Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Waldgeist, du bout du naseau

Courses / 02.07.2018

Waldgeist, du bout du naseau

GRAND PRIX DE SAINT-CLOUD (GR1)

Waldgeist, un deuxième Groupe 1 du bout du naseau

Il n’y avait qu’un poil de nez au passage du poteau de ce Grand Prix de Saint-Cloud (Gr1) entre Waldgeist (Galileo) et Coronet (Dubawi)… Mais c’est finalement Waldgeist qui, d’un rien, enlève la deuxième victoire de Gr1 de sa carrière. Le représentant du Gestüt Ammerland et de Newsells Park a fait un truc pour l’emporter, car Coronet, venue à son extérieur, lui a un moment pris l’avantage. Il a su se relancer pour l’emporter sur le poteau. Salouen (Canford Cliffs) est troisième à une longueur un quart, ne pouvant pas suivre l’accélération des deux premiers. Cloth of Stars (Sea the Stars) est quatrième à trois quarts de longueur, avec des excuses.

Waldgeist arrive à maturité. Waldgeist court très bien pour aller arracher cette victoire, car Coronet est une jument qui a une vraie accélération. Savoir se relancer pour aller la chercher demande de la qualité. Gagnant du Critérium de Saint-Cloud (Gr1) à 2ans, Waldgeist n’a ensuite pas démérité durant le printemps classique, prenant la deuxième place – tout près de Brametot (Rajsaman) – dans le Qipco Prix du Jockey Club (Gr1), puis la quatrième place du Derby d’Irlande (Gr1). L’automne a ensuite été plus compliqué, mais Waldgeist montre, à 4ans, qu’il est plus fort que jamais.

Dietrich Von Boetticher, l’homme du Gestüt Ammerland, nous a dit : « Il a été très bien monté par Pierre-Charles Boudot. C’est vraiment un super jockey, et le cheval est bon aussi ! Il a beaucoup mûri, il arrive à maturité désormais. Au printemps de ses 3ans, il était encore très immature. Pour la suite, toutes les options sont ouvertes et son entraîneur décidera. »

Une journée parfaite. Lou Reed chantait : « Oh it’s such a perfect day, I’m glad I spent it with you »… Ce fut une belle journée parfaite, malgré les températures caniculaires, pour les associés que sont le Gestüt Ammerland et Newsells Park. Les deux entités ont remporté les deux Groupes de ce dimanche à Saint-Cloud, avec Waldgeist et Waldlied (New Approach), gagnante du Prix de Malleret (Gr2). Les deux sont frère et sœur et les deux entités sont associées sur les deux chevaux, avec chacun leur casaque : celle du Gestüt Ammerland pour Waldgeist, celle de Newsells Park pour Waldlied. Gary Coffey, représentant de Newsells Park, nous a dit : « Nous sommes vraiment ravis de cette performance. C’est un excellent cheval. Il a gagné un Gr1 ici même à Saint-Cloud, à l’âge de 2ans, et nous sommes ravis de le voir s’imposer de nouveau à ce niveau de compétition à 4ans. Monsieur Fabre a fait un travail incroyable avec lui, il lui a laissé le temps de revenir à son meilleur niveau. C’est très bien pour notre association avec le Gestüt Ammerland, avec lequel nous avons aussi la petite sœur, Waldlied. L’entraîneur décidera pour la suite. »

Waldgeist est engagé dans les King George VI and Queen Elizabeth Stakes (Gr1), fin juillet à Ascot, mais aussi dans le Grosser Preis Von Berlin (Gr1), le 12 août à Hoppegarten, ainsi que dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1).

Coronet ne démérite pas. Coronet avait été supplémentée par son entourage pour courir ce Grand Prix de Saint-Cloud. La pouliche n’a rien à se reprocher, si ce n’est d’être battue par un très bon cheval. C’est une superbe pouliche et il ne lui manque qu’une victoire de Groupe 1 à son palmarès. Il lui faudra encore attendre.

