Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

France Galop fait découvrir les courses et ParisLongchamp à soixante chefs d’entreprise

Institution / Ventes / 10.07.2018

France Galop fait découvrir les courses et ParisLongchamp à soixante chefs d’entreprise

France Galop a accueilli, jeudi 5 juillet, à ParisLongchamp, une soixantaine de membres de Proscenium, un programme du Medef regroupant les dirigeants numéros 1 de plus de 250 entreprises dont le chiffre d’affaires annuel est supérieur à 300 millions d’euros.

En présence du président de France Galop, Édouard de Rothschild, du président sortant de l’organisation patronale, Pierre Gattaz, et de Boris Derichebourg, président de Proscenium et de l’entreprise familiale Derichebourg Multiservices, ces chefs d’entreprise ont pu découvrir le nouvel hippodrome et bénéficier d’une visite guidée des écuries, assister à un départ de course ou encore s’initier au pari hippique. Les participants ont pu faire connaissance avec des éleveurs, courtiers et propriétaires venus partager leur passion. Olivier Delloye a présenté le modèle économique de la filière hippique. Éric Hoyeau, président d’Arqana, a tracé les grandes lignes du marché du pur-sang, enfin Steve Burggraf, fondateur des restaurants Big Fernand, a relaté avec émotion son parcours de jeune propriétaire de chevaux de course émaillé de victoires et de défaites, mais surtout de belles rencontres. Olivier Delloye, directeur général de France Galop, a expliqué : « En tant que société-mère des courses françaises, il est essentiel pour France Galop de travailler au décloisonnement de notre sport afin de former les passionnés, les parieurs et les propriétaires de demain. Les membres de Proscenium ont manifesté un vif intérêt pour ParisLongchamp et les courses hippiques en général, ce qui confirme le rôle de vitrine que joue aujourd’hui ce nouvel hippodrome, déjà révélé par le succès des Jeuxdis. Ce type d’événement est extrêmement encourageant puisque de nombreux contacts ont été pris et il nous fait toucher du doigt le formidable potentiel de séduction des courses auprès de la cible des décideurs. »