Le mot de la fin - Miesque

Courses / 28.05.2018

Le mot de la fin - Miesque

En l’espace d’une semaine, la championne Miesque (Nureyev) est de retour sur le devant de la scène… Mais l’a-t-elle vraiment quittée ? Ce dimanche 27 mai, au Curragh, Alpha Centauri (Mastercraftsman) a remporté les 1.000 Guinées d’Irlande (Gr1). Sa troisième mère ? Miesque ! Ce dimanche 3 juin, la championne sera présente au niveau Gr1 grâce à ses descendants Study of Man ** (Deep Impact), candidat au Qipco Prix du Jockey Club (Gr1) à Chantilly, et Real Steel (Deep Impact), qui sera en piste à Tokyo pour le Yasuda Kinen (Gr1), l’épreuve majeure au printemps pour les meilleurs milers japonais. Miesque est la deuxième mère de Study of Man et la troisième mère de Real Steel. Ces deux chevaux ont en commun, outre leur aïeule, d’être des fils de Deep Impact avec des mères par Storm Cat. Croisement magique…

Ces deux lointains cousins vont tenter de rendre hommage à leur aïeule, à sept heures de décalage horaire et près de 10.000 km de distance. Miesque, c’est un palmarès exceptionnel en piste, riche de dix Grs1. Miesque, c’est aussi une championne au haras : elle est à l’origine de pas moins de 35 black types qui ont mis le monde à leur pied : France, Angleterre, Irlande, États-Unis, Japon... Elle nous a quittés en 2011, à 27ans. Sa famille est plus vivante que jamais, sa légende aussi.