PREMIER JOUR DES CHAMPIONSHIPS - Clap, clap, clap pour Happy Clapper

Courses - International / 07.04.2018

PREMIER JOUR DES CHAMPIONSHIPS - Clap, clap, clap pour Happy Clapper

PREMIER JOUR DES CHAMPIONSHIPS

Clap, clap, clap pour Happy Clapper

Enfin ! Le vieux combattant Happy Clapper (Teofilo) avait trouvé sur son chemin du Doncaster Mile (Gr1) la grande Winx (Street Cry) il y a deux ans, quand il était un 5ans sur la montante avec un petit poids. L’année dernière, il ne s’est incliné que face au Godolphin It’s Somewhat (Dynaformer) sur un terrain trop lourd pour son goût. C’est à son troisième essai qu’il a gagné la course plus dure pour les milers. Les dieux du turf ont soufflé dans sa voile et ils ont ouvert un passage à la corde à 350m du poteau, au moment du démarrage. Happy Clapper a alors placé sa pointe de vitesse et il a continué jusqu’au poteau, qu’il a passé avec deux longueurs d’avance sur les outsiders Comin’ Through (Fastnet Rock) et Arbeitsam (Snitzel) qui recevaient respectivement cinq kilos et demi et sept kilos. Le 3ans D’Argent (So You Think) a raté son départ et il a fini fort pour arracher la quatrième place à un autre vieux soldat, Tom Melbourne (Dylan Thomas) qui avait supporté tous les poids de la course.

Webster l’attendait depuis cinquante et un ans… Si Happy Clapper était en liste d’attente depuis deux ans, son entraîneur, Pat Webster, a attendu plus de cinquante ans pour réaliser son rêve. Il a expliqué : « J’avais assisté à mon premier Doncaster en 1967, quand j’étais apprenti et que j’avais 15 ans. Le Doncaster, à cette époque, c’était la Course, pas question de Derby, de Golden Slippers ou de Sidney Cup. C’est mon père qui m’avait appris ça. Le mile de Randwick est un parcours qu’il adore, il l’a dévoré. Je ne dis pas que c’est un crack, mais si vous enlevez la jument (Winx)… »

Et samedi, rendez-vous avec Winx. La jument… Samedi prochain, Happy Clapper qui a fait monter ses gains à 5,9 millions de dollars australiens, sera à nouveau en piste face à Winx, dans les Queen Elizabeth Stakes (Gr1). Son entraîneur a dit : « Il y a un chèque de 570.000 $ pour le deuxième et les choses vont si mal que même les fourmis ont quitté la maison… » Happy Clapper appartient à son éleveur, Michael Thomas, qui avait payé 13.000 AUS$ pour sa mère, Busking Star (Encosta De Lago), vendue par Darley, en 2010. Elle a pouliné de Happy Clapper quelques mois après.

Trapeze Artist voltige vers le haras. Les bookmakers sont repartis de Randwick avec les sacs pleins. Les favoris des Grs1 ont tous été battus. Redzel (Snitzel) était la base de tous les parieurs dans les TJ Smith Stakes (Gr1), sur 1.200m, et il a couru à la Redzel, tête et corde. Il n’a pas réussi à contrer la pointe du 3ans Trapeze Artist (Snitzel) qui, avec ce succès, a fait gagner à ses propriétaires et éleveurs, la famille Vieira, beaucoup plus que l’allocation au gagnant (1.450.000 AUS$). Le jeune sprinter, qui n’avait pas atteint son prix de réserve de 300.000 AUS$ chez Inglis Australian Easter Sales, sera proposé comme étalon dès cette année et on parle d’une valeur qui dépasse les dix millions de dollars…

Levendi, un Derby tout australien. L’Australian Derby (Gr1) a offert un triomphe australien, ce qui n’est pas trop fréquent. Levendi (Pierro) et Ace High (High Chaparral) se sont battus à la dure dans les derniers 200m et c’est d’un tout petit nez que le premier nommé a eu gain de cause. Le jockey du battu, Tye Angland, a porté réclamation, mais les commissaires, après une courte enquête, ont maintenu l’ordre d’arrivée en expliquant qu’il était difficile pour un cheval venant de l’arrière de gêner un concurrent qui est devant lui… C’est à presque six longueurs que Tangled (Snitzel) a complété un tiercé australien en devançant le lauréat du Derby néo-zélandais (Gr1) Vin de Dance (Roc de Cambes). Main Stage (Reliable Man) a quelque peu plafonné à la cinquième place.

