Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

BRIGADIER GERARD STAKES (GR3) - Poet’s Word, à l’heure de l’apéro

Courses - International / 25.05.2018

BRIGADIER GERARD STAKES (GR3) - Poet’s Word, à l’heure de l’apéro

BRIGADIER GERARD STAKES (GR3)

Poet’s Word, à l’heure de l’apéro

La réunion en semi-nocturne du dernier jeudi de mai à Sandown, c’est depuis toujours une fenêtre ouverte sur Royal Ascot, avec quatre courses black types. Les Brigadier Gerard Stakes (Gr3), sur 2.000m, sont désormais une chasse gardée de Sir Michael Stoute qui n’a pas pris la peine de se rendre sur l’hippodrome pour assister au succès de Poet’s Word (Poet’s Voice). Le représentant de Saeed Suhail, deux fois deuxième de Gr1, était déclassé et il a donné à l’entraîneur un neuvième succès dans la course. Le terrain officiellement bon, mais assoupli par la pluie, ne permettait pas de démonstrations et Poet’s Voice a fait son travail, sans bavure, pour s’imposer de deux grandes longueurs sur l’animateur Laraaib (Pivotal). Poet’s Voice a deux options pour Royal Ascot : les Prince of Wales’ Stakes (Gr1) sur 2.000m, ou les Hardwicke Stakes (Gr2), sur 2.400m. La décision reviendra à Sir Michael Stoute, mais les bookmakers offrent d’ores et déjà le 5ans à 7/1 dans le Gr1.

Magic Circle, le stayer surprise. En principe, Royal Ascot n’était pas au programme de Magic Circle (Makfi). Il avait déjà fait énormément plaisir à son propriétaire Marwan Koukash en remportant, treize jours avant, la Chester Cup, un handicap très compétitif sur 3.700m. Il s’imposait par six longueurs. Magic Circle a gravi deux marches dans les Henry II Stakes (Gr3), sur 3.200m. Il a perdu en route ses rivaux et il s’est imposé à nouveau de six longueurs, devançant le très régulier Red Verdon (Lemon Drop Kid).

Magic Circle n’est pas engagé dans la Gold Cup (Gr1) : en principe, son objectif était la Melbourne Cup (Gr1). Mais, malgré le dress code très strict de Royal Ascot que n’apprécie pas trop son bouillant propriétaire, il est difficile de renoncer à une supplémentation, vu l’impression laissée par le cheval. De plus, Magic Circle avait gagné à Chester en rating 101, avait ensuite pris huit livres de plus par le handicapeur… et il sera encore remonté pour son premier succès de Groupe ce jeudi soir.

Without Parole, malgré tout. John Gosden serait resté confortablement assis dans son fauteuil, mais il ne pouvait pas jouer les absents, alors que l’américain John Gunther avait fait le voyage de New York pour assister au test pour les St James’s Palace Stakes (Gr1) de l’invaincu Without Parole (Frankel). Le poulain, contraint à faire l’impasse sur les Guinées suite à un problème à un pied, était le grand favori des Heron Stakes (L). Il a gagné laborieusement, mais il a gagné, en donnant une belle réplique aux attaques de Gabr (Intello). John Gosden a dit : « Il a perdu pas mal de travail et il n’a eu que des galops après son problème. Le terrain était contre lui, mais j’ai décidé de le courir quand même : il avait besoin d’un parcours avant Royal Ascot. » Le poulain vaut mieux que ce qu’il a montré ce jeudi dans des circonstances défavorables et il est à 5/1 dans le Gr1 pour les milers de 3ans.

Vintage Brut, le poulain National. Les National Stakes (L), sur 1.000m, sont un tremplin pour les 2ans. Vintage Brut (Dick Turpin) a confirmé un facile succès lors de ses débuts et il a gagné son ticket pour les Norfolf Stakes (Gr2). Le pensionnaire de Tim Easterby n’est pas un crack, mais il connaît déjà tous les secrets de son métier et il a une belle campagne devant lui cette année. Il peut aussi être mis en vente lors de la vente boutique de Goffs, à la veille de Royal Ascot. Il est le premier gagnant black type de son père Dick Turpin (Arakan).