Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

BELMONT OAKS (GR1) - Athena est bien une déesse

International / 08.07.2018

BELMONT OAKS (GR1) - Athena est bien une déesse

BELMONT PARK (USA), SAMEDI

Le travail anoblit l’homme et courir fréquemment fait du bien aux chevaux. Athena (Camelot) nous l’a démontré ce samedi dans les Belmont Oaks (Gr1). La pouliche de Coolmore en était à sa huitième sortie en 82 jours, sa troisième en 16 jours et à son troisième voyage en avion en 49 jours. Elle a perdu en route ses rivales et, six jours après sa troisième place dans les Pretty Polly Stakes (Gr1), est devenue gagnante de Gr1 en décrochant le meilleur Racing Post rating de sa carrière : 110, avec cinq livres de progression par rapport au Curragh.

Les "FR" Thewayiam et Chipolata dans le tiercé. Il fallait une déesse pour faire ça. Athena a pris de son homologue de l’Olympe la sagesse et l’esprit guerrier. Son jockey, Ryan Moore, a attendu sagement parmi les dernières d’une course qui a roulé à un train régulier – pour le standard américain – avant d’attaquer en sixième épaisseur à la fin du dernier tournant. La pouliche a enclenché la vitesse supérieure et s’est détachée de deux longueurs et demie alors que les "FR" Thewayiam (Thewayyouare) et Chipolata (Muhtathir) ont décroché les deuxième et troisième places. Dans les 200 derniers mètres, on a eu droit à deux courses : celle d’Athena, en solitaire, et celle pour les places avec six pouliches en trois longueurs. Thewayiam, qui connaît bien son métier, a fourni une autre performance remarquable mais c’est Chipolata qui a impressionné avec sa très belle fin de course. Fatale Béré (Pedro the Great) n’a pas accéléré et s’est classée sixième alors que La Signare (Siyouni), qui a assuré le train, a cédé à la fin du tournant.

La grande semaine de Camelot. Athena, qui était encore maiden à 21 h 50 le 31 mars, a offert un deuxième succès de Gr1 en sept jours à son père, Camelot (Montjeu), après le Derby irlandais de Latrobe. T. J. Comerford, le garçon de voyage d'Aidan O’Brien, a expliqué : « Ce n’est pas une surprise. Elle a bien voyagé et au Curragh son jockey ne lui avait pas donné une course dure. Je pense qu'une distance de 2.000m sur un terrain léger est parfaite pour la pouliche, même si elle peut tenir un peu plus. »

Où l’on reparle d'Urban Sea. Un essai dans les Irish Oaks n’est pas impossible et Athena peut donner un deuxième succès dans le classique à sa mère, Cherry Hinton (Green Desert), qui a déjà produit Bracelet (Montjeu), lauréate en 2014. La carrière de Cherry Hinton est peut-être passée inaperçue : elle n’a pas gagné, même si elle a décroché la deuxième place dans les Blue Wind Stakes (Gr3) avant de disputer les Oaks. Cherry Hinton a aussi donné la lauréate de Gr2 à 2ans Wading (Montjeu) et la placée black type Simply a Star (Giant’s Causeway). Toutes ces femelles sont dans la liste des Coolmares et c’est bien logique. Cherry Hinton – qui a une 2ans propre sœur d’Athena nommée Goddess (déesse en français) et une foal par American Pharoah (Pionneerof The Nile) – est l’une des quatre femelles issue de la grande Urban Sea (Miswaki).