DANTE STAKES (GR2) - Epsom ou Chantilly ?

Courses - International / 17.05.2018

DANTE STAKES (GR2) - Epsom ou Chantilly ?

YORK (GB), JEUDI

Epsom ou Chantilly ? Le Derby ou le Qipco Prix du Jockey Club ? Roaring Lion (Kitten’s Joy) a dominé d’une classe les Dante Stakes (Gr2), ce jeudi à York, en proposant ces deux options à son entourage. La course était terminée quand Oisin Murphy a déboîté Roaring Lion à 400m du poteau. Le poulain a placé une très bonne pointe de vitesse et a perdu en route Mildenberger (Teofilo), qui a défendu sa deuxième place à plus de quatre longueurs, alors que l’outsider Zabriskie (Frankel) a gagné des rangs pour finir.

Tiendra-t-il les 2.400m ? John Gosden n’a pas répondu directement à la question Epsom ou Chantilly. Il a expliqué : « Le succès de Roaring Lion démontre que Saxon Warrior (Deep Impact), qui nous a battus dans le Racing Post Trophy (Gr1) et dans les 2.000 Guinées, et mon poulain sont les meilleurs 3ans d’Europe. Les 2.000 Guinées sont le meilleur trial pour le Derby et les Dante viennent ensuite. Dans les prochains jours, nous prendrons une décision et c’est toujours bon de se trouver face à la question Epsom ou Chantilly ! » Roaring Lion a terminé avec des ressources mais il reste un petit doute sur sa tenue. Les 2.100m de Chantilly sont certainement dans ses cordes alors que les 2.400m d’Epsom peuvent devenir le bout du monde.

Un playboy un peu plus sage. L’entraîneur a ajouté : « Les performances parlent pour Saxon Warrior, je ne crois pas trop à la forme de la Poule d’Essai des Poulains. Dans le Racing Post Trophy, j’ai pensé que Roaring Lion avait course gagnée, mais Saxon Warrior nous a battus. Le problème de Roaring Lion, c’est son mental, il se prend un peu pour un playboy, il n’est pas toujours concentré sur son boulot, mais maintenant ça va mieux. Il a progressé et je m’attendais à un succès. »

En attendant la décision de John Gosden et de Qatar Racing, qui sponsorise le Prix du Jockey Club, Roaring Lion est tombé de 20 à 8/1 dans l’ante-post betting du Derby.    

Une souche américaine de vitesse. Roaring Lion a été acheté 160.000 $ par David Redvers à la Keeneland September Sale. Il appartient à la neuvième génération de son père, Kitten’s Joy (El Prado), tête de liste parmi les étalons de gazon aux États-Unis depuis 2013 et une fois champion sire. Il a donné trente-neuf gagnants de Groupe, dont onze se sont imposé au niveau Gr1. Le poulain est le premier produit de Vionnet (Street Sense), qui a remporté trois succès et a décroché la troisième place dans les Rodeo Drive Stakes (Gr1). Elle vient d’une souche de vitesse.

La deuxième mère, Cambiocorsa (Avenue of Flags), a gagné deux fois au niveau Gr3 sur le parcours en gazon (et en descente) des 1.300m à Santa Anita et a produit quatre lauréats black types. Cambiocorsa est une propre sœur de California Flag, grand spécialiste des 1.300m de Santa Anita qui a gagné la première édition du Breeders’ Cup Turf Sprint.

Vionnet a un 2ans par Medaglia d’Oro (El Prado), acheté 550.000 $ par Spendthrift Farm, en août, à Saratoga.