VINTAGE CROP STAKES (GR3) - Order of St George, le stayer vintage

Courses - International / 22.04.2018

VINTAGE CROP STAKES (GR3) - Order of St George, le stayer vintage

VINTAGE CROP STAKES (GR3)

Order of St George, le stayer vintage

Les Vintage Crop Stakes (Gr3) faisaient figure d’un penalty avec gardien de but attaché au poteau. Order of St George (Galileo) ne l’a pas raté et il s’est imposé de cinq longueurs et demie sur Lord Yeats (Yeats). Il rendait cinq livres à son adversaire, alors que la différence de rating entre les deux chevaux est de dix-sept livres. Ryan Moore a demandé à Order of St George d’accélérer à 400m du poteau et il a eu une bonne réponse. Order of St George a signé ainsi son huitième succès de Groupe dans une course que l’année dernière, il n’avait pas réussi à gagner. Aidan O’Brien a déjà un programme dans sa tête : « Il va courir à Leopardstown à la fin de mai et après il sera prêt pour l’Ascot Gold Cup. »

Mary Tudor, une Godolphin pour les Irish 1.000 Guinées. Willie McCreery a trouvé une façon peu banale pour faire gagner sa première course à Mary Tudor (Dawn Approach) qui, l’année dernière, s’était placée dans les Debutante Stakes (Gr2). Il a présenté la pouliche de Godolphin dans les Salsabil Stakes (L) pour sa rentrée et il a eu raison. Mary Tudor s’est débarrassée de ses rivales avec un facile succès. À deux longueurs et demie, Hazel Bay (Iffraaj) a pris la deuxième place sur Princess Yaiza (Casamento). Aidan O’Brien avait trois pouliches et la meilleure, Sizzling (Galileo), a terminé quatrième.

Une fille d’Antiquities. L’entraîneur de la gagnante a dit : « Elle avait déjà montré son talent à 2ans, mais je ne voulais pas la courir sur les terrains défoncés. Mary Tudor ira directement sur les 1.000 Guinées irlandais et je pense qu’elle pourra tenir aussi 2.400m. » Mary Tudor est la troisième gagnante black type issue de la première saison de Dawn Approach (New Approach). Sa mère, Antiquities (Kaldounevess), s’était classée deuxième dans le Prix Pénélope (Gr3) sous la férule d’André Fabre.