Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

GROSSER DALMAYR PREIS (GR1) - Benbatl pose ses jalons pour l’Australie

International / 29.07.2018

GROSSER DALMAYR PREIS (GR1) - Benbatl pose ses jalons pour l’Australie

MUNICH (DE), DIMANCHE

C’est avec un pas très fier que Saeed bin Suroor a ramené Benbatl (Dubawi) aux balances, lui qui lui a permis de remporter un nouveau Gr1 en Europe, presque quatorze mois après celui de Thunder Snow (Helmet) dans le Prix Jean Prat à Chantilly. L’entraîneur de Godolphin a gagné sept Groupes cet hiver à Meydan, dont trois avec Benbatl, mais depuis le début de saison sur le Vieux Continent, il ne comptait que le succès de Best Solution (Kodiac), dans les Princess of Wales’s Arqana Racing Club Stakes (Gr2), à Newmarket.

Jumelé anglais avec Stormy Antartic. Le Grosser Dalmayr Preis (Gr1) faisait figure de penalty pour Benbatl, et son jockey, Oisin Murphy, a transformé sans souci l’essai en coup de maître. Ses adversaires l’ont laissé imposer un train de randonnée et Benbatl a contrôlé les opérations, suivi par Va Bank (Archipenko) et le peloton plutôt groupé. Benbatl a placé une longue accélération à la fin du dernier tournant et aucun de ses rivaux n’a pas pu le suivre dans cet effort. C’est à presque trois longueurs du lauréat que Stormy Antartic (Stormy Atlantic) a bien fini, en signant un jumelé anglais alors que Va Bank s’est classé troisième. Iquitos (Adlerflug), sur le papier le meilleur des locaux, n’a pas trop aimé le train modéré et a été pris de vitesse au moment du démarrage.

Un rendez-vous avec Winx. Benbatl n’a pas dû forcer son talent pour remporter son deuxième Gr1 après le Dubai Turf et a ainsi effacé sa contre-performance dans les Queen Anne Stakes (Gr1). Saeed bin Suroor a expliqué : « Il n’a pas aimé le terrain léger à Royal Ascot, alors qu’à Munich, après quelques pluies, c’était assez souple. ». Le mile est visiblement un peu court pour lui mais il y a plein de bonnes courses sur 2.000m. Le pensionnaire de Saeed bin Suroor pourrait être revu une nouvelle fois en Europe – dans les Juddmonte International ou les Irish Champion Stakes (Grs1) – avant de monter dans l’avion pour Melbourne avec le Cox Plate (Gr1), la course visée par la championne Winx (Street Cry), comme objectif.

La fille d’une gagnante du Prix de l’Opéra. La mère de Benbatl, Nahrain (Selkirk), avait débuté au mois de mai de ses 3ans et a gagné en invaincue le Prix de l’Opéra (Gr1), avant de se classer deuxième dans la Breeders’ Cup Filly & Mare Turf (Gr1). Elle est restée à l’entraînement à 4ans en ajoutant à son C.V. les Flower Bowl Invitational Stakes (Gr1) à Belmont Park. La deuxième mère, Bahr (Generous), a remporté les Ribblesdale Stakes (Gr2) après sa deuxième place dans les Oaks.

Benbatl est le premier produit de Nahrain qui a un 2ans encore inédit par Dansili (Danehill), entraîné par William Haggas, pour la casaque du cheikh Ahmed Al Maktoum. La poulinière, âgée de 10ans, a aussi donné une yearling par Dubawi (Dubaï Millennium), propre sœur de Benbatl, et une foal par Sea the Stars (Cape Cross).