Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

ECLIPSE STAKES (GR1) - Roaring Lion, malgré l’éloquence de Donnacha

International / 07.07.2018

ECLIPSE STAKES (GR1) - Roaring Lion, malgré l’éloquence de Donnacha

SANDOWN (GB), SAMEDI

 Les Eclipse Stakes (Gr1) nous ont appris trois choses : Roaring Lion (Kitten’s Joy) est enfin gagnant de Gr1 et il peut tenir un peu plus que 2.000m ; Saxon Warrior (Deep Impact) est un très bon cheval mais pas un Nijinsky ; et Donnacha O’Brien, quand il décidera de raccrocher ses bottes, a un brillant avenir comme avocat. La grande course de ce samedi à Sandown s’est décidée dans la salle des commissaires, après le succès en piste de Roaring Lion, qui a passé le poteau avec une encolure d’avance sur Saxon Warrior malgré quelques fautes d’immaturité et un parcours pas facile.

Donnacha, quel avocat ! Maître Donnacha, tête froide et mots bien taillés, a expliqué aux commissaires que M. Murphy avait donné à Saxon Warrior trois coups dans les 100 derniers mètres, empêchant son cheval – qui était déjà battu – de revenir à la lutte. « Messieurs les commissaires, il n’y a qu’une encolure au passage du poteau. » Sur les sites de betting exchange, les cotes sur l’enquête étaient de 0,05/1 pour Roaring Lion, et 17/1 pour Saxon Warrior… Le pauvre Oisin Murphy s’est défendu comme il a pu et enfin, après plus d’un quart d’heure, les commissaires ont pris la décision qui était pourtant très simple : résultat maintenu !

Un parcours très difficile. Roaring Lion a gagné plus nettement que ne l’indique le court écart à l’arrivée. Oisin Murphy est tombé dans le piège préparé par Aidan O’Brien et, à 500m du poteau, il avait encore quatre longueurs à refaire sur Saxon Warrior, parti de bonne heure après avoir suivi le train imposé par Hawkbill (Kitten’s Joy) et Forest Ranger (Lawman). Il n’est pas facile de revenir dans la montée de Sandown, surtout en terrain léger. Le pensionnaire de John Gosden est venu comme pour manger son adversaire. Ensuite, sous l’effet de la cravache tenue à gauche par son jeune jockey, il a coincé en donnant une chance supplémentaire à Saxon Warrior. Le chrono (2’04”04) est le troisième de la course et assez proche du record, qui appartient à Sea the Stars (Cape Cross) avec 2’03”40.

Bravo Aidan, signé Gosden. Le meilleur cheval sur 2.000m a gagné, comme l’a dit Oisin Murphy aux commissaires, et Roaring Lion a posé quelques problèmes à son jockey parce que, après le poteau, il avait encore beaucoup des ressources. John Gosden a dit : « Saxon Warrior était magnifique, un grand bravo à Aidan O’Brien parce que ce n’était pas évident sept jours après l’Irish Derby. Oisin Murphy s’est retrouvé un peu loin mais il n’a pas paniqué et il a bien mérité son premier Gr1 en Angleterre, tout comme Roaring Lion. Il a terminé avec des ressources, et cela peut donner l’impression qu’il peut aller sur plus long. »

Prochain objectif, les Juddmonte International. Est-ce que Roaring Lion est un cheval en puissance pour l’Arc de Triomphe ? C’est possible mais son entraîneur peut le garder sur 2.000m d’ici au premier dimanche d’octobre et prendre le chemin des Juddmonte International (Gr1). Les bookmakers ont baissé la cote de Roaring Lion à 4/1 pour la course de York.

Saxon Warrior a tracé un très bon parcours, il sera encore capable de gagner des Grs1, même sur 2.000m, mais sur une piste moins sélective que celle de Sandown. Les chevaux d’âge sont sortis largement battus : Cliffs of Moher (Galileo) a décroché la troisième place à deux longueurs et demie de Saxon Warrior.

Kitten’s Joy, le gazon à l’américaine. Roaring Lion est le douzième lauréat de Gr1 en neuf générations pour son père, Kitten’s Joy (El Prado), qui a donné un autre gagnant des Eclipse Stakes, Hawkbill. La majorité de ses 39 produits qui ont gagné un Groupe ont atteint l’objectif sur le gazon. Kitten’s Joy est tête de liste sur le gazon aux États-Unis depuis 2013 et il a même réussi à décrocher une fois le titre de Champion Sire, ce qui est assez rare pour un étalon à vocation gazon.

La vitesse de la Californie. Le poulain est un achat sage (160.000 $) de David Redvers à Keeneland September Sale. Il est le premier produit de Vionnet (Street Sense), qui a remporté trois succès et s’est classée troisième dans les Rodeo Drive Stakes (Gr1). La deuxième mère, Cambiocorsa (Avenue of Flags), a gagné deux Grs3 sur le parcours en gazon (et en descente) des 1.300m à Santa Anita et a produit quatre lauréats black types. Cambiocorsa est une propre sœur de California Flag, grand spécialiste des 1.300m de Santa Anita, qui a gagné la première édition de la Breeders’ Cup Turf Sprint.

Vionnet a un 2ans par Medaglia d’Oro (El Prado), acheté 550.000 $ par Spendthrift Farm en août à Saratoga.