On a trouvé les nouveaux Wings of Eagles et Enable !

Courses - International - Élevage / 10.05.2018

On a trouvé les nouveaux Wings of Eagles et Enable !

On a trouvé les nouveaux Wings of Eagles (Pour Moi) et Enable (Natahaniel)… et ils sont français ! Ce mercredi à Chester, dans le plus anglais des meetings, sur une piste difficile et pleine de charme, l’élevage français a signé un doublé dans le Chester Vase (Gr3) et les Cheshire Oaks (L), les deux préparatoires qui ont mis sur orbite l’année dernière les futur lauréats d’Epsom.

Il fallait être un peu voyou pour se sortir de la bagarre comme l’a fait Young Rascal (Intello), encerclé par les Ballydoyle Boys. Il fallait aussi un coup de baguette magique pour transformer une pouliche encore maiden comme Magic Wand (Galileo) en une prétendante aux Oaks.

Les deux, même avec des noms anglais, sont bien français. Le poulain (acheté 215.000 € chez Arqana) est un produit de l’élevage Fabre, la pouliche élevée par l’écurie des Monceaux et Skymarc a été le quatrième yearling millionnaire issu de Prudenzia (Dansili) et avait affiché le top price (1,4 million) à la même vente.

Comparer Young Rascal et Magic Wand à Wings of Eagles et Enable peut vous sembler un peu fou, mais ça ne l’est pas tant que ça. Le poulain en était à sa troisième sortie et il a gagné, alors que le Derby winner 2017 avait terminé deuxième. Sa performance n’est pas facile à juger, mais avec un peu d’optimisme, il peut avoir affiché un rating de 111. Wings of Eagles avait été crédité de 109 l’année dernière dans le Chester Vase. Magic Wand a devancé une autre 3ans de Ballydoyle maiden, Forever Together (Galileo), mais la troisième, Princess Yaiza (Casamento), offre une référence solide et un rating de 98. Pour son succès de trois longueurs et demie, Magic Wand doit hériter d’un rating de 105. Enable avait gagné les Cheshire Oaks d’une longueur trois quarts avec 107 de rating.