De Leopardstown à ParisLongchamp : Aidan O’Brien ouvre sa fenêtre sur les classiques

Courses - International / 13.04.2018

De Leopardstown à ParisLongchamp : Aidan O’Brien ouvre sa fenêtre sur les classiques

De Leopardstown à ParisLongchamp : Aidan O’Brien ouvre sa fenêtre sur les classiques

Aidan O’Brien a gagné l’an dernier 28 Grs1. Même les écoliers du turf savent qu’il s’agit du record du monde. Le vrai impact de Ballydoyle sur les courses se mesure avec d’autres indicateurs. L’écurie a remporté en 2017 83 Stakes (Groupes ou Listed) avec 56 sujets. Sur 210 chevaux à l’entraînement, plus d’un sur quatre a gagné une course black type. L’équipe des 2ans comptait 108 sujets. Quinze parmi eux ont remporté un Groupe.

Ce week-end, Aidan O’Brien sortira neuf de ces quinze lauréats de Groupe nés en 2015. Depuis 1998, Ballydoyle a remporté à huit reprises les 2.000 Guinées et tous les gagnants ont effectué leur rentrée directement sur le mile de Newmarket. En revanche, Aidan O’Brien a donné une ou deux courses avant les 1.000 Guinées à ses quatre lauréates du classique de Newmarket sauf Minding (Galileo).

 

Magical à l’école française. Trois Ballydoyle sont au départ dimanche à ParisLongchamp. Ils sont tous gagnants de Groupe. On connaît déjà Magical (Galileo), qui n’avait pas montré son meilleur visage dans le Total Prix Marcel Boussac (Gr1). Elle a perdu quelques rangs dans la hiérarchie des pouliches à l’écurie. Elle est la cinquième pouliche de Ballydoyle dans l’ante post betting des 1.000 Guinées. Tout indique qu’elle sera la candidate à notre Poule d’Essai si elle apprécie dimanche le tracé de la moyenne piste. Il faut noter que, parmi ses sept rivales du Prix de la Grotte (Gr3), Wind Chimes (Mastercraftsman) figure dans l’ante post betting pour Newmarket à une cote plus basse (entre 8 et 11/1). Magical possède, avec Mission Impassible(Galileo), la meilleure valeur (50,5) d’une épreuve qui oppose six pouliches déjà gagnantes de Stakes.

 

Rostropovich, un test de vitesse dans le Fontainebleau. Les deux poulains en mission à ParisLongchamp sont gagnants de Groupe. Rostropovich (Frankel) s’est imposé dans les Futurity Stakes (Gr2) avant de se classer troisième, bien battu, dans les Vincent O’Brien National Stakes (Gr1). Il n’est pas engagé dans les 2.000 Guinées à Newmarket et il est à 66/1 dans l’ante post betting pour le Derby. Chez nous, il a les trois engagements classiques (Poule - Jockey Club - Paris). Sa valeur (47,5) ne doit pas lui permettre de rivaliser dans le Prix de Fontainebleau avec Olmedo (Declaration of War) et Wootton (Wootton Basset), qui affichent respectivement 51 et 50,5.

 

Noailles ou la tenue de Flag of Honor. Le candidat au Prix Noailles Flag of Honor (Galileo) n’est pas engagé dans la Poule mais il figure dans les deux autres classiques ainsi que dans le Derby, même si aucun bookmaker n’a fait sa cote. Poulain tardif, il a fait ses débuts le 24 septembre. Il a couru quatre fois en 34 jours et il a fourni sa meilleure valeur (102/46) à la dernière course, quand il s’est imposé dans les Eyrefield Stakes, un Gr3 sur 1.800m. C’est un demi-frère de plusieurs bons milers, dont Air Chief Marshall (Danehill Dancer), mais il a beaucoup de tenue. Il est assez bon pour gagner le Prix Noailles (Gr3) et, si l’un ou plusieurs des français au départ se montrent capables de le devancer, ce sera un signal très positif.

 

Ryan Moore a choisi Gustav Klimt. Les trois Ballydoyle pour Longchamp sont plutôt des seconds couteaux mais, ce samedi, Aidan O’Brien présente à Leopardstown des candidats de poids pour les Guinées et le Derby. Le 2000 Guineas Trial (L) ressemble beaucoup à un galop du matin de Ballydoyle, avec le seul Imaging (Oasis Dream), qui joue l’intrus. Kenia (Galileo), un gagnant de Gr3 tout de même, doit assurer le train pour Gustav Klimt (Galileo), qui fera sa rentrée après 273 jours d’absence, et le champion des 2ans U S Navy Flag (War Front). Ryan Moore sera associé à Gustav Klimt, qui dans l’ante post betting des Guinées, figure en deuxième position (de 6 à 8/1) derrière Saxon Warrior (Deep Impact).

 

Quatre pouliches à découvrir. Dans le 1000 Guineas Trial (Gr3), Aidan O’Brien peut compter sur quatre des quatorze pouliches au départ et Ryan Moore a choisi la monte de I Can Fly (Fastnet Rock), qui compte un facile succès lors de ses débuts et une troisième place dans les Oh So Sharp Stakes (Gr3). Donnacha O’Brien sera associé à la seule gagnante de Groupe du quatuor, la rapide Actress (Declaration of War), alors que Seamie Heffernan est en selle sur Butterscotch (Galileo) et Wayne Lordan sur Sarocchi (Galileo), qui est arrivée à Ballydoyle quelques jours avant ses débuts et qui a beaucoup impressionné. La gagnante des 1.000 Guinées n’est probablement pas dans ce lot mais l’une ou plusieurs de ces pouliches pourraient nous rendre visite dans l’Abu Dhabi Poule d’Essai des Pouliches (Gr1).

 

The Pentagon en attendant Saxon Warrior. Le grand Galileo (Sadler’s Wells) avait fait ses premiers pas à 3ans dans le Ballysax Stakes (Gr3) et les trois représentants Coolmore au départ de cette course samedi remontent au grand étalon. Delano Roosevelt (Galileo) est le leader de The Pentagon (Galileo) et de Nelson (Frankel).