FEILDEN STAKES (L) - Mildenberg, cœur de lion

International / 17.04.2018

FEILDEN STAKES (L) - Mildenberg, cœur de lion

NEWMARKET (GB), MARDI

 

Mark Johnston est écossais jusqu’au bout des ongles et il n’aime pas jeter l’argent par la fenêtre, même lorsqu’il s’agit de celui de ses propriétaires. Il n’engage pas ses chevaux dans tous les Grs1 de la planète et Mildenberg (Teofilo), qui a remporté ce mardi les Feilden Stakes (L), n’est pas dans la liste du Derby ni dans celle du Qipco Prix du Jockey Club. Il a juste un engagement dans les 2.000 Guinées en Irlande et dans le Juddmonte Grand Prix de Paris. Sur ce que l’on a vu, les 1.800m sont une distance un peu trop courte et le 14 juillet est très loin…

Prochain objectif : Dante Stakes. Mildenberg s’est imposé de haute lutte, en déposant d’une demi-longueur l’outsider Fortune’s Pearl (Harbour Watch) qui avait essayé de s’échapper depuis le départ. Kew Gardens (Galileo) a couru mollement et s’est classé troisième à six longueurs. Mildenberg, au contraire, est un vrai dur et on le reverra souvent dans la saison. Son entraîneur a dit : « Les Dante Stakes (Gr2) sont un objectif logique. C’est un poulain qui a un profil similaire à celui du pauvre Permian (Teofilo). Comme lui, il sera au départ à York et nous déciderons ensuite s’il mérite une supplémentation dans le Derby, ou pas. » Avant de se tuer en course aux États-Unis, Permian avait gagné les Dante Stakes, les King Edward VII Stakes et s’était classé deuxième du Grand Prix de Paris.

La grande souche Meon Valley. Les bookmakers attendront eux aussi les Dante Stakes avant de se prononcer sur Mildenberg, qui a enregistré son deuxième succès black type et qui, à 2ans, s’était classé deux fois troisième au niveau Gr2. Il est le meilleur des deux gagnants issus de Belle Joséphine (Dubawi), achetée yearling pour 460.000 Gns. Elle remonte à la grande souche Meon Valley de Reprocolor (Jimmy Reppin). La mère de Mildenberg a été achetée 50.000 Gns à Tattersalls, en décembre 2015, par Blue Sky Bloodstock, et elle a un yearling par Kyllachy (Pivotal).

Van Beethoven, une fausse note.  Aidan O’Brien a présenté un 2ans très prometteur mais ce Van Beethoven (Scat Daddy) n’a pas compris tout de suite la musique dans la course sur 1.000m pour les juniors… Un peu endormi à la sortie des boîtes, il a refait beaucoup de terrain pour se classer troisième à deux longueurs et demie du gagnant, Jackstar (Dark Angel), un produit Skymarc Farm qui effectuait ses débuts mais qui connaît déjà très bien son métier. Il a été acheté 120.000 £ à Doncaster et il est issu de la placée de Gr3 Starbright (Duke of Marmalade).

Nell Gwyn, un trial mineur. Le mercredi du Craven meeting, c’est le jour des pouliches. Le score des gagnantes des Nell Gwyn Stakes (Gr3) dans les Guinées n’est pas trop brillant. Le dernier doublé date de 2006, quand Speciosa (Danehill Dancer) avait triomphé pour Pam Sly. Depuis, neuf lauréates de cette préparatoire ont couru les 1.000 Guinées et une seule, Daban (Acclamation), a terminé dans les trois premières l’année dernière. Il faut quand même jeter en œil sur cette épreuve. Sky Lantern (Red Clubs), qui a remporté les Guinées en 2013, avait été battue dans le trial par Hot Snap (Pivotal).

Johnston avec deux cartes. Parmi les douze pouliches au départ sur 1.400m ce mercredi, celle qui a la cote la plus basse dans l’ante-post des 1.000 Guinées est Threading (Exceed and Excel), une pensionnaire de Mark Johnston qui s’est imposée à 2ans dans les Lowther Stakes (Gr2) mais qui a déçu ensuite dans les Cheveley Park Stakes. L’entraîneur écossais a expliqué : « Je ne sais pas si elle tiendra le mile et c’est pour cela que j’ai décidé de la courir ici. Elle a toujours couru en terrain très souple et a adoré ça, mais je ne pense pas qu’on puisse affirmer qu’un cheval est un spécialiste du lourd après trente courses. Alors imaginez-vous après trois… » Johnston présente aussi la régulière Nyaleti (Arch), qui n’a pas trop brillé lors de sa rentrée sur la P.S.F.

La favorite est Altyn Orda (Kyllachy), qui avait ouvert son palmarès directement dans les Oh So Sharp Stakes (Gr3) sur ce même parcours. L’argent des parieurs est tombé sur Soliloquy (Dubawi), une pensionnaire de Charles Appleby qui avait gagné de belle façon à Ascot. Aidan O’Brien fait le déplacement avec Dramatically (War Front) qui avait essayé face aux mâles dans les Killavullan Stakes (Gr3). Sa cote est montée, pas un bon signe…

Deauville et un calembour… Les chevaux d’âge seront aux prises dans les Earl of Sefton Stakes (Gr3) sur 1.800m. Le favori est Deauville (Galileo) mais la course est très ouverte. Le "FR" Robin of Navan (American Post) vaut ce lot sur ses meilleures valeurs, tout comme Forest Ranger (Lawman). Frankuus (Frankel), associé à Frankie Dettori, c’est plus qu’un calembour…