CHAMPIONS DAY - Hongkong

Courses - International / 27.04.2018

CHAMPIONS DAY - Hongkong

SHA TIN (HK), DIMANCHE

Six millions d’euros et quatre étrangers

Cinquante-huit millions de dollars de Hongkong, soit 6,06 millions d’euros. Dimanche à Sha Tin, pour le Champions Day, c’est une véritable fortune qui va se jouer en l’espace de trois courses. Et pourtant, aucun européen n’a fait le déplacement pour la QE II Cup (Gr1). Cette course est la plus dotée au monde sur 2.000m et sur le gazon, avec 24 millions de dollars de Hongkong (2,5 millions d’euros). Il n’y aura pas non plus d’européens pour le Champions Mile (Gr1), qui sera riche de 18 millions de dollars de Hongkong (1,88 million d’euros). Blue Point (Shamardal) sera le seul représentant du Vieux Continent. Ce Godolphin va s’élancer dans le Chairman’s Sprint Prize (Gr1), qui est riche de 16 millions de dollars de Hongkong (1,67 million d’euros). Bien qu’entraîné outre-Manche, il représentera les Émirats arabes unis. Le Hong Kong Jockey Club s’attendait certainement à avoir plus de visiteurs avec la nouvelle formule de son meeting. À présent, les trois Grs1 sont dans la même journée de courses. Outre Blue Point, on trouve plusieurs japonais, Al Ain (Deep Impact) et Danburite (Rulership), au départ de la QE II Cup, et le sprinter de Godolphin Japan, Fine Needle (Admire Moon). Vingt-cinq partants en trois courses et 6,06 millions d’euros d’allocation, cela revient à 240.000 € par tête. C’est hors de prix, même pour notre époque.

QE II CUP (Gr1)

Cristian Demuro et un japonais capricieux

Le Japon a remporté quatre fois la QE II Cup et il sera représenté par Al Ain (Deep Impact) et Danburite. Ce dernier est un fils de Rulership (King Kamehameha), lauréat de cette course en 2012 sous la selle d’Umberto Rispoli. Ces deux chevaux appartiennent à Sunday Racing, un des célèbres syndicats de la famille Yoshida. Ils se sont déjà affrontés à quatre reprises. Al Ain mène 3 à 1. Mais il a surtout devancé son rival dans le Satsuki Sho (Gr1), la première étape de la Triple Couronne Nippone, qui se dispute sur 2.000m, et l’Osaka Hai (Gr1). Dans cette dernière épreuve, leurs jockeys Yuga Kawada et Shigeki Hamanaka ont été battus par la tactique mise en place par Mirco Demuro, en selle sur Suave Richard (Harbinger). Al Ain s’est classé troisième et Danburite sixième. Yasutoshi Ikee a décidé de s’assurer la monte de Cristian Demuro pour Al Ain et Tom Berry remplace le Japonais en selle sur Danburite. Al Ain est le meilleur. Mais il a donné des frayeurs à son entourage le matin. Jeudi il est resté immobile en piste, pendant 57 minutes, avant d’éjecter son jockey du matin et de remonter en sens inverse la piste d’entraînement.

Ping Hai Star, la ligne du Derby. Les locaux sont assez bien armés. Time Warp (Archipenko) a remporté les deux grandes courses de la saison sur 2.000m, la Longines Hong Kong Cup en décembre et la Hong Kong Gold Cup (Grs1) en février. Quand il est sur sa distance et qu’il peut courir en tête sans trop de pression, il est dur à battre. Ping Hai Star (Nom du Jeu) a remporté son premier succès à Hongkong le 7 janvier, alors qu’il avait un rating de 77. Il est monté de presque 40 livres en un mois et demi pour dominer le Hong Kong Derby. Ce jour-là, il avait refait le champ de courses face à un lot de 14 partants. Les turfistes de Hongkong disent qu’il a gagné avec une fin de course à la Pakistan Star. Le cheval qui a inventé cette façon de courir, le vrai Pakistan Star (Shamardal), avec son caractère difficile, sera dans les boîtes. Même s’il est devenu plus facile avec le temps, il n’a pas gagné depuis le 27 décembre 2016, en huit tentatives. Eagle Way (More Than Ready), Gold Mount (Excellent Art) et Dinozzo (Lilbourne Lad) visent une place.

CHAIRMAN’S SPRINT PRIZE (Gr1)

John Size, le roi de la vitesse

Les sprinters de Hongkong sont presque imbattables chez eux. Le phénomène australien Chautauqua (Encosta de Lago) avait réussi à les devancer en 2016, quand le Chairman’s Sprint Prize fut pour la première fois ouvert. Depuis 2003, quand le crack Silent Witness (El Moxie) a fait son apparition, les locaux ont gagné 11 des 15 éditions du Longines Hong Kong Sprint au mois de décembre. Le tenant du titre, Lucky Bubbles (Sebring), est encore en piste. Mais, tout au long de la saison, il n’a pas pu tenir la comparaison face aux deux sprinters sur la montante : le lauréat du Hong Kong Sprint, Mr Stunning (Exceed and Excel), et le 4ans Beat The Clock (Hinchinbrook). L’entraîneur de ces deux derniers, John Size, a remplacé Nash Rawiller, disqualifié pour quinze mois, sur Mr Stunning. C’est un autre Australien, Sam Clipperton, qui sera en selle. Joao Moreira s’élancera sur Beat The Clock, qui a remporté la préparatoire, mais avec cinq livres d’avantage.

C’est dur pour les visiteurs. D’après les ratings, Hongkong possède cinq sprinters dans le compas de trois livres et quatre parmi eux sont entraînés par John Size, qui présente aussi Thewizardofoz (Redoute’s Choice) et Amazing Kids (Falkirk), qui est associé à Olivier Doleuze. Les deux étrangers, Blue Point et Fine Needle, ne sont pas loin mais le Godolphin surtout sera obligé de pratiquer un sport différent. Le pensionnaire de Charlie Appleby, qui a été scratché aux boîtes du Al Quoz Sprint pour un coup qui l’avait fait saigner du nez, n’a jamais pratiqué l’art du sprint avec tournant. C’est pour ça que, pour une surprise, il faut regarder surtout dans le paquet de John Size. Oui, il a cinq chevaux, et le petit dernier, Ivictory (Mossman) a un record de six victoires en sept sorties et il est monté à 55 livres – vous avez bien compris, 55 – en onze mois.

CHAMPIONS MILE (Gr1)

 Singapore Sling et un bon cocktail

Notre ami Helene Paragon (Polan), ou Sir Andrew si vous préférez, a été scratché du Champions Mile (Gr1). Malgré une allocation de 1.076.090 € au gagnant et de 415.000 € au deuxième, cette course n’a pas attiré d’étrangers. La liste compte huit partants et la course sera surtout le théâtre de l’affrontement du 4ans Singapore Sling (Philantropist) et de ses aînés. Le pensionnaire de Tony Millard a gagné la Hong Kong Classic Cup sur 1.800m et il s’est classé deuxième des deux autres épreuves des 4YO Series. La ligne du Longines Hong Kong Mile (Gr1) en décembre plaide en la faveur de Beauty Generation (Road To Rock) et de Western Express (Encosta de Lago). Mais Seasons Bloom (Captain Sonador) a pris sa revanche dans la Stewards’ Cup (Gr1) en janvier et Beauty Only (Holy Roman Emperor) a renoué avec le succès, seize mois après sa victoire dans le Longines Hong Kong Mile 2016.