John Gosden, son entraîneur, a dit : « Elle réalise une course splendide, magnifique. Le travail fait sur cet hippodrome en cas de canicule est excellent. Ce n’est pas possible au Curragh qui est immense et impossible à rendre bon dans de telles conditions. Elle n’avait pas aimé cette piste dans les Irish Oaks. Elle est donc venue ici et a couru de première. Je pense que la course a un peu manqué de train et s’est finie sur un sprint, mais je ne pense pas que cela aurait changé grand-chose au résultat s’ils avaient été plus vite. Elle court très bien et nous allons réfléchir à la suite. Il y a les Yorkshire Oaks, les Nassau Stakes s’il pleut, et après les Champions Filly and Mare à Ascot. »

Salouen un ton en dessous. Salouen a failli créer l’exploit à Epsom où il n’a été battu que sur le poteau par Cracksman (Frankel) dans la Coronation Cup (Gr1). Le pensionnaire de Silvester Kirk créait une grosse surprise ce jour-là et, dans le Grand Prix de Saint-Cloud, il devait montrer que ce n’était pas qu’un coup d’éclat. Salouen n’a pas d’excuse : c’est un bon cheval et les deux premiers étaient au-dessus de lui ce dimanche.

Sylvester Kirk nous a dit : « Nous sommes contents de la performance de Salouen. Il a couru une bonne course et n’était simplement pas assez bon aujourd’hui. Il souffle quand même beaucoup là. Il n’a pas encore gagné depuis le mois de septembre de ses 2ans. Nous allons voir comment il récupère avant de se lancer dans la suite de son programme. Mais il est engagé dans les King George VI and Queen Elizabeth Stakes et le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe, maintenant il faudra juger s’il est suffisamment bon pour. J’aimerais bien lui faire gagner une course avant tout de même. »

Problème de selle pour Cloth of Stars. Cloth of Stars venait de réaliser une performance inquiétante dans le Grand Prix de Chantilly (Gr2) de Waldgeist. Ce dimanche, il lui fallait surtout rassurer. Il n’avait pas de bonnet, accessoire dont il avait été muni à Chantilly. Le représentant de Godolphin est apparu en très bel état au rond, serein et curieux. En course, il a un peu tiré par moments, mais pas autant que cela. Sa ligne droite est correcte, et elle est même bonne si on considère que sa selle a reculé !

Représentante en France de Godolphin, Lisa-Jane Graffard nous a dit : « La selle de Cloth of Stars a reculé peu après l’entrée de la ligne droite. Il ne démérite pas dans ces conditions. Jusqu’à l’entrée de la ligne droite, il a eu une course parfaite et Vincent Cheminaud nous a dit qu’il avait du gaz. Il a pu lui donner une claque, mais ensuite, il ne pouvait plus rien faire, car ils étaient déséquilibrés avec le problème de selle. Le plus important, c’est qu’ils soient tous les deux bien rentrés. »

http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Waldgeist-2.pdf

La famille de Masked Marvel. Élevé par The Waldlerche Partnership, Waldgeist est issu du croisement entre Galileo et Waldlerche (Monsun), une élève de Newsells Park Stud dont il est le premier produit. Waldlerche a gagné le Prix Pénélope (Gr3) pour sa deuxième sortie. Dans le Prix Cléopâtre (Gr3), pour sa troisième sortie, elle avait pris plus d’une dizaine de longueurs sur ses adversaires, avant de finir quatrième et avant-dernière. Elle a conclu sa carrière par une deuxième place dans une Listed en Allemagne. Outre Waldgeist, elle a aussi donné Waldlied (New Approach), représentante de Newsells Park — dont elle porte les couleurs — et du Gestüt Ammerland, gagnante ce dimanche du Prix de Malleret (Gr2).

Waldlerche est une fille de Waldmark (Mark of Esteem), deuxième des Falmouth Stakes (Gr2, à l’époque). Waldmark a aussi produit Masked Marvel (Montjeu), gagnant des St Leger Stakes (Gr1) et étalon au haras d’Étreham. Wurftaube (Acatenango), la deuxième mère du poulain, a gagné le St Leger allemand (Gr2). C’est aussi la famille de Waldpark (Dubawi), étalon au haras du Thenney.

Northern Dancer

Sadler’s Wells

Fairy Bridge

Galileo

Miswaki

Urban Sea

Allegretta

WALDGEIST (M4)

Konigsstuhl

Monsun

Mosella

Waldlerche

Mark of Esteem

Waldmark

Wurftaube

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 1’30’’34

De 1.000m à 600m : 25’’13

De 600m à 400m : 11’’64

De 400m à 200m : 11’’49

De 200m à l’arrivée : 11’’54

Temps total : 2’30’’14