Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

NEW YORK STAKES (Gr2) - Sistercharlie, une défaite cauchemardesque

Courses - International / 09.06.2018

NEW YORK STAKES (Gr2) - Sistercharlie, une défaite cauchemardesque

NEW YORK STAKES (Gr2)

Sistercharlie, une défaite cauchemardesque

Sistercharlie (Myboycharlie) est bien plus forte de Fourstar Crook (Freud). D’ailleurs, elle pourrait la battre aisément si on recourait trente fois leur confrontation de ce vendredi. Mais à Belmont, dans les New York Stakes (Gr2, 2.000m), elle a dû se contenter d’une deuxième place, à une tête de la gagnante qui, comme elle, fait partie de l’énorme équipe féminine entraînée par Chad Brown. La grande favorite s’est retrouvée dernière, dans un peloton qui a laissé partir la californienne Fahan Mura (English Channel) en mode sprinter. Les autres ont suivi à presque cent mètres et la vraie course s’est disputée à un train très modéré (1’13’’70 sur les 1.200 premiers mètres). John Velazquez, le pilote de Sistercharlie, s’est endormi dans le dernier tournant quand Fourstar Crook a placé son attaque en épaisseur. Sistercharlie avait donc trois longueurs à refaire à 350m du poteau. C’est l’ex-française qui a fini le plus vite (22’’91 les derniers 400 mètres) malgré un changement de ligne. Mais Fourstar Crook a gardé une tête d’avance. Fourstar Crook, qui avait terminé deuxième de Sistercharlie dans les Jenny Wiley Stakes (Gr1) en avril, a dépassé le million de gains (1.213.166 $) et a donné raison à son entourage qui avait décidé de la garder à l’entraînement à 6ans.

BELMONT PARK (US), VENDREDI

NEW YORK STAKES (Gr2)

Le frère de Recorder brille aux États-Unis

La Belmont Gold Cup (Gr2) a donné à la casaque de Sa Majesté la reine d’Angleterre un succès aux États-Unis dix ans après le dernier, acquis en 2008 dans une course à conditions par une certaine Medley (Danehill Dancer), entraînée par Christophe Clément. Son 4ans Call to Mind (Galileo), favori, a eu un parcours parfait et il dominait la course déjà à la fin du dernier tournant. Il s’est imposé d’une longueur sur le représentant de Guy Pariente, Canessar (Kendargent), qui a bien fini, alors que le français Funny Kid (Lemon Kid), en bonne position dans le parcours, n’a pas pu se montrer dangereux et il s’est classé cinquième. Call to Mind a ainsi remporté son premier Groupe. Il est le propre frère de Recorder (Galileo) qui officie au Haras de Montfort et Préaux.

BELMONT PARK (US), VENDREDI

Raging Bull, un ex-Wildenstein prometteur

Le 3ans Raging Bull (Dark Angel), un produit de l’élevage Wildenstein, avait quitté la France en automne de ses 2ans sans avoir couru. Après avoir ouvert son palmarès lors de ses débuts à Keeneland, il a remporté un deuxième succès vendredi dans une bonne course à conditions sur 1.600m en gazon. Attentiste, il a bien accéléré (22’’19 sur les 400 derniers mètres) pour dominer d’une longueur Morrison (The Factor). Il est invaincu en deux sorties et il est prêt pour les Groupes. Raging Bull, acheté 90.000 € au Dispersal Wildenstein par le courtier Eugenio Colombo pour Peter Brant, est le premier gagnant sur trois produits issus de la placée black type, Rosa Bonheur (Mr Greeley). Peter Brant a également acquis Rosa Bonheur qui a donné une yearling par Siyouni (Pivotal).