PRIX DE MARSAN (L) - Lou Buck’s, de plus en plus haut

Courses / 22.04.2018

PRIX DE MARSAN (L) - Lou Buck’s, de plus en plus haut

PRIX DE MARSAN (L)

Lou Buck’s, de plus en plus haut

Lou Buck’s (Buck’s Boum) est resté invaincu en quatre sorties à l’occasion du Prix de Marsan (L). Le poulain qui défend les couleurs de Jacques Détré ne cesse de grimper les marches à chacune de ses sorties. Doté d’un physique pour faire les beaux jours d’Auteuil en steeple, il pourrait déjà les faire sur les balais. En effet, avec ce succès dans cette course principale, il a décroché le droit de participer au Prix Alain du Breil (Gr1, 19/05).

Pavé vidéo

Une accélération tranchante. Lou Buck’s a galopé en troisième position sur une piste rapide qu’il foulait pour la première fois. Entre les deux dernières haies, il a fait mouvement pour venir à hauteur des animateurs dont Caribean Boy (Myboycharlie), lequel avait pris les commandes pour aller sur le dernier obstacle. Lorsque Bertrand Lestrade a sollicité Lou Buck’s sur le plat, il a bien répondu, plaçant une belle accélération pour se défaire de Caribean Boy dans les cent derniers mètres. Clairement, Lou Buck’s a la classe pour aller sur la Course de Haies d’Été des 4ans et même pour la remporter. Son propriétaire, Jacques Détré, réalise une très grande saison avec De Bon Cœur (Vision d’État), Bipolaire (Fragrant Mix), Polirico (Cokoriko) et Powder Path (Coastal Path). Il partage la propriété de Lou Buck’s avec François Seigneur, Edward Walsh, Olivier Rauscent et Thierry Cyprès, soit quasiment la même équipe que Bipolaire. Il nous a dit : « Nous sommes très contents. Il a réalisé une bonne valeur. C’est un poulain qui avait du retard et nous lui avons laissé du temps pour venir physiquement. Guillaume [Macaire, entraîneur de Lou Buck’s, ndlr] va décider pour la suite de son programme, s’il va ou non sur le Gr1. Nous allons voir jusqu’où il peut aller. »

Caribean Boy a conclu deuxième, réalisant la meilleure sortie de sa carrière, devant Lake’s Maker (Saddler Maker), qui a tracé un beau dernier kilomètre après avoir été détendu en position d’attente. Rapproché avec du gaz dans le tournant final, Mozo Guapo (Roderic O’Connor) a fini quatrième précédant El Atillo (Anzillero). Quant à El Martel (Martaline), il en a fait beaucoup devant, finissant sixième. Hot Motive (Motivator) a été arrêté devant l’avant-dernière haie.

Le neveu de Juntico. Élevé par Thierry Cyprès, Lou Buck’s est un fils de Buck’s Boum, étalon au haras d’Enki, et de Loucessita (Pistolet Bleu), gagnante en débutant à Pau, lauréate de six de ses quinze courses en obstacle et deuxième du Grand Steeple-Chase de Lyon (L). C’est le frère de trois lauréats : Lou du Pont (Saint des Saints), Poliblue (Poliglote) et Tenacious (Trempolino). Deuxième mère de Lou Buck’s, Junta (Cariellor) a débuté victorieusement à Pau également. Elle a produit Juntico (Robin des Champs), vainqueur du Prix Juigné (Gr3), Azulejo (Pistolet Bleu), gagnant du Grand Steeple de Lyon et du Prix Richard et Robert Hennessy (L), et Jarro (Pistolet Bleu), troisième du Prix d’Indy (Gr3). C’est la souche de Latran (Pistolet Bleu) et Free World (Lost World), deux chevaux de Groupe.

Green Dancer

Cadoudal

Come to Sea

Buck’s Boum

Le Glorieux

Buck’s

Buckleby

LOU BUCK’S (H4)

Top Ville

Pistolet Bleu

Pampa Bella

Loucessita

Cariellor

Junta

Just Abroad