LONGINES QUEEN ELIZABETH STAKES (GR1) - Le jour le plus long de Winx

International / 12.04.2018

LONGINES QUEEN ELIZABETH STAKES (GR1) - Le jour le plus long de Winx

ROYAL RANDWICK (AU), SAMEDI

 

Les courses dotées de 4 millions d’allocations, même sur une championne comme Winx (Street Cry), sont plus difficiles à gagner que ce qu’on pourrait croire en faisant le papier, confortablement assis chez soi. Hugh Bowman a confié ses soucis à la presse australienne avant les Longines Queen Elizabeth Stakes (Gr1), la course sur 2.000m que la jument a remportée de cinq grandes longueurs l’année dernière : « Il s’agit peut-être de la course la plus dure pour Winx depuis son premier succès dans le Cox Plate (Gr1). C’était la dernière fois qu’elle se confrontait à beaucoup de vrais chevaux de Gr1 au top de leur forme. Souvent, il y a un seul adversaire dont il faut se méfier, mais samedi, quatre ou cinq rivaux peuvent se montrer dangereux. »

Un scenario très compliqué. Bowman a fait son papier : « Si on laisse à Gailo Chop (Deportivo) l’opportunité de contrôler la course comme il aime le faire, il peut devenir difficile d’aller le chercher. Deux chevaux comme Humidor (Teofilo) et Ambitious (Deep Impact) sont au top et ils peuvent profiter d’un train soutenu. J’aimerais me trouver pas trop loin de la tête si la course n’avance pas, mais en même temps pas trop près si le train est rapide. Je ne veux pas me creuser la tête en étudiant trop les scenarios possibles mais une chose est sûre : c’est une course très compliquée. »

La dernière défaite il y a trois ans. On comprend bien la prudence du pilote, mais il faut remonter au samedi 11 avril 2015 pour retrouver une défaite de Winx. C’était dans les Australian Oaks (Gr1). Une victoire permettrait à Winx d’égaliser le record de Black Caviar (Bel Esprit) qui avait gagné chacune de ses vingt-cinq courses. Les parieurs ne croient pas à la défaite et la cote de Winx qui, mercredi, était de 1,18, a baissé de deux centimes. Il faut miser 100 AU$ pour en gagner seize et s’offrir une bière…

Un beau plateau d’adversaires. Les bookmakers ne font pas de cadeaux et le deuxième favori, Humidor, est proposé à 12/1. Il a déjà fait galoper Winx lors du troisième succès de la jument dans le Cox Plate. Gailo Chop a manqué de tenue sur 2.400m, à l’issue d’une course très rythmée dans les Tancred Stakes (Gr1). Il retrouve son parcours de prédilection, les 2.000m. Happy Clapper (Teofilo) a connu son jour de gloire samedi dans le Doncaster Mile (Gr1) et il a déjà montré qu’il pouvait aussi tenir 2.000m si le train n’est pas trop soutenu.

Almandin pour le doublé Melbourne - Sydney. L’allemand Almandin (Monsun), le héros de la Melbourne Cup 2016, est le favori de la Sydney Cup (Gr1) qui offre deux millions sur 3.200m. En 156 ans, seuls six chevaux ont réussi le doublé et la dernière est Makybe Diva (Desert King) qui, en plus de ses trois succès à Melbourne, avait remporté la Sydney Cup en 2004. Almandin a impressionné lors de sa victoire dans les Tancred mais, sous le top weight, il n’a pas course gagnée. Trois ex-français sont au départ. Auvray (Le Havre), pas loin d’Almandin sur le papier, est un outsider valable tout comme Peribsen (Lonhro) et Doukhan (Dansili), qui se sont classés troisième et cinquième samedi dernier dans le Chairmans Quality Handicap (Gr2), la course de préparation.

Des Oaks mystère. Les Australian Oaks (Gr1) ont été le théâtre de la dernière défaite de Winx. Pour les pouliches au départ, c’est un voyage vers l’inconnu avec un million de dollars australiens à la clé. Les 2.400m sont une nouveauté pour les trois premières des Vinery Stud Stakes (Gr1) : Hiyaam (High Chaparral), Unforgotten (Fastnet Rock) et Aloisia (Azamour). Les deux premières des New Zealand Oaks (Gr1), Savvy Coup (Savabeel) et Contessa Vanessa (Bullbars), ont accepté le déplacement.