PRIX MIROR (L) - Beau Gosse renoue avec la victoire en haies

Courses / 31.05.2018

PRIX MIROR (L) - Beau Gosse renoue avec la victoire en haies

AUTEUIL, MERCREDI

Il n’y a pas eu de course dans le Prix Miror (L). Le grandissime favori, Beau Gosse (Falco), s’est imposé en toute aisance, renouant ainsi avec le succès sur les haies. Il venait de gagner pour ses débuts en steeple et son entourage avait pris la décision de le supplémenter dans cette course principale. Le lot était creux et il trouvait un bon engagement qu’il n’a pas laissé passer.

D’abord en tête, en menant à faible allure, il s’est retrouvé débordé par Promesse d’un Soir (Saddler Maker) et Cesare di Roma (No Risk at All) devant les tribunes. L’allure a été un peu plus régulière ensuite. Beau Gosse a alors glissé en quatrième position, puis il est revenu librement aux commandes au bout de la ligne d’en face. Entre les deux dernières haies, il a creusé l’écart sur ses rivaux et le représentant de Simon Munir et d'Isaac Souede a filé au poteau en roue libre. Il a décroché sa deuxième Listed après sa victoire dans le Prix Robert Lejeune (L), qui était aussi son dernier succès en haies. Son jockey, Bertrand Lestrade, a déclaré : « Il a dominé toute la course. Son récent succès en steeple lui a permis de prendre du moral. Il a prouvé qu’il avait rechargé les batteries. Il va pouvoir alterner les haies et le steeple, ce qui est très bien si un cheval domine sa promotion dans l’une des deux disciplines. » Après sa victoire avec Cicalina (Santiago), Guillaume Macaire a remporté la deuxième Listed de la réunion avec Beau Gosse.

Mozo Guapo termine bon deuxième. Très allant en début de course, comme beaucoup de concurrents, Mozo Guapo (Roderic O’Connor) s’est calmé une fois que l’allure s’est accélérée. Après avoir longuement attendu parmi les derniers, il a fait mouvement à l’entrée de la ligne droite. Il a ensuite bien poursuivi son effort pour se classer deuxième, sans pouvoir inquiéter le vainqueur. Coentraîneur de Mozo Guapo, Carlos Lerner nous a dit : « Au début, la course n’avançait pas et le cheval était contracté. Quand elle s’est décantée, il s’est détendu et a bien sauté, ce qui lui a permis de venir bien finir. Il est battu par meilleur et répète sa dernière bonne performance. Il devrait maintenant partir se reposer au haras du Cadran. » Après 187 jours d’absence, Cesare di Roma a effectué une bonne rentrée, se classant troisième devant Promesse d’un Soir. Lake’s Maker s’est montré brillant en début de course. Il se rapprochait pour lutter pour les places quand il est tombé lourdement à la dernière haie.

Une bonne famille Aga Khan. Élevé par l’Azienda Agricola La Rovere, Beau Gosse est un fils de Falco, étalon au haras du Grand Chesnaie, et de Mazaya (Sadler’s Wells), deuxième de Listed en plat à Ascot. C’est le frère de Munsef (Zafonic), deux fois placé de Gr3 en plat. Deuxième mère de Beau Gosse, Sharaniya (Alleged) a défendu les couleurs de Son Altesse l’Aga Khan, participant même au Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). Elle a gagné deux Grs3 et le Grand Prix d’Évry (Gr2). C’est la famille de Sharaya (Youth), lauréate du Prix Vermeille (Gr1).

 

 

 

Polar Falcon

 

 

Pivotal

 

 

 

 

Fearless Revival

 

Falco

 

 

 

 

 

Unbridled

 

 

Icelips

 

 

 

 

Sea Hill

BEAU GOSSE (H4)

 

 

 

 

 

 

Northern Dancer

 

 

Sadler’s Wells

 

 

 

 

Fairy Bridge

 

Mazaya

 

 

 

 

 

Alleged

 

 

Sharaniya

 

 

 

 

Shanizadeh