Jacques Ricou : « ParisLongchamp, notre nouveau bijou »

Courses / 01.05.2018

Jacques Ricou : « ParisLongchamp, notre nouveau bijou »

L’année 2017 a été marquée par des exploits sportifs et des records. Le 69e Gala des courses, qui aura lieu le samedi 26 mai sur l’hippodrome de ParisLongchamp, permettra de célébrer les champions des courses dans le temple du galop, tout en récoltant des fonds pour les jockeys accidentés. Jacques Ricou, qui termine son mandat de président de l’Association des jockeys, nous dévoile certains aspects de cette soirée.

Jour de Galop. – Après avoir été organisé pendant trois ans au sein des Grandes Écuries de Chantilly, le Gala des courses aura lieu à ParisLongchamp…

Jacques Ricou. – Nous avions un contrat pendant trois ans avec le domaine de Chantilly. Or nous souhaitons que cette soirée reste dynamique, c’est pourquoi nous avons changé de lieu cette année. Mais surtout nous avons la chance d’avoir un tout nouvel hippodrome ! S’il y a bien un lieu où la famille des courses doit se réunir, c’est à ParisLongchamp, notre nouveau bijou.

À quoi pouvons-nous nous attendre pour cette édition 2018 ?

C’est le quatrième Gala que nous organisons, mais cette année nous allons devoir nous approprier un nouvel endroit, ce qui sera sûrement notre plus grand défi. Au-delà de cela, il s’agira du même schéma que les années précédentes : un dîner assis, la remise des récompenses et une soirée animée par un orchestre. L’idée est de proposer une soirée qui plaise au plus grand nombre de personnes. Nous essayons d’avoir quelques invités sportifs différents pour partager cette soirée avec nous, mais je ne peux vous donner leurs noms pour le moment. Il faut garder quelques surprises et rester originaux dans nos choix.

Nous avons aussi eu la chance en 2017 de voir en France des champions hors du commun. Autant sur le plan humain qu’équin. Notre soirée doit être digne de ce qu’ont accompli tous ces champions. Ils nous font vibrer toute l’année, ils font notre fierté, et ils méritent que nous les célébrions comme il se doit. Sans eux, nous ne ferions pas le métier que nous faisons aujourd’hui.

Le Gala des courses, c’est aussi montrer sa solidarité envers les jockeys accidentés. Qu’est-il prévu dans ce sens-là ?

En effet, il ne faut pas oublier la dimension caritative de cette soirée, et de notre association plus largement. Notre traditionnelle vente aux enchères sera organisée pour venir en aide aux jockeys blessés et à leurs familles. Nous mettons en avant les récipiendaires, mais n’oublions pas ceux qui traversent des périodes difficiles. J’espère que la famille des courses répondra présent, surtout maintenant que le gala se déroule à Paris. Le lieu va peut-être plus inciter les gens à venir. C’est une soirée ouverte à tout le monde et pas uniquement aux socioprofessionnels des courses. Le succès d’une telle soirée, c’est d’abord que le plus grand nombre y participe.