GRAND STEEPLE J-1 - Guillaume Macaire passe en revue ses troupes - Par Christopher Galmiche

Courses / 18.05.2018

GRAND STEEPLE J-1 - Guillaume Macaire passe en revue ses troupes - Par Christopher Galmiche

GRAND STEEPLE J-1

Guillaume Macaire passe en revue ses troupes

Par Christopher Galmiche

Dimanche à Auteuil, Guillaume Macaire a l’occasion d’accrocher une sixième victoire dans le Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1), après les succès d’Arénice (Brezzo), Bel la Vie (Lavirco), Storm of Saintly (Saint des Saints) et So French (Poliglote), par deux fois. Il rejoindrait ainsi Bernard Sécly, entraîneur recordman des victoires dans le Grand Steeple. Mais l’entraîneur royannais aura de nombreuses autres bonnes cartouches tout au long de ce grand week-end de l’obstacle. Il nous en a parlé jeudi soir.

So French, l’invité surprise. À tout seigneur, tout honneur : So French va remettre son titre en jeu dans le Grand Steeple. Le représentant de Magalen Bryant sera bien en lice pour un triplé historique, après une période d’incertitude. Il sera associé à Bertrand Lestrade qui va le découvrir en compétition. « So French est prêt pour courir. Cela s’était mal passé, car il avait failli tomber dans le Prix Troytown (Gr3). Puis il est retombé à la maison. Tout est rentré dans l’ordre depuis. Il y a quinze jours, je ne pensais pas le courir, mais le cheval est revenu à niveau entre-temps. Il est à son poids de forme. C’est quand même un cheval qui a de l’expérience. Je voulais courir le Prix des Drags (Gr2, 9/06). Mais la course est dans trois semaines. Que faire pendant tout ce temps alors qu’il est prêt maintenant ? »

La jeune garde à l’affût avec Edward d’Argent et On the Go. Edward d’Argent (Martaline) et On the Go (Kamsin) se tiennent de près comme l’ont prouvé les arrivées des Prix Maurice Gillois (Gr1) et Ingré (Gr3). Dans le Grand Steeple des 4ans, On the Go avait battu Edward d’Argent, mais dans l’Ingré, l’ordre s’est inversé. Entre les deux chevaux, tout sera une question de parcours. « On peut dire qu’Edward d’Argent est le prototype du cheval de Grand Steeple. C’est celui qui arrive avec le meilleur tremplin. Il a eu un gros abcès en début d’année et je n’ai pas pu faire sa rentrée comme je voulais. Nous avons décalé son planning d’un mois et demi. Mais finalement, ce n’est pas plus mal. Il a très bien gagné ses deux courses. On the Go a été dans le même cas qu’Edward d’Argent, car nous avons pataugé dans la gadoue en début de saison. L’hiver n’a pas rendu les choses simples. J’ai perdu beaucoup de temps et c’est pour cela que nous avons été obligés d’aller à Strasbourg avec On the Go. Nous n’avions pas d’autre course pour le rentrer. C’était à quinze jours du Prix Ingré... La distance entre les deux chevaux n’est pas énorme. Je pense qu’Edward d’Argent était plus dans sa robe de mariée qu’On the Go la dernière fois, car ce dernier avait fait le voyage à Strasbourg et courait à quinze jours. Nous allons rebattre les cartes et après, ce sera une question de parcours. » Vainqueur du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1) 2016, Punch Nantais (Puit d’Or) va tenter de troubler l’ordre établi. « Punch Nantais ne devrait pas être dérangé par la distance. Il est inférieur à mes trois autres protégés, mais il n’a pas beaucoup de courses à courir. Il n’a rien à perdre»

Whetstone, un statut à défendre. Invaincue en steeple, Whetstone (Saint des Saints) a clairement montré qu’elle était au-dessus de ses contemporains. Elle a eu un petit abcès il y a une dizaine de jours, ce qui a fait perdre un peu du temps à son entourage, mais elle s’en est bien remise. Dans le Prix Ferdinand Dufaure (Gr1), elle sera accompagnée par ses deux camarades d’entraînement Moosetache (Enrique) et Kapkiline (Kapgarde) qui montent de catégorie. « Whetstone est bien. Moosetache et Kapkiline sont deux bonnes juments. Les allocations sont bonnes à prendre lorsque nous n’avons pas beaucoup d’options dans le programme. Derrière Whetstone, c’est quand même assez ouvert. Kapkiline va sûrement être mieux à Auteuil et sur plus long. La dernière fois à Compiègne, elle m’a semblé un peu prise de vitesse. Moosetache est certainement une bonne pouliche. Son chrono à Compiègne est très bon. C’est d’ailleurs ce qui m’a aiguillé vers le Prix Ferdinand Dufaure pour elle. »

Trois atouts de taille pour le Alain du Breil. Tenant du titre avec Prince Ali (Kapgarde), Guillaume Macaire tentera de conserver son titre dans le Prix Alain du Breil (Gr1). Il présentera Tunis (Estejo), Master Dino (Doctor Dino) et Lou Buck’s (Buck’s Boum), invaincu et nouveau venu à ce niveau. « Tunis et Master Dino sont bien. Tunis a l’air plus efficace désormais. C’est logique de courir Lou Buck’s dans le Prix Alain du Breil. Les lignes sont plutôt bonnes. Il a battu Étourneau (Youmzain) qui a gagné depuis et mon pensionnaire Aurélio (Kamsin) qui s’est imposé aussi, mais en steeple. Étourneau a devancé ma protégée Cicalina (Santiago) qui a remporté depuis le Prix Durtain (L). Ce sont de bonnes lignes. Lou Buck’s est capable de suivre tous les trains. Il a une carte à jouer»

Fiumicino et Adjali chez les 3ans. Première Listed pour les poulains de 3ans, hors Wild Monarch, le Prix Stanley (L) nous permettra de revoir Fiumicino (Sageburg), justement vainqueur de la Listed pour débutants, et Adjali (Kamsin), plaisant gagnant à Compiègne. « Fiumicino est bien. Si nous voulons être opérationnels cet automne, il faut qu’il guerroie un peu. Il a le droit de progresser. Quant à Adjali, lors de sa première sortie, il s’est retrouvé devant un peu tôt. C’est un cheval qui peut changer de vitesse»