QIPCO PRIX DU JOCKEY CLUB J-2 - Charlie Appleby, trois jours pour trois classiques

Courses / 31.05.2018

QIPCO PRIX DU JOCKEY CLUB J-2 - Charlie Appleby, trois jours pour trois classiques

Par Anne-Louise Échevin

Charlie Appleby est à la veille d’un week-end sous haute tension. D’Epsom à Chantilly, l’entraîneur de Godolphin sera sur tous les fronts. Il a des partants dans les trois classiques qui se disputent en cette fin de semaine : dans les Oaks (Gr1) ce vendredi, dans le Derby (Gr1) samedi et dans le Qipco Prix du Jockey Club (Gr1) ce dimanche… Trois chances de décrocher un premier classique européen !

Key Victory, le pari du Jockey Club. Charlie Appleby a longtemps laissé Masar (New Approach) dans le Qipco Prix du Jockey Club. Il l’a finalement retiré au stade des partants probables, étape où il a supplémenté Key Victory (Teofilo). Invaincu en deux sorties, ce poulain est un point d’interrogation dans le classique cantilien. Il a remporté son unique sortie à 2ans sur 1.400m et, pour sa rentrée, il s’est imposé sur les 2.000m des Havana Gold Newmarket Stakes (L). La marge était là, mais il s’est montré très vert, flottant beaucoup. Côté pedigree, Key Victory est un fils de Patroness (Dubawi), qui est une propre sœur de Poet’s Voice (Dubawi), gagnant des Queen Elizabeth II Stakes (Gr1).

Charlie Appleby nous a dit : « Il a été très vert mais c’est assez typique des chevaux peu expérimentés à Newmarket. Le "dip" l’a un peu surpris mais il a très bien fini, accélérant bien jusqu’au poteau. Cela fait un bout de temps que je pense au Prix du Jockey Club pour lui. Sa préparation s’est bien passée. Le terrain pourrait être un point d’interrogation s’il venait à être souple. Il n’a jamais couru sur ce type de surface mais je pense qu’il devrait s’y adapter ; son pedigree l’indique aussi. Il n’a pas été inscrit dans le Prix du Jockey Club au moment des engagements, car nous pensions encore à ce moment-là qu’il était plus un miler, un cheval pour les Guinées. Mais durant le printemps, et avec son évolution, nous nous sommes dit qu’il serait finalement mieux sur 2.000m. Après la Listed, nous avons eu la confirmation que nous pourrions l’aligner dans le Jockey Club. Il est peu expérimenté et il y a 18 partants. Mais il a le 7 dans les boîtes, un bon numéro. Chantilly est une piste plus conventionnelle que Newmarket, donc je ne pense pas que le manque d’expérience sera un problème. Du moins je l’espère. »

Masar défie Ballydoyle dans le Derby. Masar va découvrir les 2.400m dans le Derby d’Epsom (Gr1) ce samedi. Face à lui, on retrouve la coalition Ballydoyle emmenée par Saxon Warrior (Deep Impact), ainsi que Roaring Lion (Kitten’s Joy). Gagnant des Craven Stakes (Gr3), Masar reste sur une troisième place dans les 2.000 Guinées de Newmarket. Il n’a couru qu’une seule fois sur plus long que 1.600m dans le passé, signant son échec le plus cuisant… Mais c’était sur le dirt de Meydan. Cela ne compte donc pas.

Charlie Appleby commente : « Nous avons longtemps laissé Masar dans le Jockey Club pour garder toutes les options ouvertes. Lorsque nous avons été certains que Key Victory serait supplémenté dans le Jockey Club, le Derby est définitivement devenu l’objectif de Masar. Je ne m’inquiète pas de la distance du Derby pour lui, mais il y a un point d’interrogation en ce qui concerne le terrain. Il pourrait être assez pénible à Epsom, cela rajoute de la difficulté. Il a déjà bien fait en terrain souple lorsqu’il s’est classé troisième du Lagardère. Nous espérons que le terrain ne jouera pas contre nous. »

