Doncaster Breeze up : un peu de soleil pour les pinhookers…

Institution / Ventes - International / 09.04.2018

Doncaster Breeze up : un peu de soleil pour les pinhookers…

Le ciel n’a pas écouté Con Marnane qui, après la breeze up d’Ascot assez décevant pour la majorité des pinhookers, avait demandé un peu de soleil à Doncaster. Ce lundi, les 2ans ont évolué sur un terrain un peu moins lourd que la semaine dernière, mais avec un peu de brouillard et la météo de ce mardi annonce des pluies… Il faudra faire avec, c’est la dure vie du pinhooker. Le catalogue comptait 207 sujets et lundi à 18 heures, 16 poulains étaient retirés, soit 7,7 %, ce qui est très raisonnable pour une breeze up. Le plus dur, c’est-à-dire vendre les 2ans, reste à faire mais il y a des raisons qui poussent à l’optimisme.

Deux Scat Daddy pour Mocklerhill. L’année dernière, le marché avait bien accueilli l’offre de 134 juniors avec un pourcentage des vendus de 89,5 % et un chiffre d’affaires record de 5,4 millions de livres. Cette année, il y a plus de chevaux à vendre mais la qualité est là. Les pinhookers ont misé gros et quinze des catalogués ont été achetés pour un prix de 50.000 £ ou plus. Le plus cher est un produit de Scat Daddy (Johannesburg) et de la placée black type Gravely Bay (Strong Hope) qui a été payé 220.000 $ à Keeneland. Il est présenté par l’un des acteurs majeurs de ce type de ventes, Mocklershill. Willie Browne a un autre poulain par Scat Daddy et d’autres américains, une Distorted Humor (Forty Niner), un Hard Spun (Danzig) et un Point of Entry (Dynaformer).

Le haut de gamme de la vitesse. Un autre étalon de référence du marché de la breeze up est Dark Angel (Acclamation), désormais devenu un peu cher pour les pinhookers. Le gris est représenté par deux poulains et deux pouliches. Dandy Man (Danetime) a dix-huit sujets et Kodiac (Danehill) quinze. Society Rock (Rock of Gibraltar) a six produits dans le catalogue mais l’offre dans le rayon vitesse et précocité est très complète, qu’elle soit européenne ou américaine.

Les français sont bien là. Onze sujets ont étés vendus sur un ring français. Powerstown Stud en propose deux, un Dabirsim (Hat Trick), qui avait affiché 100.000 € lors de la v.2 d’Arqana et une Holy Roman Emperor (Danehill) payée 70.000 €. D’autres étalons qui officient en France sont représentés. Charm Spirit (Invincible Spirit) a trois lots, Kendargent (Kendor) et Olympic Glory (Choisir) deux. Dream Ahead (Diktat), Elusive City (Elusive Quality), George Vancouver (Henrythenavigator), Motivator (Montjeu), Panis (Miswaki), Sommerabend (Shamardal), Style Vendôme (Anabaa) et Toronado (High Chaparral) sont les autres.