Le deuxième Gr1 de Pierro. Levendi est le deuxième gagnant de Gr1 issu de la première production de Pierro (Lonhro), qui a donné douze sujets black types, dont trois de 2ans. Le poulain a été acheté 140.000 AUS$ à la Gold Coast Yearling Sale. Sa mère, Lipari (Redoute’s Choice), est une placée de Listed et la deuxième mère, Tully Thunder (Thunder Gulch), a gagné les Oaks australiennes (Gr1). La troisième mère, Fleur de Chine (Centaine), est lauréate de Gr2.

Les pouliches dominent les Sires Produce. Après les Golden Slipper (Gr1), les pouliches ont aussi dominé les Sires’ Produce Stakes (Gr1), la deuxième épreuve de la triple couronne des 2ans à Sydney. Tout le monde s’attendait au succès de Oohood (I Am Invincible), qui a dû se contenter d’une nouvelle deuxième place à l’issue d’un parcours cauchemardesque. Elle est encore maiden, même si ses gains approchent le million de dollars australiens. C’est en pleine piste que El Dorado Dreaming (Ilovethiscity) a prononcé son effort. La pouliche, qui était à 100/1 chez les books, a ouvert son palmarès directement dans ce Gr1.

Un jumelé de maiden. Benjamin Smith, l’entraîneur d’El Dorado Dreaming, n’a pas caché sa surprise. La pouliche, battue dans des maidens de seconde zone, était montée dans le camion pour tenir compagnie à In Her Time (Time Thief), qui a terminé troisième des TJ Smith Stakes. Le seul déçu dans l’entourage de la gagnante est le jockey Damian Lane qui a abusé de sa cravache avant le poteau des derniers 100m. Il a été sanctionné avec une amende de 5.000 AUS$ et de sept jours de mise à pied. Les Sires’ Produce ont donc produit un jumelé de maiden, ce qui est presque du jamais vu dans un Gr1, mais aussi un jumelé des pouliches. Elles étaient deux au départ… El Dorado Dreaming appartient à la deuxième génération du lauréat de Gr3 Ilovethiscity (Magic Albert) qui n’avait pas encore produit un gagnant black type.

Sir Charles Road, un Myboycharlie avec la Sydney Cup en ligne de mire. Samedi prochain dans la Sydney Cup, Sir Charles Road pourrait devenir le quatrième gagnant de Gr1 de son père Myboycharlie (Danetime). Le 4ans issu de l’étalon du Haras de Mézeray a réussi des débuts gagnants en Australie dans le Chairmans Quality Handicap (Gr2), l’une des belles courses de la première journée de The Championships. Sir Charles Road, qui avait remporté un Gr3 chez lui en Nouvelle-Zélande, s’est montré très dur à la lutte et il a contré l’attaque de Ventura Storm (Zoffany), ancien lauréat de Gr1 en Europe. Il est entraîné par Lance O’Sullivan, douze fois cravache d’or en Nouvelle-Zélande. Dans la Sydney Cup, il doit porter un poids de 50 kg, très favorable, et le passage de 2.600 à 3.200m ne devrait pas le déranger. Sa cote dans le Gr1 a fondu de 30 à 9/1.

SCHWEPPES CHAIRMAN’S QUALITY

Gr2, 3ans et plus, 2.600m, 99.826 £

1er SIR CHARLES ROAD (M4)

Myboycharlie & Giant Mystique

Pr. : Archer Equine Investments Ltd

El. : A. Yelland

Ent. : L. O’Sullivan & A. Scott

2e VENTURA STORM (M5)

Zoffany & Sarawati

Pr. : D. Hayes et al

Él. : L. Kennedy

Ent. : D. Hayes & T. Dabernig

3e PERIBSEN (M5)

Lonhro & Pépinière

Pr. : Finemore Thoroughbreds et al

Él. : Dayton Investments Ltd

Ent. : J. O’Shea

Écarts : TÊTE, 3 ¼, 1.