Wild Illusion, la favorite des Oaks. Vendredi, Charlie Appleby selle la favorite des Oaks d’Epsom (Gr1), Wild Illusion (Dubawi). On la connaît bien en France puisqu’elle a remporté le Total Prix Marcel Boussac (Gr1) l’an passé à Chantilly. Wild Illusion s’est classée quatrième des 1.000 Guinées de Newmarket (Gr1) pour sa rentrée et passe donc de 1.600m à 2.400m. Wild Illusion est issue d’une souche allemande, celle de Royal Highness (Monsun), gagnante des Beverly D. Stakes (Gr1) et du Prix de Malleret (Gr2). En l’absence de Magical (Galileo), elle est la pouliche à battre.

Son entraîneur nous a dit : « Elle est lauréate de Gr1 et elle est la seule à avoir gagné à ce niveau de compétition dans les Oaks. Nous ne nous inquiétons pas au sujet du terrain en ce qui la concerne. Je pense qu’elle va tenir les 2.400m. On retrouve dans son pedigree des chevaux capables de gagner sur 2.800m, ou même 3.200m. Elle est la meilleure pouliche de la course, au moins sur ses performances passées, et si elle tient les 2.400m, elle sera dure à battre. »

Rare Rhythm dans le Grand Prix de Chantilly. Rare Rhythm (Dubawi) sera au départ du Grand Prix de Chantilly (Gr2) ce dimanche. Il n’a pas été revu depuis sa troisième place dans la Dubai Gold Cup (Gr2). Il était annoncé comme le grand rival de Vazirabad (Manduro) dans cette épreuve, après un succès très facile dans le Nad Al Sheba Trophy (Gr3). Rare Rhythm a le droit d’avoir passé un cap à 4ans et il faudra que ce soit le cas car le Grand Prix de Chantilly est relevé, avec Cloth of Stars (Sea the Stars), Waldgeist (Galileo) ou encore Tiberian (Tiberius Caesar).

Pour Charlie Appleby, le raccourcissement de la distance devrait permettre au poulain de pleinement s’exprimer : « Je pense qu’il sera mieux sur 2.400m. Il a bien couru à Dubaï dans la Gold Cup sur 3.200m, étant troisième de Vazirabad. Mais je pense que c’était le bout du monde. Il sera mieux sur 2.400m. Il a gagné en terrain souple, donc cela ne devrait pas lui poser de problème. C’est une course compétitive, mais il va bien et a progressé cette année. Il a été très plaisant lorsqu’il a gagné la préparatoire à la Dubai Gold Cup, sur 2.800m, montrant de la vitesse. En revanche ç'a été plus compliqué sur 3.200m. J’espère que le retour sur 2.400m lui plaira. »

Hawkbill défie Cracksman. Hawkbill (Kitten’s Joy) a certainement vu arriver les précipitations avec bonheur. Il n’a pas été revu depuis sa victoire dans la Longines Dubai Sheema Classic (Gr1). Cheval courageux, difficile derrière les stalles, il a son mot à dire dans la Coronation Cup… Mais pour la deuxième place : Cracksman (Frankel) est au-dessus du lot et ne sera pas dérangé par le terrain souple…

Charlie Appleby nous a dit : « Il a conclu troisième d’Highland Reel dans la Coronation Cup l’an passé. Évidemment, cela va être compliqué de battre Cracksman ! Si l’on en croit les ratings, nous avons huit livres à trouver pour le battre ! Mais il coche malgré tout beaucoup de cases pour cette course : il a gagné en terrain souple, il a déjà bien fait sur l’hippodrome, il a gagné au niveau Gr1 sur 2.400m… Lorsque Hawkbill est en tête, il faut sortir le grand jeu pour le devancer. Il est extrêmement dur. Si Cracksman n’est pas à 100 %, nous serons présents pour le pousser dans ses retranchements. »

Un week-end important, un week-end de tension pour Charlie Appleby… Un week-end avec aussi plein d’espoirs. L’entraîneur conclut : « Nous sommes plutôt confiants et nous espérons que tout va bien se passer… Dans quel état d’esprit je serai lundi, cela je ne peux pas encore vous le dire ! »