Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le champion Denman est mort

International / 06.06.2018

Le champion Denman est mort

L’un des meilleurs chevaux d’obstacle du XXIe siècle s’est éteint mardi à l’âge de 18ans. Surnommé "The Tank", Denman (Presenting) a dû être euthanasié suite à une détérioration de l’articulation d’un membre postérieur. Le champion coulait une douce retraite depuis quelques mois chez Paul Nicholls, après une reconversion réussie en tant que cheval de chasse à courre.

L’entraîneur a dit : « C’est avec beaucoup de regrets que je dois annoncer la disparition de Denman, notre gagnant de Gold Cup si populaire. Nous avons dû l’endormir lundi, avec beaucoup de douleur. La décision a été prise par son si dévoué propriétaire, Paul Barber, avec mon soutien total, par notre premier garçon, Clifford Baker, et notre vétérinaire, Buffy Shirley-Beavan. Nous avons estimé que c’était la meilleure chose à faire car son état s’était détérioré durant les derniers jours et nous ne voulions pas qu’il souffre. Il était dur, brave et volontaire. Il n’était pas le plus facile à entraîner et aurait été capable de vous couper la main au box si vous lui laissiez une chance. Il est arrivé chez nous à un grand moment et a été l’une des stars de Ditcheat durant notre âge d’or. Denman a été un cheval d’exception qui a eu une vie superbe lors de sa retraite. (…) Son propriétaire lui rendait visite tous les jours. Parmi les turfistes, Denman était connu avec affection sous le surnom de "The Tank". Cela lui correspondait parfaitement. C’était un cheval magique, qui a été extrêmement populaire grâce à la volonté dont il faisait preuve en course. »

D’un point-to-point à la Gold Cup. Élevé par Colman O’Flynn, Denman avait effectué des débuts victorieux dans un point-to-point sous l’entraînement d’Adrian Maguire. Acheté 100.000 € par Paul Barber et Harry Findlay à l’issue de cette victoire, il avait alors rejoint les boxes de Paul Nicholls. Denman était resté invaincu durant cinq courses, remportant son premier Gr1 par plus de vingt longueurs lors du Challow Novices' Hurdle à Cheltenham. Sa première défaite eut lieu dans le Royal & Sun Alliance Novices' Hurdle (Gr1), où le roi dut s’incliner face au "FR" Nicanor (Garde Royale).

Sept mois plus tard, Denman fit une rentrée fracassante sur les gros obstacles. Ce fut le début d’une nouvelle série de neuf victoires, parmi lesquelles le Royal & Sun Alliance Chase, le Lexus Chase et surtout la Cheltenham Gold Cup (Grs1), dans laquelle il pulvérisa son compagnon d’entraînement, le champion Kauto Star (Village Star). Neptune Collonges, autre représentant de Paul Nicholls, était troisième, lui qui remportera ensuite d’un nez un Grand National de Liverpool. C’était il y a dix ans, mais personne n’a oublié cette course d’anthologie.

Kauto prend sa revanche. En 2009, Madison du Berlais (Indian River) mit un terme à l’invincibilité de Denman sur le steeple en s’imposant avec désinvolture dans le Levy Board Chase (Gr2). Ce dernier retrouva Kauto Star un mois plus tard dans la Cheltenham Gold Cup… et son grand rival mais ami de vacances le priva du doublé. Denman ne renoua avec la victoire qu’à l’automne, s’imposant dans la Hennessy Gold Cup Chase (Gr1). Il retenta sa chance dans la Cheltenham Gold Cup en 2010, et fut de nouveau battu, cette fois-ci par Imperial Commander (Flemensfirth). Sa dernière tentative dans l’épreuve mythique se solda par une nouvelle deuxième place en 2011, derrière le "FR" Long Run (Cadoudal). Un mois plus tard, Denman faisait ses adieux au public lors du Bowl Chase (Gr1), concluant cinquième sur six partants.

Sam Thomas, qui lui fut associé à plusieurs reprises, s’est confié : « Beaucoup de gens vont se sentir très tristes aujourd’hui car Denman était un peu spécial. Il a touché le cœur de tellement de personnes, non seulement celles qui le connaissaient, mais aussi celles qui ne le connaissaient pas. Je me rappelle tout de notre succès dans la Cheltenham Gold Cup et je n’ai pas l’impression que c’était il y a dix ans. Il était dans la meilleure forme possible et Paul l’avait amené dans des conditions optimales. Denman a prouvé ce jour-là qu’il était le meilleur. C’était un cheval phénoménal, le cheval d’une vie. »

Après la disparition de Kauto Star en 2015 et maintenant celle de Denman, c’est une page qui se tourne, celle de l’âge d’or de Paul Nicholls. Ce dernier a eu la chance d’avoir ces deux chevaux d’exception sous sa coupe en même temps. C’était aussi l’époque de Big Buck’s (Cadoudal), le roi des hurdlers outre-Manche. Un âge d’or pour Ditcheat et les passionnés de l’obstacle.