Tout le monde a pu voir et entendre ce qu’avaient conclu les commissaires. Les délibérations n’étaient pas filmées, mais tout le reste l’était. Nick Columb, grand propriétaire australien et désormais consultant pour le Hong Kong Jockey Club, m’a expliqué : « Tout est public, évidemment ! Cela permet d’être transparent. Mais regarde comme le gagnant est relax, ils ne changeront jamais l’arrivée du Derby de toute manière. Je n’ai jamais vu ça, même si cela m’arrangerait bien… »

Propriétaire pour un instant. Le syndicat It’s all about the Girls, dont font partie Marion Bozo, Anne Hoyeau et Alison Rimaud, avait une partante dans les TJ Smith Stakes (Gr1). Son  nom, Global Glamour (Star Witness), a été bien choisi pour cette association 100 % féminine ! L’ambiance était folle dans le rond de présentation. J’ai réussi à m’inclure dans le groupe de femmes et à assister aux explications de l’entraîneur Gai Waterhouse et du jockey Timothy Clarke. Au moment des ordres, nouvelle surprise : ici, c’est le jockey qui explique comment il compte monter sa course. Galopant en troisième épaisseur et tirant tout au long du parcours, Global Glamour n’a pu faire mieux que neuvième. Elle va désormais prendre un peu de repos et sera revue aux alentours de la Melbourne Cup.