Qu’attend-on ?

Courses - Institution / Ventes / 26.04.2018

Qu’attend-on ?

Par Adeline Gombaud

Le communiqué est tombé mercredi, vers 18 h. France Galop y annonçait le transfert des courses prévues corde à droite le 5 mai à Maisons-Laffitte sur les parcours corde à gauche. Cette décision (rapide) a été prise à l’issue de la réunion de ce mercredi sur l’hippodrome mansonnien, ponctuée de glissades dans le tournant corde à droite (voir Thierry Thulliez dans le Prix Bango, Stéphane Pasquier dans la septième épreuve, marquée par ailleurs par l’accident fatal de Grand Daddy, suite à une fracture de l’antérieur gauche, non imputable au tournant). Les deux dernières courses se sont même disputées en ligne droite, suite aux alertes des jockeys.

C’est la dernière phrase du communiqué qui est la plus intéressante : « Pour les réunions suivantes, les équipes de piste du centre de Maisons-Laffitte étudient les moyens à mettre en œuvre pour rétablir l'utilisation du tournant corde à droite. »

Pourquoi tenir à tout prix à utiliser Maisons-Laffitte corde à droite ? Les incidents que l’on a connus mercredi sont loin d’être les premiers dans cette configuration de l’hippodrome. Ne peut-on pas se dire une fois pour toute que Maisons-Laffitte, c’est corde à gauche ou en ligne droite, point final ? Faut-il attendre qu’un jockey perde la vie dans ce tournant pour admettre l’évidence ?