Jean-Claude Rouget en quête d’un triplé historique

Courses / 30.05.2018

Jean-Claude Rouget en quête d’un triplé historique

Jean-Claude Rouget a remporté les deux dernières éditions du Prix du Jockey Club. Ses deux candidats en 2018 ont effectué ce mardi leur dernier travail sur la piste en gazon de Deauville. Avec Olmedo, celui qui est à présent à cheval entre Pau et la côte Normande va tenter de décrocher une troisième victoire successive… ce que personne n’a réalisé depuis plus d’un siècle.

Nous avons consulté le palmarès du Prix du Jockey Club jusqu’en 1900. Depuis cette date, aucun entraîneur n’a réussi à remporter le Derby français trois années de suite. C’est l’exploit que va tenter Jean-Claude Rouget. Après le travail d’Olmedo ** (Declaration of War) et de Pharrell (Manduro), il a déclaré au micro d’Equidia : « Dans la Poule, Olmedo a couru exactement comme je le pressentais. C’est un cheval qui répond toujours présent, car même s’il a été battu plusieurs fois, il a quand même toujours très bien couru, avec quelques petites excuses l’année dernière. Le galop de ce matin était facile, avec des chevaux qui avancent. C’était un galop sur la main. On garde l’influx pour dimanche. Il avait bonne action. Pour moi, les galops n’ont pas beaucoup d’importance. Sauf quand ils sont vraiment mauvais, car cela veut dire qu’il y a un problème. On ne les bouscule jamais trop le matin… Olmedo connaît le parcours puisqu’il a couru le Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1) l’année dernière. Pour l’instant il n’y a pas d’obstacle. Mais il faut que ça se passe bien dans le parcours. » Bruno Barbereau, qui collabore avec Gérard Augustin-Normand, le copropriétaire d’Olmedo, nous a expliqué : « Le dernier galop d'Olmedo s'est bien passé. Il n'a pas eu un travail trop dur car nous sommes à cinq jours de la course. Il a travaillé sur la distance de 1.600m sur le gazon. Il est bien. »

Le dernier travail d’Olmedo à Deauville : https://www.facebook.com/DeauvilleHorseracing/videos/1729600937088122/

Dans les traces de Brametot. Vainqueur de l’Emirates Poule d’Essai des Poulains (Gr1), Olmedo va tenter d’apporter à son entraîneur, Jean-Claude Rouget, un deuxième doublé Prix du Jockey Club & Poule d’Essai des Poulains, après Brametot (Rajsaman) en 2017. Cette passe de deux est difficile à réaliser et seulement trois chevaux l’ont réussie depuis le raccourcissement de la distance du Derby français : Shamardal (Giant’s Causeway) en 2005, son fils Lope de Vega en 2010, et enfin Brametot en 2017. Même si la réalisation d’un tel doublé est ardue, d’autres raisons permettent d'expliquer le petit nombre de lauréats de la Poule d’Essai capables de confirmer dans le Jockey Club. Une part importante reste en effet sur le mile, avec des échéances comme les St James’s Palace Stakes (Gr1)…

Pharrell pour une place. Jean-Claude Rouget a déjà gagné le Prix du Jockey Club à trois reprises, avec Brametot, Almanzor (Wootton Bassett) et Le Havre (Noverre). Le deuxième candidat de Jean-Claude Rouget pour l’édition 2018, Pharrell, a emprunté un chemin différent de celui des trois premiers cités. Il reste en effet sur une victoire dans le Prix Noailles (Gr2). Son entraîneur a déclaré : « Pharrell est beaucoup plus impressionnant qu’avant sa rentrée. Je ne comptais pas gagner le Prix Noailles (Gr2), cependant il m’avait fait plaisir à 2ans en remportant trois courses. Ce n’était pourtant pas un cheval prédestiné à courir beaucoup à 2ans au vu de son pedigree. Les galops préparatoires n’étaient pas bons, mais je l’ai couru quand même et le cheval a vraiment fait une superbe ligne droite. Il a beaucoup moins de classe qu’Olmedo, mais c’est un cheval intéressant. Il court le Jockey Club pour prendre une bonne place. ». Plusieurs chevaux de Gr1 et des placés du Prix du Jockey Club sont sortis du Prix Noailles, mais pour trouver le dernier gagnant capable de s’imposer à Chantilly, il faut remonter à 2001, l’année d’Anabaa Blue (Anabaa).