Un lion pour animer la journée du QIPCO Jockey Club

Courses / 18.05.2018

Un lion pour animer la journée du QIPCO Jockey Club

Epsom ou Chantilly ?

La question est assez subtile pour un entraîneur anglais parce que le Derby rapporte beaucoup plus que le French Derby, même si le propriétaire du cheval est aussi le sponsor du QIPCO Prix du Jockey Club. John Gosden est un entraîneur subtil mais très franc et il a prévenu les parieurs à ne mettre pas leur fric sur Roaring Lion (Kitten’s Joy) dans le Derby. Moi je suis encore plus franc (o) et je ne me poserai pas la question Epsom ou Chantilly. C’est le French Derby la course parfaite pour le 3ans de Qatar Racing et pour quatre bonnes raisons : 

  • Saxon Warrior (Deep Impact) et Roaring Lion se sont rencontrés à deux reprises. Le poulain de Ballydoyle à toujours devancé l’anglais. Le gout pour le défi c’est très sport mais Charles Whittingham nous a appris une règle : je cherche la meilleure compagnie pour moi et la plus mauvaise pour mes chevaux. Roaring Lion est un poulain qui vaut en puissance un rating de 120 (54,5 en valeur) et dans les préparatoires en France je n’ai pas vu un vrai 120.
  • Aidan O’Brien et les patrons de Coolmore ont compris que Roaring Lion est un rival sérieux, qui avait presque battu Saxon Warrior dans le Racing Post Trophy. Ils peuvent compter sur une puissance de feu supérieure et ils vont l’utiliser, c’est à dire que dans les Derby l’équipe de Ballydoyle aura plusieurs pions sur le plateau pour favoriser Saxon Warrior. Roaring Lion sera tout seul.
  • La tenue. Roaring Lion est gris comme sa mère Vionnet (Street Sense) qui était une bombe sur les 1.300 mètres de Santa Anita, un parcours en descente qui favorise la vitesse pure. Elle avait tenu 1.600 mètres et avait essayé les 2.000 en se classant troisième de Gr1. La deuxième mère Cambiocorsa (Avenue of Flag) et son propre frère California Memory étaient presque imbattables dans les sprint de Santa Anita. La robe grise vient de Vigors, un fils du FR Grey Dawn, qui fut un champion de légende en Californie et qui tenait aussi les 2.400 mètres. Il est le père de la quatrième mère et la souche produit du speed depuis quarante ans.
  • Le parcours. Roaring Lion a fait ses deux meilleures courses à Doncaster et York, c’est à dire deux pistes plates. Epsom c’est autre chose avec ses ondulations et à Newmarket le poulain n’avait pas eu tous ses aises dans la descente. Chantilly est une chemise sur mesure.