Cinq raisons de passer votre dimanche à Auteuil

Courses / 21.04.2018

Cinq raisons de passer votre dimanche à Auteuil

Cinq raisons de passer votre dimanche à Auteuil

Peut-être aviez-vous une bonne excuse pour ne pas assister aux débuts de la fille de Frankel et de Zarkava jeudi. Peut-être que même la présence de Bold Eagle ne suffit pas à vous faire assister à une réunion de trot. Mais dimanche, aucune excuse ne sera acceptée : c’est à Auteuil que vous devrez être. Voici pourquoi.

1. Pour briller dans vos dîners en ville

On a tous un aîné qui aime nous rappeler : « Ribot (ou Sea Bird, ou Zarkava, ou Katko, c’est selon !), moi, je l’ai vu en vrai ! » Si vous souhaitez vous aussi briller dans les dîners en ville d’ici quelques années — quand les courses seront devenues hype —, c’est à Auteuil qu’il faut être dimanche. En effet, vous aurez l’occasion de voir De Bon Cœur en chair et en os. Et vous pourrez même ajouter que vous étiez présent le jour où elle a dépassé pour la première fois les 4.000m, et qu’elle a tout de même pulvérisé l’opposition (on a le droit d’extrapoler un peu !). Avouons-le, selon nous, cette première raison est largement suffisante !

2. Pour ne pas rater une élection présidentielle

La France aussi a son Grand National, et il se court dimanche, sous le nom du Prix du Président de la République. Le Président, c’est une belle histoire garantie à chaque édition, grâce à cette formule de handicap qui donne sa chance à tous. D’Osso Bello, acquis récemment à réclamer, à Kelthomas, lauréat de cette course il y a deux ans, en passant par Borice qui aurait le droit de courir le Grand Steeple : il y en a pour tous les goûts !

3. Pour découvrir la nouvelle star

Il y a toujours beaucoup d’émotion à l’issue du Prix Roger Duchêne - Grand Prix des Jeunes Jockeys. D’abord parce que personne n’a oublié ce top jockey, disparu au champ d’honneur. Ensuite parce qu’il révèle un nouveau talent dans les rangs des jockeys. Cette année, deux des jeunes en lice figurent actuellement dans le top dix des jockeys d’obstacle. Il s’agit de Pierre Dubourg et Thomas Henderson, titulaires de quatorze succès chacun.

4. Pour découvrir la nouvelle star (bis)

Côté chevaux, c’est dans le Prix de Marsan (L) que vous pourrez voir à l’œuvre ceux qui feront l’actualité à Auteuil dans quelques mois… À l’affiche : l’invaincu Lou Buck’s (Bucks’ Boum), et l’AQPS El Martel (Martaline), si impressionnant lors de ses débuts à Auteuil le 10 mars. Dans le rôle d’arbitre, Hot Motive (Motivator) qui n’a pas fait de détail lors de ses débuts dans la butte Mortemart.

5. Pour faire des émules

Si vous lisez notre journal, c’est que les courses ont déjà conquis votre cœur. Vous êtes donc la personne ad hoc pour faire aimer les courses. Dimanche, vous avez tous les ingrédients en main pour que la mayonnaise prenne : les champions, le soleil, les animations (Dimanches au Galop oblige). Et si vous habitez loin de Paris, figurez-vous en plus que les trains circulent ! L’alignement des planètes, on vous dit…