GREENHAM STAKES (Gr3) - Expert Eye, après la catastrophe des Dewhurst

Courses - International / 20.04.2018

GREENHAM STAKES (Gr3) - Expert Eye, après la catastrophe des Dewhurst

NEWBURY (GB), SAMEDI

 

GREENHAM STAKES (Gr3)

 

Expert Eye, après la catastrophe des Dewhurst

Sir Michael Stoute est en quête d’un sixième succès dans les 2.000 Guinées. La campagne 2018 commence ce samedi à Newbury, dans les Greenham Stakes (Gr3). Son pensionnaire Expert Eye (Acclamation) était le cheval que tout le monde avait joué avant les Dewhurst Stakes (Gr1). Invaincu en deux sorties, il avait perdu en route ses rivaux dans les Vintage Stakes (Gr2) à Goodwood. À Newmarket, il était parti en grand favori (4/7). Sa cote était même plus basse que celle de Frankel dans cette course, car le champion avait remporté son premier Gr1 à 4/6. Un peu trop chaud avant le départ, il a beaucoup tiré en début de parcours et était déjà battu à 600m du poteau. Le poulain est ensuite rentré boiteux. Une catastrophe. Expert Eye n’aime pas Newmarket et Sir Michael Stoute veut nous le prouver. La ligne des Vintage Stakes a ensuite confirmé et le poulain, qui sera pour une fois associé à Ryan Moore, mérite que nous lui renouvelions notre confiance, même si les bookmakers sont plutôt froids. Sa cote dans les Greenham est montée à égalité. Dans les 2.000 Guinées, les parieurs ont choisi le Godolphin Masar (New Approach), très impressionnant jeudi dans les Craven Stakes (Gr3), comme adversaire de Gustav Klimt (Galileo) et Saxon Warrior (Deep Impact).

Entre Newmarket et ParisLongchamp. Sur sa meilleure valeur, Expert Eye a cinq livres d’avantage par rapport à James Garfield (Exceed and Excel), qui a gagné les Mill Reef (Gr2), et six sur Hey Gaman (New Approach), lauréat black type et deuxième des Champagne Stakes (Gr2). Le troisième gagnant de Groupe au départ ce samedi est Fighting Irish (Camelot), qui avait remporté le Critérium de Maisons-Laffitte (Gr2) et qui sera encore associé à Cristian Demuro. Les Greenham sont une course à surveiller avec la Poule d’Essai des Poulains en ligne de mire… Ces quatre poulains sont tous engagés en France. Le lauréat, même si ce n’est pas Expert Eye, sera au départ des Guinées. Mais les battus vont certainement nous rendre visite.

Juddmonte aussi avec les pouliches. Les Fred Darling (Gr3), avec 11 pouliches au départ, sont une photocopie des Greenham. La favorite est une élevée du prince Abdullah, Gavota (Bated Breath), qui est engagée aussi dans la Poule d’Essai des Pouliches, tout comme ses trois adversaires Hikmaa (Roderic O’Connor), Tajaanus (Arcano) et Natural (Kodiac). Gavota est passée à côté de son succès de Groupe à deux reprises mais c’est la pouliche de classe du lot. Tajaanus est gagnante de Gr3, mais, sur ce qu’elle avait montré à 2ans, elle n’a pas beaucoup de marge. Hikmaa a décroché son black type majuscule en fin de saison alors que celui Natural est pour le moment en minuscule. Les quatre sont aussi dans l’ante-post betting des 1.000 Guinées mais avec des cotes énormes.

Shareef Star, un français à découvrir. Troisième Groupe de la réunion, les John Porter Stakes (Gr3) sont une affaire pour les vieux sur 2.400m. Le favori, Defoe (Dalakhani), a remporté quatre succès mais il a raté sa première tentative au niveau Gr1 dans le St Leger. Manque de tenue ou pas assez bon ? On le découvrira ici.

 

Ces jeunes chevaux dont on parle outre-Manche

À ce stade de la saison, les maidens sont très intéressants. Il faudra attendre la septième pour avoir la confirmation des bruits en provenance de Newmarket. Il se dit que Shareef Star (Sea The Stars), élevé par le haras du Logis Saint-Germain, est un cheval de Gr1 en puissance. Le poulain, acheté 200.000 € foal à Arqana et revendu 700.000 Gns à Tattersalls en octobre, n’est pas le plus cher du lot. Le cheikh Mohammaed Obaid a payé 850.000 gns pour Sharja Silk (Dubawi).

Lah Ti Dar, des débuts en musique. Lord Lloyd Webber ne vend pas les femelles. Si Lah Ti Dar (Dubawi et la gagnante de Gr1 Dar Re Mi) était passée sur un ring, elle aurait réalisé un prix à sept chiffres. La pouliche a décroché pour son propriétaire et éleveur une allocation de 5.330 £ en remportant de six longueurs une Maiden vendredi sur 2.000m à Newbury. La pensionnaire de John Gosden, demi-sœur de De Treville (Oasis Dream), qui officie au haras du Thenney, faisait ses débuts et les bookmakers la proposent à 10/1 dans les Oaks.

Rastrelli, un "FR qui galope. Le français Rastrelli (Siyouni) ne peut pas courir les classiques mais il peut gagner des bonnes courses. Pour sa première sortie après la castration, le 3ans élevé par Thierry de la Héronnière et Jedburgh Stud, acheté 550.000 € par Godolphin au breeze up Arqana, a enregistré un facile succès, son troisième, dans une course à conditions sur 2.000m à Newbury en affichant un chrono plus rapide de 15 centièmes que Lah Ti Dar. Sur ce qu’il a démontré, il sera compétitif au niveau black type.