Disparition de madame Pierre Nicolle

Courses / 16.05.2018

Disparition de madame Pierre Nicolle

Nous avons appris la disparition, à l’âge de 86 ans, de madame Pierre Nicolle, la mère de François Nicolle. Propriétaire depuis de nombreuses années, elle fut le premier soutien de son fils lors de ses débuts. En effet, François Nicolle était au départ l’entraîneur particulier de sa mère, sur l’exploitation familiale. En 1997, la victoire d’Enzo Conti (Altayan) à Auteuil fut décisive dans la carrière d’entraîneur de son fils.  Sa casaque était très régulièrement mise à l’honneur (70 victoires depuis 2010), comme dimanche dernier avec Datcha des Mottes (Maresca Sorrento) à Royan, un hippodrome où elle se rendait régulièrement. Parmi ses représentants les plus connus, on peut citer Kaldou Euanas (Kaldou Star), placé de Listed à Auteuil, ou Ninive (Sinndar), qui est monté à trois reprises sur le podium à ce niveau. Elle était aussi la propriétaire de la mascotte de l’écurie Nicolle, Paulin de Sourniac (Zeffir). Ce dernier a gagné dix-sept courses, dont deux fois le Steeple-Chase National des Anglos-Arabes et sept épreuves à Pompadour, dans les trois spécialités de l’obstacle. Il était d’ailleurs très difficile à battre sur l’exigeant parcours de cross country corrézien.

De nombreux bons chevaux ont débuté sous ses couleurs. C’est le cas de Srelighonn (Martaline), gagnant des Prix Ferdinand Dufaure (Gr1) et Troytown (Gr3), Utopia Dream (Princeton), lauréat du Prix Journaliste (L), ou Fiasco du Pecos (Anzillero), placé de Listed. La rédaction de Jour de Galop présente ses sincères condoléances à sa famille et à ses proches.