GOFFS UK DONCASTER BREEZE UP - Record battu

Institution / Ventes - International / 10.04.2018

GOFFS UK DONCASTER BREEZE UP - Record battu

C’est sur le coup de 18 h, avec encore deux douzaines de 2ans en attente de passer sur le ring, qu’un 2ans par Kuroshio (Exceed and Excel) a été adjugé pour 22.000 £. C’est un jeune cheval comme il en existe des centaines mais il a permis à la breeze up de Doncaster de dépasser le nombre de vendus de l’année dernière. Il n’est jamais facile de confirmer, surtout quand l’offre augmente, mais les acheteurs ont répondu présent. Les statistiques en fin de session affichent un chiffre d’affaires record de 5.528.000 £ en hausse de 2,2 % par rapport à 2017 alors que le prix moyen (40.058 £) recule de 12,5 %. Le médian baisse de 17,6 % et se fixe à 25.500 £. Treize lots ont été adjugés à plus de 100.000 £, soit un de plus que l’année dernière quand "Donny" avait affiché des résultats surprenants. Tout ce qui "bougeait les jambes" avait trouvé preneur, avec un pourcentage de vendus de 89,9 %, ce qui est énorme pour ce type de ventes. L’offre était plus large cette année, avec un catalogue de 207 sujets, soit 36 % de plus. Le marché s’est montré beaucoup plus positif que la vente de la semaine dernière à Ascot, mais très sélectif. Les poulains aux pedigrees modestes sont presque impossibles à vendre s’ils n’ont pas fait un breeze extraordinaire, alors que sur les lots plus convoités, la bataille a été très dure.

La multiplication de Con Marnane… Con Marnane a multiplié par quatre et demi les 50.000 € qu’il avait investis chez Goff Orby pour un mâle par Kyllachy (Pivotal) de la souche de Jan Vermeer (Galileo), lauréat du Critérium International. Michael O’Callaghan a sorti 220.000 £ pour avoir ce top price et il n’a pas de regrets sur le prix : « Il a enregistré l’un des meilleurs chronos, il a un bon dossier véto et se déplace très bien. Il était l’un des chevaux qui je ne voulais pas rater. »

Une Toronado pour Haggas à 210.000 £. L’étalon du haras de Bouquetot Toronado (High Chaparral) avait gagné à 2ans à Royal Ascot, sur 1.400m. Il ne correspond pas au portrait robot vitesse-précocité mais à celui d’un top miler. Sa pouliche issue de Miss Mediator (Consolidator), gagnante d’une course, avait réalisé le meilleur chrono d’après plusieurs clockers. Richard Brown de Blandford Bloodstock a eu raison de l’opposition de David Redvers à 210.000 £. La pouliche, la seule Toronado de la vente, avait coûté 27.000 £ sur le même ring, en août, soit un bien joli investissement pour Mark Dwyer et Willie Browne qui l’ont choisie et préparée. Elle sera entraînée par William Haggas.

Un Showcasing à 200.000 £ ? Merci Dice Roll ! Parmi les étalons sur le créneau vitesse-précocité, Showcasing (Oasis Dream) a toujours eu sa place. Le succès de Dice Roll lundi dans le Prix Djebel (Gr3) a joué en faveur du pinhooker John Collin. Il avait payé 38.000 Gns à la Tattersalls October pour un Showcasing qui avait été vendu foal pour 110.000 Gns. Bien joué: le poulain, premier produit de la gagnante Sunrise Star (Shamardal) qui appartient à la souche de la lauréate de Gr1 Fallen for You (Dansili), a plu à Matt Coleman qui a posé une enchère de 200.000 £ pour l’avoir. Le poulain a été acheté pour Peter Swann, c’est-à-dire Cool Silk Racing, qui a touché dans cette vente Prince of Lire (Kodiac) et le français Sands of Mali (Panis), deux gagnants de Groupe à 2ans.

Kodiac, l’overdose. L’un des étalons plus réputés pour ses 2ans, Kodiac (Danehill), avait treize juniors sous les feux des enchères. Trois ont réalisé un prix à six chiffres, les autres ont affiché des retours assez décevants pour les vendeurs. Le Kodiac plus cher, à 180.000 £, a été un mâle issu d’une demi-sœur du lauréat du Qatar Prix de l’Abbaye de Longchamp Maarek (Pivotal). L’acheteur est Michael O’Callaghan. Le poulain passait pour la première fois en vente. Le prix moyen des produits de Kodiac en offre ce mardi est de 69.800 €. Le prix de saillie de l’étalon était de 25.000 € quand ces 2ans ont été conçus et il a doublé l’année dernière.

Un Charm Spirit à six chiffres. Un 2ans issu de la première génération de Charm Spirit (Invincible Spirit), qui officie au haras de Bonneval, a dépassé les 100.000 £. C’est à 105.000 £ que Matt Coleman, très actif tout au long de la journée, a battu ses adversaires. Le poulain, issu de l’inédite Child Bride (Coronado’s Quest), est un demi-frère de Juniper Pass (Lemon Drop Kid), qui a gagné le traditionnel San Juan Capistrano Handicap (Gr2).