PRIX CLÉOPÂTRE (GR3) - Castellar entre dans la course au Diane

Courses / 21.05.2018

PRIX CLÉOPÂTRE (GR3) - Castellar entre dans la course au Diane

SAINT-CLOUD, LUNDI

Castellar (American Post) a intégré la course au Prix de Diane Longines (Gr1) en s’imposant dans le Prix Cléopâtre (Gr3). D’abord en troisième ou quatrième position sur une deuxième ligne, puis rapprochée en deuxième position, à l’extérieur de l’animatrice, Princesschope (Panis), la représentante de la Sarl Darpat France a ensuite été dure jusqu’au bout. Elle a passé le poteau d’arrivée avec une courte encolure d’avance sur Luminate (Lawman), qui a été rétrogradée de la deuxième à la cinquième place. Amazing Lips (Camelot), vue dans le sillage de l’animatrice, a passé le poteau à la troisième place, trois quarts de longueur derrière, avant d’hériter sur tapis vert de la deuxième place. Beagling (Wootton Bassett) gagne elle aussi un rang – et son black type – après la rétrogradation de Luminate.

Un rallongement payant. Castellar est entraînée par Carlos Laffon-Parias. Gagnante de son maiden à Fontainebleau au mois de mars, elle restait sur une deuxième place sur les 1.600m du Prix du Louvre (Classe 1). Son entraîneur nous a dit : « J'étais très déçu en dernier lieu car je n'envisageais pas la défaite. Mais cela nous a finalement appris qu'il fallait la rallonger. Cela a été une bonne chose car elle aurait pu courir la Poule si elle avait gagné. Or ce n'était pas exactement ce qu'il fallait. Olivier Peslier n'avait pas été dur avec elle. Nous avons donc pris l'option de changer notre fusil d'épaule et de la rallonger. C'est la raison pour laquelle nous avons couru aujourd’hui. Je ne change pas de jockey. Je suis fidèle aux "vieux". » Carlos Laffon-Parias a confirmé que le Prix de Diane Longines (Gr1) était désormais envisagé pour Castellar.

Cette pouliche est une sœur de Recoletos (Whipper), qui avait conclu troisième du Qipco Prix du Jockey Club (Gr1) l’an dernier. Là où sa sœur est finalement rallongée, Recoletos a quant à lui été raccourci cette année. Il sera au départ du Churchill Coolmore Prix d’Ispahan (Gr1), ce dimanche à ParisLongchamp, son entraîneur nous disant que le cheval était très bien.

Bon comportement d’Amazing Lips. Trois courses, trois deuxièmes places ! Amazing Lips est ultra-régulière mais il lui faudra encore attendre un peu avant de décrocher sa victoire. La représentante de Markus Jooste tentait un pari ce lundi, elle qui venait de courir un maiden à ParisLongchamp. Nicolas Clément, son entraîneur, nous a dit : « Elle court très bien. L’autre jour, elle avait été un peu froide. La pouliche a été un peu retardée dans sa progression à mi-ligne droite, mais la gagnante était au-dessus. Nous allons voir comment elle rentre avant de réfléchir au futur. Nous ne disons ni oui ni non au Diane. »

Luminate lutteuse. Comme lors de sa victoire dans le Prix Pénélope (Gr3), Luminate s’est montrée un peu débordée lorsque le sprint s’est lancé. Elle a ensuite trouvé sa cadence et Aurélien Lemaître l’a déboîtée brusquement à mi-ligne droite, gênant fortement Enchanting Skies (Sea the Stars). Luminate a ensuite tracé une jolie fin de course avant d’être sanctionnée après enquête. Freddy Head, son entraîneur, nous a dit : « Elle a eu des petits problèmes dans le parcours et, comme la dernière fois, elle a été un moment prise de vitesse. En principe, elle va aller sur le Diane. Nous y réfléchirons. »

Un cas d’école. Luminate a été rétrogradée à la cinquième place, donc derrière Enchanting Skies, qu’elle a gênée. Ce Prix Cléopâtre est un cas d’école de la nouvelle doctrine sur le constat d’une gêne et le jugement de ses conséquences mis en place par France Galop. La rétrogradation d’un concurrent n’intervient désormais que si le cheval en question empêche un adversaire de le devancer, non plus s’il le prive d’une allocation ou d’une meilleure allocation. Cela a été décidé après une consultation menée par la Fédération internationale des autorités hippiques. Mais France Galop a tenu à faire rajouter un point à cette règle : si la monte du jockey responsable de la gêne est considérée comme dangereuse, le concurrent incriminé peut être rétrogradé ou distancé. Dans le cas de Luminate et de ce Prix Cléopâtre, les commissaires de France Galop ont considéré que le changement de ligne de la pouliche « résultait d’un comportement dangereux de la part d’Aurélien Lemaître, qui s’était sciemment décalé pour améliorer sa position. »

PEDIGREE WEATHERBYS

http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Castellar.pdf

La sœur de Recoletos. Castellar a été élevée, comme son frère Recoletos (Whipper), par Dario Hinojosa. C’est une fille d’American Post et d'Highphar (Highest Honor), qui est aussi la mère de Recoletos. Ce dernier a notamment gagné le Prix Greffulhe (Gr2) et le Prix du Prince d’Orange (Gr3). Il s’est aussi classé troisième du Qipco Prix du Jockey Club et quatrième des Champion Stakes (Grs1) à Ascot.

Leur mère n’a pas couru et elle est issue de Pharatta (Fairy King), qui a gagné le Prix de Sandringham (Gr3, à l’époque) et un Gr2 sur 1.800m à Belmont Park. Pharatta est une demi-sœur de quatre gagnants black types. La troisième mère, Sharata (Darshaan), est une sœur du champion Shahrastani (Nijinsky), qui a gagné le Derby d’Epsom et le Derby d’Irlande (Gr1).

 

 

 

Arctic

 

 

Bering

 

 

 

 

Beaune

 

American Post

 

 

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Wells Fargo

 

 

 

 

Cruising Height

CASTELLAR (F3)

 

 

 

 

 

 

Kenmare

 

 

Highest Honor

 

 

 

 

High River

 

Highphar

 

 

 

 

 

Fairy King

 

 

Pharatta

 

 

 

 

Sharata


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 1'07’’23

De 1.000m à 600m : 27’’08

De 600m à 400m : 12’’46

De 400m à 200m : 12’’38

De 200m à l’arrivée : 12’’55

Temps total : 2’11’’70