GRAND PRIX SHEIKH ZAYED IBN SOLTANE AL NAHYANE (Listed PA) - Aoun, le nouveau fer de lance d’Antoine de Watrigant à l’international

Courses - International / 27.04.2018

GRAND PRIX SHEIKH ZAYED IBN SOLTANE AL NAHYANE (Listed PA) - Aoun, le nouveau fer de lance d’Antoine de Watrigant à l’international

MARRAKECH (MA), MARDI

Antoine de Watrigant a pris goût aux voyages. Ces dernières années, ses pensionnaires se sont régulièrement distingués hors de l’Hexagone. On se souvient notamment du Gr1 australien de Gailo Chop (Deportivo) et de la campagne internationale de Ziyadd (Bibi de Carrère), qui avait brillé en Italie, en Pologne et au Maroc. Le Montois a retraversé la Méditerranée cette année avec Aoun (Mahabb), qui s’est imposé ce mardi dans le Grand Prix Sheikh Zayed Ibn Soltane Al Nahyane (Listed PA). Le poulain n’a pas eu le meilleur des départs, avant de galoper à la corde, recevant beaucoup de projections sur la piste en sable de Marrakech. À mi-ligne droite, Metrag (Amer) semblait en route vers la gloire, mais c’était sans compter la ténacité d’Aoun et de Roberto Carlos-Montenegro, qui ont comblé leur retard, mètre après mètre, pour finalement décrocher la victoire tout à la fin. Metrag est proche deuxième. Dalsimata Cole (Nor Risk Al Maury) se classe troisième à distance.

https://youtu.be/zdJqddEE1_A?t=2h57m24s

Des ambitions internationales. Aoun fut un très bon 3ans en 2017 : lauréat du Prix Tidjani (Gr3 PA), il s’était aussi classé troisième de la Qatar Coupe de France des Chevaux Arabes (Gr1 PA), avant de terminer l’année par une deuxième place dans le Grand Prix de S.A.R. le Prince Moulay Rachid, à Casablanca. Au sujet de cet élève et représentant de Son Altesse le cheikh Mansour bin Zahyed Al Nahyan, Antoine de Watrigant nous a confié : « Aoun est arrivé avec plusieurs jours d’avance à Marrakech. C’est un cheval qui a beaucoup progressé et qui s’est endurci. Il nous montre qu’il est capable de bien faire sur ce type de piste et qu’il voyage bien. Cela lui ouvre des portes à l’international. Pourquoi ne pas courir les grandes courses russes cet été ? »

La famille d’Akbar. Aoun est issu de l’élevage de Son Altesse le cheikh Mansour bin Zahyed Al Nahyan. C’est un fils de Mahabb (Tahar de Candelon) et de Shumoos (Djouras Tu), la mère d’Haajeb (Mawood), facile vainqueur de l’Al Maktoum Challenge Round II (Gr1 PA). La deuxième mère, Sheena (Djelfor), est une propre sœur du crack Akbar, l’étalon aux quatorze victoires. Sheena a notamment produit Shadiyda (Al Sakbe), lauréat de huit courses dont l’Emirates Championship (Gr1 PA), et Thakif (Mahabb), auteur de quatre succès dont l’Al Maktoum Challenge (Gr1 PA). C’est la souche de Fantasia (Gosse du Béarn), une jument de base de l’élevage de pur-sang arabe en France.